Recherche

Il y a 20 ans disparaissait Hassan II

© Copyright : DR

23 juillet 2019 - 09h00 - Maroc

C’était le vendredi 23 juillet 1999. La télévision marocaine avait subitement interrompu ses programmes, pour diffuser des lectures du Coran, avant d’annoncer la mort du défunt Roi, Hassan II, survenue, ce jour-là, vers 16h30.

Une onde de choc se répandit alors dans le pays. Beaucoup de Marocains refusaient de croire qu’Hassan II était bien mort, jusqu’à ce que son successeur, Sidi Mohammed, alors, Prince héritier, ne l’annonce en personne.

Hassan II est décédé le vendredi 23 juillet 1999, à 16h30, à l’âge de 70 ans, des suites d’ "une crise cardiaque due à des complications qui ont résisté à tout traitement", déclare Mohammed VI, le visage défait par le chagrin, vers 20 heures 40, sur les deux chaînes de la télévision nationale. Son frère cadet, le Prince Moulay Rachid se trouvait à ses côtés.

Le défunt souverain avait régné pendant 38 ans. La majorité de ceux qui l’ont connu croyaient qu’il ne ferait pas long feu au pouvoir. Il démentit tous les pronostics et survécut même à deux tentatives de coup d’Etat militaire, menées, respectivement, par le Général Mohamed Medbouh et le colonel Mohammed Ababou, en 1971, et, en 1972, par le Général Mohamed Oufkir.

Aujourd’hui, 20 ans après sa mort, beaucoup de nostalgiques de l’époque Hassan II se remémorent encore le défunt roi. Certes, il a gouverné son pays d’une main de fer, mais il aurait entrepris des réformes économiques courageuses.

Ses détracteurs pensent qu’il a légué à son fils un pays au bord de la faillite. Mais, si Mohammed VI avait commencé là où son père s’était arrêté, le Maroc aurait franchi de plus grandes étapes, au plan des réformes politiques. Cependant, la Constitution de 2011 n’aura jamais vu le jour.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact