Hausse des prix : le Conseil de concurrence vérifie l’existence de pratiques illégales

18 avril 2022 - 17h20 - Economie - Ecrit par : A.T

Le conseil de concurrence a décidé de rechercher les causes de la flambée des prix de plusieurs produits au Maroc, afin de vérifier si cette situation est le seul fait des chocs exogènes ou si certaines hausses ne seraient pas liées à des pratiques illicites.

Dans une note de référence, le conseil a indiqué qu’il prévoit faire des études sur 13 matières appartenant à trois grands groupes de matières de base à savoir : les matériaux de construction (ferraille, fer à béton, verre, aluminium, cuivre), et les ressources énergétiques (l’essence, le gasoil, le carburant et le charbon), les denrées alimentaires, (blé dur, différentes classes de farine de blé tendre, engrais nutritifs, beurre, lentilles et lait en poudre).

Selon le conseil, les périodes de crise, similaires à celle que traverse le Maroc, offrent un environnement fertile à la possibilité de commettre des délits et des pratiques anticoncurrentielles sur les principaux marchés de produits, puisque certains acteurs économiques ayant recours à l’exploitation de cette situation et à l’augmentation de leurs marges bénéficiaires.

A lire : Hausse des prix au Maroc : le Conseil de la concurrence menace

Concrètement, l’analyse des équipes du Conseil va concerner trois axes à savoir : une analyse approfondie de l’évolution récente des prix au niveau international, la recherche des principales raisons expliquant cette tendance à la hausse, tandis que le troisième axe traite de l’analyse de ses répercussions sur les prix de vente aux consommateurs au niveau national.

L’étude prendra en compte une première période plus large couvrant l’évolution annuelle des quatre dernières années 2021-2018 et une seconde période centrée sur les trois premiers mois de l’année en cours, au cours desquels des fluctuations importantes des prix de vente aux consommateurs ont été relevés sur le marché national, précise la note.

Sujets associés : Etude - Crise économique - Conseil de la concurrence

Aller plus loin

Prix des carburants : la mise au point du Conseil de la concurrence

Le Conseil de la concurrence vient de démentir les informations selon lesquelles il avait sanctionné les pétroliers.

Hausse des prix au Maroc : le Conseil de la concurrence menace

Dans un contexte de hausse des cours mondiaux, le Conseil de la concurrence a demandé à tous les acteurs économiques de respecter la libre concurrence, concernant la fixation...

Maroc : augmentation des prix du lait

Le lait coûtera désormais bien plus cher au Maroc. Les sociétés qui commercialisent ce produit de première nécessité ont opéré une augmentation non négligeable.

Les soldes d’été démarrent ce 28 juillet au Maroc

Ça y est. Les soldes d’été commencent ce jeudi 28 juillet au Maroc. Depuis deux ans, elles sont organisées de manière coordonnée dans le pays.

Ces articles devraient vous intéresser :

L’incertitude plane sur le marché immobilier marocain

L’offre immobilière partout au Maroc serait abondante et les prix abordables, selon les professionnels et les notaires. La réalité est pourtant toute autre.

Total Mauritanie dans le giron du groupe marocain Akwa Africa

Le rachat par Akwa Africa, filiale du groupe Akwa, holding du chef du gouvernement marocain, de la filiale mauritanienne du groupe énergétique français TotalEnergies sera bientôt officialisé. Au Maroc, le Conseil de la concurrence a donné carte blanche...

Maroc : la chute des ventes de voitures neuves continue

Les ventes de voitures neuves au Maroc sont toujours dans le rouge. À fin septembre, 120 905 unités ont été vendues, soit une baisse de 8,15 %, comparativement à la même période de l’année dernière.

Le Roi appelle à combattre les spéculateurs

Dans son discours adressé aux Marocains à l’occasion de la fête du Trône, le Roi Mohammed VI a appelé à une lutte efficace contre les spéculations et la manipulation des prix.

Nouvel appel au roi Mohammed VI

L’ancien joueur du Raja, Yassine Salhi s’est adressé au roi Mohammed VI dans un post sur Instagram, lui demandant d’intervenir, face à la flambée des prix.

Le Maroc ne touche pas à la subvention du gaz, du sucre et du pain

Malgré la conjoncture internationale, le gouvernement marocain va maintenir les subventions pour garantir la stabilité des prix du gaz butane, du blé et du sucre sur le marché national en 2023.

Les prix de l’huile de table commence à baisser au Maroc

Le groupe Lesieur Cristal a annoncé une baisse de 15 % des prix de ses produits d’huile de table à base de tournesol, aussi bien pour les consommateurs que pour les industriels.

L’immobilier marocain en berne, les acheteurs attendent l’aide du gouvernement

Le marché de l’immobilier au Maroc a connu une tendance à la baisse ces derniers mois, en raison de la sévérité des conditions d’octroi de crédit. Selon le dernier tableau de bord des crédits et dépôts bancaires de Bank Al-Maghrib, cette tendance se...

Forte croissance des bénéfices des banques marocaines en 2021

À fin 2021, les banques marocaines ont poursuivi leur solide croissance, en dépit de la conjoncture internationale défavorable. Elles ont enregistré au titre de cette année, une hausse 76,4 % de profits, après une contraction observée en 2020, selon le...

Croissance économique en 2023 : le Maroc entre optimisme gouvernemental et les incertitudes du HCP

En 2023, le Maroc devra faire face à des défis économiques importants, selon le Haut commissariat au plan (HCP). Les experts de cette institution estiment que la croissance économique atteindra seulement 3,3% cette année, en deçà des prévisions du...