Guerre des drones entre narcotrafiquants et policiers dans le détroit

26 avril 2023 - 19h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

Criminels et forces de l’ordre espagnoles utilisent des drones, mais avec des objectifs diamétralement opposés. Les trafiquants de drogue se servent de ces engins pour faire passer du haschich marocain à travers le détroit de Gibraltar, tandis que les autorités espagnoles tentent de mettre un terme à ce trafic illégal en ayant également recours à cette technologie.

Les organisations criminelles dédiées au trafic de haschich marocain dans le détroit de Gibraltar ont réussi à introduire des milliers de tonnes de drogue en Espagne depuis le Maroc à l’aide de bateaux équipés de moteurs hors-bord, de bateaux de pêche, mais aussi et surtout de drones. En juillet 2021, des agents du commissariat provincial de Malaga, en collaboration avec la police française, ont saisi un narcodrone de cinq mètres capable de transporter jusqu’à 150 kilos de drogue.

À lire : Un drone transportant de la drogue en provenance du Maroc saisi à Malaga

Fabriqué en Chine, ce drone peut voler à une hauteur de 7 000 pieds et à une vitesse de 170 km l’heure. « Les forces de sécurité ont toujours un temps de retard dans l’innovation contre la criminalité », indiquent des sources policières à Escuo Digital. En juillet dernier, la police nationale a repéré une sorte de centre de technologie criminelle à Castellar de la Frontera (Cadix), où sont fabriqués ces appareils. La perquisition effectuée sur les lieux a permis la saisie de trois petits drones sous-marins disposant chacun de deux moteurs puissants, adaptés pour le transport de 150 à 200 kilos de drogues, ainsi que six autres drones aériens puissants équipés de 12 moteurs et d’une portée de 30 kilomètres.

À lire : Espagne : saisie d’un narco-drone dédié au transport du cannabis marocain

De son côté, l’Agence des impôts utilise des mini-drones pour la surveillance contre le trafic de drogue et la fraude fiscale à Campo de Gibraltar, dans la province de Cadix. C’est aussi le cas de la Direction de la surveillance douanière qui utilise ces engins pesant moins de 35 grammes pour effectuer une surveillance discrète. La Garde civile envisage également l’utilisation de drones pour renforcer la surveillance dans le détroit.

Sujets associés : Espagne - Drogues - Trafic - Haschich

Aller plus loin

Espagne : saisie d’un narco-drone dédié au transport du cannabis marocain

Un narco-drone chargé de transporter du cannabis depuis le Rif marocain jusqu’aux plages andalouses a été saisi en Andalousie. En tout, une dizaine de personnes arrêtées à...

Maroc : policier ... et trafiquant de drogue

Un policier a été arrêté en flagrant délit de détention de drogues lors d’une opération sécuritaire menée à Salé en coordination avec les services de la Direction générale de la...

Maroc : gros affrontements entre trafiquants de drogue

De violents affrontements entre deux groupes rivaux de trafiquants de drogue ont eu lieu, dans la journée du 24 août dans le centre-ville de Tiznit. La police a réussi à...

Un drone transportant de la drogue en provenance du Maroc saisi à Malaga

La police nationale espagnole a intercepté sur la côte de Malaga, un drone de 4,35 mètres conditionné pour transporter de la drogue du Maroc vers l’Espagne.

Ces articles devraient vous intéresser :

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Rabat-Salé-Kénitra : plus de 20 tonnes de drogue partent en fumée

Depuis le début de l’année, les services régionaux des douanes de Rabat-Salé-Kénitra ont déjà détruit plus de 20 tonnes de drogues saisies lors des différents contrôles effectués dans la région.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.