Entre le Maroc et l’Espagne, du haschisch contre la cocaïne

8 mai 2023 - 10h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

La Garde civile a démantelé un réseau de trafic de drogues qui transportait de la cocaïne des Pays-Bas au Maroc via Melilla. En tout, 21 personnes ont été arrêtées et près de 59 kilos de cocaïne et 186 kilos de haschisch ont été saisis, ainsi que des objets et des comptes bancaires d’une valeur de plus de 3,6 millions d’euros.

Le réseau criminel était dirigé par deux frères, l’un installé au Maroc et l’autre à Grenade, activement recherchés par la justice marocaine pour trafic de drogues (haschich et cocaïne) à travers deux systèmes. Le premier consistait à transporter du haschich depuis le Maroc vers l’Espagne par voie maritime, et le deuxième, à convoyer de la cocaïne achetée aux Pays-Bas et à Barcelone vers le Maroc via Melilla. L’organisation criminelle utilisait le profit généré par le trafic de haschisch pour financer le trafic de cocaïne, fait savoir Guardia Civil.

En tout, 14 perquisitions ont été effectuées dans des maisons situées à Melilla, Grenade et dans les villes barcelonaises de Martorell, Rubí, Terrasa et Gélida. Dans cette dernière ville, la Garde civile a découvert un laboratoire équipé pour la réception, la découpe, la pesée et l’emballage de la cocaïne. Une somme d’argent en espèces et 43,7 kilos de cocaïne y ont été saisis. Le réseau criminel blanchissait aussi l’argent issu de ces trafics de drogue en achetant des véhicules de luxe et des biens immobiliers qu’ils mettaient au nom de tiers.

À lire : Espagne : démantèlement d’un réseau de trafic de cocaïne depuis le Maroc

Les biens et objets saisis ont une valeur totale estimée à 3 635 000 euros. Dans le détail, il s’agit de 500 000 euros en espèces, de 38 véhicules, de biens et immeubles d’une valeur de 653 500 euros, de 49 comptes bancaires, de nombreux matériels électroniques et téléphones portables de dernière génération, des éléments et substances pour la préparation de la drogue, 58,7 kilos de cocaïne, 186 kilos de haschisch, un pistolet Taser, et autres objets.

Le frère qui réside à Grenade, leader du groupe, avait mis en place un important dispositif de sécurité et avait plusieurs gardes du corps. Après son arrestation, les enquêteurs ont constaté qu’il utilisait de faux papiers et faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international émis par le Maroc. Les 21 personnes arrêtées sont poursuivies devant le tribunal de Melilla pour un crime présumé contre la santé publique, falsification de documents et appartenance à une organisation criminelle.

Sujets associés : Espagne - Barcelone - Pays-Bas - Drogues - Melilla - Grenade - Trafic - Haschich - Cocaïne - Arrestation

Aller plus loin

Espagne : démantèlement d’un réseau de trafic de cocaïne depuis le Maroc

La police nationale espagnole a démantelé un réseau de trafic de cocaïne transitant via le Maroc. En tout, dix personnes ont été arrêtées et une demi-tonne de cocaïne ainsi que...

Espagne : démantèlement d’un vaste réseau de trafic de haschich marocain

La police espagnole a démantelé un important réseau de trafic de haschich depuis le Maroc, basé sur les côtes de Cadix et de Malaga, avec des ramifications dans d’autres...

Tarifa : "Scarface" sur des paquets de cocaïne en direction du Maroc

Les agents de la Garde civile du port de Tarifa ont procédé samedi à la saisie de 90 kilos de cocaïne dissimulés dans une voiture qui s’apprêtait à embarquer sur un ferry à...

Espagne : démantèlement d’un réseau de trafic de drogues depuis le Maroc vers la France

La police espagnole, en collaboration avec la police nationale française, a démantelé une organisation criminelle dédiée au trafic de drogues depuis le Maroc vers la France via...

Ces articles devraient vous intéresser :

Rabat-Salé-Kénitra : plus de 20 tonnes de drogue partent en fumée

Depuis le début de l’année, les services régionaux des douanes de Rabat-Salé-Kénitra ont déjà détruit plus de 20 tonnes de drogues saisies lors des différents contrôles effectués dans la région.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.