Hausse des prix au Maroc : appel à la grève générale le 20 juin

18 juin 2022 - 08h20 - Maroc - Ecrit par : G.A

La semaine prochaine sera tendue dans la fonction publique. Trois syndicats marocains ont annoncé la paralysie de l’administration publique le 20 juin, pour protester contre la hausse généralisée des prix.

La Confédération générale du travail (CGT), l’Organisation démocratique du travail (ODT) et la Fédération des syndicats démocratiques (FSD) exigent une augmentation générale des salaires et des pensions de retraite. C’est la raison pour laquelle, elles appellent à une grève générale dans la fonction publique, les établissements publics, les collectivités territoriales, les transports et la logistique.

À lire : Maroc : une grève générale en vue dans le secteur public

Elles profiteront de l’occasion pour « commémorer l’anniversaire du mouvement du 20 juin 1981 », aussi connu sous le nom des « émeutes du pain ». Dans un communiqué conjoint, les trois organisations rendent le gouvernement responsable de la situation qui prévaut qui « anéantit les acquis de la classe ouvrière et son droit à un niveau de vie décent ». Pour elles, par sa politique, le gouvernement porte « atteinte à la stabilité sociale » et compromet la sécurité alimentaire des Marocains.

Sujets associés : Grève - Syndicat - Plainte

Aller plus loin

Mauritanie : nouvelle grève à Moov Mauritel, filiale de Maroc Télécom

Les employés de la société Moov Mauritel, filiale de Maroc Telecom, observent depuis mardi une nouvelle grève générale de 10 jours, pour exiger la satisfaction de leurs...

Maroc : nouvelle menace de grève générale des taxis

Pour protester contre le «  mutisme du gouvernement face à leurs revendications  », les propriétaires de taxi menacent d’observer une grève nationale à compter du 25 juin prochain.

Hausse des prix : le gouvernement se justifie et rassure

Le gouvernement a réagi à la tension sociale liée à la hausse vertigineuse des prix des denrées de première nécessité, admettant que cette situation devrait perdurer, mais que...

Hausse des prix : le PJD tacle le gouvernement

Dans un contexte de cherté de la vie, le parti de la justice et du développement (PJD) a taclé le gouvernement, le mettant en garde contre « les dangers de la tension sociale ».

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : très bonne nouvelle pour les salariés

En application de l’accord signé le 30 avril 2022 entre le gouvernement et les syndicats, le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) va augmenter de 5 % dès le 1ᵉʳ septembre dans les secteurs de l’industrie, du commerce, de l’agriculture et...

Augmentations de salaires au Maroc : deux milliards de dirhams en jeu

​Les négociations entre le gouvernement et les syndicats sur les augmentations de salaires et la révision du régime de l’impôt sur le revenu (IR) trébuchent encore. Entre la demande des partenaires sociaux et l’offre de l’exécutif, il y a 2 milliards...

Maroc : le gouvernement et les syndicats divisés sur la hausse des salaires

Fin de la lune de miel entre le gouvernement et les centrales syndicales. Si la première phase des négociations s’est déroulée dans une ambiance détendue, des discordes sont apparues au cours du deuxième round sur certaines questions essentielles comme...