Recherche

Hassan Bouhemou, accusé de corruption par « Africa Intelligence », porte plainte

© Copyright : DR

22 mai 2011 - 23h37 - Société

Hassan Bouhemou, PDG de la SNI, a fait part de son intention de porter plainte contre le portail d’information français « Africa Intelligence » pour diffamation.

Dans un article publié le 12 mai dernier, Africa Intelligence lie Bouhemou à une affaire d’extorsion de fonds et de corruption autour du festival Mawazine de Rabat et de Taqa, société émiratie implantée au Maroc.

Le bras droit de Mounir Majidi est ainsi accusé par l’ex patron de Taqa, Peter Barker-Homek, d’avoir accepté des pots de vins faramineux au profit de Mawazine en tant que principal animateur du festival.

Peter Barker-Homek explique ainsi que le président de Taqa, Hamad Al-Suwaidi, lui aurait demandé de « verser 5 millions $ par an à Hassan Bouhemou, PDG de la SNI, pour financer un festival de musique afin que Taqa décroche le feu vert pour procéder à l’extension de la centrale d’électricité de Jorf Lasfar ».

Hassan Bouhemou se défend dans un communiqué publié fin de semaine dernière, expliquant n’avoir jamais été "l’animateur principal, ni animateur tout court, ni membre d’une quelconque structure de gestion du festival Mawazine, et par voie de conséquence, en aucun cas son intermédiaire de collecte ni son dépositaire de fond".

Le PDG de la SNI a annoncé son intention de porter plainte auprès des juridictions françaises.

Mots clés: France , Paris , Festival , Corruption , Rabat , Procès , Emirats Arabes Unis , Festival Mawazine 2020 , Jorf Lasfar , Société nationale d’investissement , Mounir Majidi , Hassan Bouhemou

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact