Un militaire d’origine marocaine abattu à Sebta

12 octobre 2022 - 09h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le militaire Driss Amar Mohamed, 39 ans, a été froidement abattu lundi dans le quartier El Principe à Sebta. Trois hommes cagoulés, des trafiquants de drogue, lui ont tiré dessus alors qu’il était dans la voiture de son frère, stationnée dans un garage, avant de prendre la fuite.

Des agents de la police qui effectuaient une patrouille dans la zone à ce moment précis, ont entendu les coups de feu et ont poursuivi les trois jeunes âgés de moins de 30 ans. Après une course-poursuite, ils ont réussi à les arrêter en tant qu’auteurs présumés de ce meurtre. Les mis en cause avaient tous un casier judiciaire. Pour le moment, les enquêteurs pensent que la victime a été confondue avec son frère, arrêté à plusieurs reprises pour trafic de drogue.

Un pistolet et des munitions, des équipements de surveillance électronique et de drones ont été découverts au domicile des suspects lors d’une perquisition. Ils utilisaient les drones pour transporter le haschisch ou des médicaments par-dessus la clôture de la frontière. Actuellement, ces engins peuvent transporter jusqu’à 10 kilos de drogues ou stupéfiants. Le transfert se fait dans les deux sens : ils partent de Sebta pour le Maroc chargés de Ritrovil, un médicament utilisé pour la fabrication du Karkoubi, et ils reviennent avec du haschich.

À lire : Sebta en proie à des violences urbaines

La police nationale a démantelé en juillet un réseau de trafic de drogue avec des drones sous-marins construits à la main, capables de traverser le détroit avec une charge maximale de 200 kilos de drogue. Ces drones sous-marins, destinés à des trafiquants de drogue français pour le transport de cocaïne, ont été saisis et huit personnes arrêtées. Le réseau fournissait des services logistiques aux organisations criminelles basées à Sebta, Campo de Gibraltar, en Catalogne, sur la Costa del Sol, en Italie, en France ou au Danemark.

L’opération menée lundi a également permis d’interpeller trois autres hommes, accusés d’avoir agressé avec des pierres sept policiers vendredi dernier dans le cadre d’une opération anti-drogue. La police de Sebta mène ces genres d’opérations depuis des mois afin d’éviter les affrontements entre réseaux de trafic de drogue qui cherchent à prendre le contrôle de la région. En tout, 36 personnes ont été déjà arrêtées lors de ces opérations.

Sujets associés : Drogues - Ceuta (Sebta) - Homicide - Vidéos - Arrestation

Aller plus loin

Sebta en proie à des violences urbaines

Plusieurs agents de la police nationale de Sebta ont été agressés par des jets de pierre dans la nuit de vendredi à samedi, alors qu’ils menaient une opération au quartier...

Un policier tué par des délinquants à Casablanca (actualisé)

Un policier a été tué par des délinquants jeudi au quartier Hay Mohammadi, à Casablanca. L’agent, un motard de la brigade mobile de la métropole effectuant une ronde, voulait...

Un militaire sympathisant d’extrême droite viré de l’armée belge

Après sa suspension « par mesure d’ordre » en septembre 2022, un militaire sympathisant d’extrême droite a été licencié par la Défense belge.

Un policier marocain tué par un conducteur ivre mort à Casablanca

Mohamed El Ammari, policier exerçant à Casablanca, a été tué sur le coup dans la nuit de dimanche à lundi par un automobiliste ivre mort, qui roulait à vive allure, au niveau...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Meurtre de Malak : des traces d’agressions sexuelles révélées par le médecin légiste

Lors d’une conférence de presse donnée jeudi par le parquet de Liège, des révélations choquantes ont été faites sur le meurtre de Malak, la jeune adolescente de 13 ans tuée par Olivier Theunissen, un Sérésien de 37 ans. Le médecin légiste a en effet...

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Rabat-Salé-Kénitra : plus de 20 tonnes de drogue partent en fumée

Depuis le début de l’année, les services régionaux des douanes de Rabat-Salé-Kénitra ont déjà détruit plus de 20 tonnes de drogues saisies lors des différents contrôles effectués dans la région.