Abdelmadjid Tebboune répond au roi Mohammed VI

9 août 2021 - 12h40 - Ecrit par : S.A

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune attend la réaction du Maroc après que l’Algérie a rappelé son ambassadeur pour consultation. Une décision qui faisait suite au soutien d’Omar Hilale, représentant permanent du royaume auprès des Nations Unies, au « vaillant peuple kabyle ».

« Un diplomate marocain a fait des déclarations graves, suite à quoi nous avons convoqué notre ambassadeur à Rabat pour consultation, et avons avisé d’aller plus loin, mais aucune réaction n’a émané du Maroc », a précisé le président algérien lors de la dernière entrevue périodique avec des représentants des médias nationaux, répondant ainsi à une question sur la position de l’Algérie vis-à-vis de «  la main tendue » du roi Mohammed VI pour un éventuel réchauffement des relations entre les deux pays.

À lire : L’Algérie pas près d’accepter la main tendue du roi Mohammed VI

Ramtane Lamamra qui « se dresse en fervent défenseur du droit à l’autodétermination, refuse ce même droit au peuple Kabyle, l’un des peuples les plus anciens d’Afrique, qui subit la plus longue occupation étrangère », avait commenté le diplomate marocain en réaction aux allégations du chef de la diplomatie algérienne sur la question du Sahara marocain lors du débat général de la réunion ministérielle du Mouvement des Non-Alignés (MNA) tenue par visioconférence le 13 et 14 juillet.

Ces déclarations avaient fait réagir le ministère algérien des Affaires étrangères. Il avait condamné « fermement cette grave dérive, y compris contre le royaume du Maroc lui-même à l’intérieur de ses frontières internationalement reconnues. Face à cette situation née d’un acte diplomatique douteux émis par un ambassadeur, l’Algérie, République souveraine et indivisible, a le droit d’attendre une explication de la position officielle ».

À lire : L’Algérie rappelle son ambassadeur au Maroc

« En l’absence de tout écho positif et approprié de la partie marocaine, il a été décidé de rappeler immédiatement, pour consultations, l’ambassadeur d’Algérie à Rabat, sans préjudice d’autres éventuelles mesures en fonction de l’évolution de cette affaire », avait indiqué le ministère.

À propos de la question du Sahara, le président algérien a affiché la volonté de son pays à abriter toute éventuelle rencontre entre la « République arabe sahraouie démocratique (RASD » et le Maroc. « En sa qualité de membre observateur, l’Algérie n’aura à dicter aux Sahraouis aucune décision », a-t-il indiqué.

Tags : Algérie - Diplomatie - Abdelmadjid Tebboune

Aller plus loin

L’Algérie rappelle son ambassadeur au Maroc

La crise diplomatique entre l’Algérie et le Maroc a pris une autre tournure. Le voisin de l’Est vient de rappeler le diplomate algérien pour...

Un homme politique demande l’expulsion de l’ambassadeur du Maroc en Algérie

Le soutien d’Omar Hilale, représentant permanent du Maroc auprès des Nations Unies, au « vaillant peuple kabyle » qui « mérite de jouir de son droit à l’autodétermination » continue...

En difficulté, l’Algérie persiste à refuser la main tendue du Maroc

Alors que les flammes continuent de ravager le nord de l’Algérie, les autorités du voisin de l’Est refusent d’accepter la main tendue du roi Mohammed VI. Le politologue Kader...

L’Algérie pas près d’accepter la main tendue du roi Mohammed VI

L’Algérie n’est visiblement pas près d’accepter la main tendue du roi Mohammed VI pour un éventuel réchauffement des relations entre les deux pays. Le général de corps d’armée Saïd...

Nous vous recommandons

Les Marocains se mettent au «  casher  » pour séduire les Israéliens

Au Maroc, les acteurs touristiques veulent attirer les touristes israéliens pour se refaire une santé financière en ces temps de Covid-19. La formule est trouvée : le «  casher  ».

Ikea lance une collection « Maroc »

Les magasins Ikea viennent d’ajouter à leur catalogue une nouvelle collection de décoration d’intérieur inspirée du Maroc.

Salé : une femme, cadre du ministère de l’Éducation nationale arrêtée pour escroquerie

Les éléments de la police de Salé ont arrêté une fonctionnaire en service au ministère de l’Éducation nationale pour escroquerie, usurpation de fonction et abus de confiance.

La France va-t-elle déconseiller à ses citoyens de se rendre au Maroc ?

Face à la propagation du variant indien Delta en Espagne et au Portugal, la France a déconseillé à ses citoyens de se rendre dans ces deux pays. Va-t-elle leur faire la même recommandation quant aux voyages au Maroc où circule aussi le même variant...

Casablanca : démantèlement d’un réseau de trafic de faux diplômes d’opticiens

Huit faux opticiens ont été arrêtés à Casablanca lors d’une opération menée par la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) et qui a conduit au démantèlement d’un réseau de falsification de diplômes...

Marrakech : des milliers de personnes arrêtées par la brigade touristique

Un peu plus de 12 000 personnes ont été arrêtées pour violation de l’état d’urgence sanitaire. Avec la reprise des activités touristiques, les arrestations se sont multipliées à Marrakech, l’une des villes ayant toujours drainé le plus de...

Un Franco-marocain veut investir dans l’immobilier au Portugal (240 appartements)

Lahoucine Aourik, homme d’affaires Franco-marocain compte investir dans un grand projet immobilier dont Kronos Homes, un promoteur immobilier espagnol, est l’initiateur.

Maroc : les écoles françaises publient le calendrier scolaire

Après le report au 1ᵉʳ octobre de l’année scolaire 2021-2022, le service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France au Maroc, a dévoilé le calendrier scolaire, annonçant le retour aux 36 semaines de scolarité prévues par le Code de...

Le Maroc veut acquérir des patrouilleurs turcs

Le Maroc souhaiterait acquérir 10 patrouilleurs rapides ARES 35 FPB et de 5 bateaux de type ARES 80 SAT fabriqués en Turquie. Des discussions sont en cours entre les deux parties.

Le corps d’un Marocain mutilé découvert dans un sac poubelle près de Metz

Le corps sans vie d’un Marocain, « partiellement mutilé », a été retrouvé dans un sac-poubelle à Argancy, près de Metz (Moselle), le 13 décembre 2021. L’autopsie a révélé un décès par mort violente.