Gouvernement marocain : « Soutenir le peuple palestinien est une obligation qui incombe aux pays arabes »

3 mai 2014 - 20h20 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Le porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi a affirmé que « soutenir la Palestine est une obligation qui incombe aux pays arabes ». En outre, toujours selon le ministre de la communication, ces derniers (les pays arabes) ont la responsabilité de protéger ce peuple et lui fournir ce dont il a besoin.

Selon le site Alresalah.ps, Mustapha el Khalfi aurait déclaré : « soutenir les palestiniens et répondre à leurs besoins entrent dans le cadre de la responsabilité des pays arabes. Il leur est demandé d’exécuter des initiatives concrètes pour les soutenir et renforcer leur projet national, sans se préoccuper des positions internationales qui s’opposent à cela ».

Khalfi a aussi rappelé que les palestiniens espèrent que les promesses de La Ligue Arabe soient tenues, en particulier pour contrecarrer les sanctions économiques dont les menacent les USA et Israël depuis que le Hamas et le Fatah se sont réconciliés.

Loin de s’ériger en donneur de leçons inactif, le Maroc a entamé des démarches concrètes afin d’aider financièrement et politiquement le peuple palestinien avec pour objectif que ce pays frère soit en sûreté, selon la même source.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Palestine - Ligue arabe - Mustapha El Khalfi - Gouvernement marocain - Ministère de la Communication

Ces articles devraient vous intéresser :

Bouteille de gaz au Maroc : le prix flambe à partir d’avril

Le compte à rebours est lancé. À partir du 1ᵉʳ avril 2024, les Marocains devront mettre la main à la poche pour se procurer une bouteille de gaz butane. Exit la subvention de l’État, le prix passera de 40 à 50 dirhams, actant la première étape d’une...

Maroc : suspension des droits à l’importation des bovins domestiques

Le gouvernement marocain a adopté mercredi dernier, un projet de décret portant sur la suppression des droits de douane sur les achats de bovins domestiques d’un poids minimal de 550 kg.

Croissance économique en 2023 : le Maroc entre optimisme gouvernemental et les incertitudes du HCP

En 2023, le Maroc devra faire face à des défis économiques importants, selon le Haut commissariat au plan (HCP). Les experts de cette institution estiment que la croissance économique atteindra seulement 3,3% cette année, en deçà des prévisions du...

Cafés et restaurants au Maroc : un secteur en danger de mort ?

Face à la fermeture de nombreux cafés et restaurants, les professionnels du secteur tirent la sonnette d’alarme. Ils ont saisi Younes Sekkouri, Ministre de l’Inclusion économique, de la Petite Entreprise, de l’Emploi et des Compétences, et exigent une...

Échange de données fiscales sur les MRE : le projet de loi reporté

Le gouvernement d’Akhannouch est appelé à revoir deux projets de loi sur l’échange de renseignements fiscaux et de données des Marocains résidant à l’étranger (MRE) qui ont fait l’objet d’une polémique. L’année 2025 est la date du délai de leur...

Les Marocains paieront plus cher la bonbonne de gaz

Comme décidé par le gouvernement, le prix de la bonbonne de gaz va augmenter dès l’année prochaine. Celle-ci devrait se poursuivre les années suivantes.

On reparle encore d’un impôt sur la fortune au Maroc

L’impôt sur la fortune pourrait être instauré dans le projet de loi de finances 2023 (PLF2023) actuellement en cours de finalisation par le gouvernement. Il devrait contribuer à renflouer les caisses de l’État en ces temps de crise.

Maroc : augmentation des salaires des enseignants-chercheurs avant fin 2022

Le chef du gouvernement a fait part de son intention d’augmenter les salaires des enseignants-chercheurs avant la fin de 2022, et de signer un accord avec le syndicat avant la fin de l’année. Cette décision a été prise lors d’une réunion entre Aziz...

Mohammed VI nomme les membres du Conseil Supérieur de l’Éducation

Le roi Mohammed VI a procédé mercredi à la nomination des membres du Conseil Supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique (CSEFES). Cet organe composé de 20 membres a pour objectif de définir les politiques publiques dans...

Maroc : le gouvernement et les syndicats divisés sur la hausse des salaires

Fin de la lune de miel entre le gouvernement et les centrales syndicales. Si la première phase des négociations s’est déroulée dans une ambiance détendue, des discordes sont apparues au cours du deuxième round sur certaines questions essentielles comme...