L’Espagne démantèle le plus grand réseau de financement du trafic de drogue au Maroc et en Europe

15 octobre 2022 - 13h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

La police espagnole a démantelé dans une zone industrielle de Fuenlabrada (Madrid) un réseau criminel dédié au financement du trafic de drogue au Maroc et dans le reste de l’Europe. En tout, 32 membres de ce réseau dont le leader et son avocat ont été arrêtés.

Le réseau criminel faisait l’objet d’une enquête depuis deux ans. Dédié au financement du trafic de drogue en Espagne et dans toute l’Europe, il est actif depuis 22 ans et utilise un restaurant syrien situé dans la zone industrielle de Cobo Calleja, à Fuenlabrada, comme couverture. Selon la police, le réseau gagnait « plus de 32 millions d’euros par an » pour des services de livraisons et de collectes d’argent pour une organisation de trafic de drogue d’origine colombo-libanaise.

Mais ce montant pourrait être bien supérieur et atteindre environ 300 millions d’euros par an, estiment les agents, précisant qu’à partir de 2020, le réseau a adopté l’utilisation des crypto-monnaies, un système plus sophistiqué que le hawala, un système traditionnel de transfert informel de fonds basé sur la confiance. Une bonne partie de l’argent impliqué dans ce trafic illégal provenait d’entreprises dirigées par des hommes d’affaires chinois dans la région, fait savoir Mundiario.

À lire : Espagne : démantèlement d’un réseau de trafic de drogue vers la France, des Marocains arrêtés

Pour couvrir les transactions de crypto-monnaie, le réseau a sollicité les services d’organisations tierces qui envoyaient l’argent aux adresses fournies par les clients, en échange d’une commission. Ce système aurait permis au réseau criminel d’étendre ses activités au Maroc, aux Émirats Arabes Unis, en Turquie, en Chine, mais aussi dans toute l’Europe (Italie, France, Pays-Bas, Allemagne, Finlande, Belgique, Royaume-Uni, Suède, Danemark, Pologne, Suisse, Norvège) et en Amérique latine (Colombie, Brésil, Pérou, Bolivie).

Le leader du réseau et son avocat, qui est aussi son bras droit dans le réseau, ont créé une société de transport, ce qui leur a permis d’acquérir une flotte de véhicules qui ont servi à transférer l’argent en toute sécurité. L’opération de démantèlement, menée en collaboration avec Europol, a permis l’arrestation de 32 membres du réseau et la saisie de 2 420 000 euros, 575 kilos de haschisch, 276 kilos de marijuana, 11 véhicules haut de gamme, sept montres de luxe, un pistolet semi-automatique. Aussi, 19 comptes de crypto-monnaie d’une valeur approximative de 1,5 million d’euros ont également été bloqués.

Sujets associés : Espagne - Madrid - Drogues - Vidéos - Blanchiment d’argent - Arrestation

Aller plus loin

Démantèlement d’un trafic de drogue à Montpellier, un suspect en cavale au Maroc

À Montpellier, les enquêteurs de l’Unité de lutte contre les stupéfiants et l’économie souterraine ont démantelé un trafic de stupéfiants et de cigarettes de marque espagnole au...

Le procès d’un vaste réseau de trafic de drogue entre la Belgique et le Maroc reprend le 17 février

Le tribunal de Bruxelles a décidé du report du jugement dans une grosse affaire de drogue, impliquant 14 trafiquants, dont des Marocains, en raison de l’absence d’éléments...

Espagne : un réseau de trafic de drogues démantelé, 6 Marocains arrêtés

La Garde civile a démantelé cette semaine un réseau de trafiquants de cocaïne et de haschich du Maroc vers le sud de l’Espagne. En tout, 17 personnes, dont des Marocains, ont...

Espagne : démantèlement d’un réseau de trafic de drogue vers la France, des Marocains arrêtés

La Garde civile a arrêté à Gandía (Valence) 11 personnes dont des Marocains, membres d’une organisation criminelle dédiée au trafic de drogue vers la France, au trafic de faux...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les notaires mobilisés dans la lutte contre le blanchiment de capitaux

Le président du Conseil national de l’Ordre des notaires du Maroc, Hicham Sabiry, a invité les notaires à s’impliquer davantage dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme au Maroc.

Blanchiment des capitaux : le Maroc prêt à recevoir les évaluateurs du GAFI

Les efforts déployés par le Maroc dans la lutte contre le blanchiment de capitaux seront passés au peigne fin à partir du 16 janvier, par les examinateurs et évaluateurs du Groupe d’action financière (GAFI). La sortie du royaume de la liste grise du...

Du blanchiment d’argent dans les casinos marocains ?

Les casinos sont dans le viseur des autorités marocaines. Seraient-ils devenus des lieux bénis pour le blanchiment d’argent ?

Blanchiment d’argent : le Maroc attend toujours la décision du GAFI

Le Groupe d’action financière (GAFI), organisme international de lutte contre le blanchiment d’argent a annoncé que la décision de faire sortir le Maroc de la liste grise n’est pas encore prise. Les bonds qualitatifs du pays ont, affirme-t-on, été...

Blanchiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise de l’Europe

La Commission européenne vient d’annoncer le retrait du Maroc de la liste grise de l’Union européenne des pays sous surveillance en matière de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme. Cette décision fait suite à l’évaluation effectuée...

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Rabat-Salé-Kénitra : plus de 20 tonnes de drogue partent en fumée

Depuis le début de l’année, les services régionaux des douanes de Rabat-Salé-Kénitra ont déjà détruit plus de 20 tonnes de drogues saisies lors des différents contrôles effectués dans la région.

Immobilier au Maroc : les notaires contrôleront la provenance de l’argent

Les notaires marocains ont décidé de prendre une part active dans la lutte contre le blanchiment d’argent dans l’immobilier.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.