Recherche

FRMF : le licenciement d’Hervé Renard coûtera cher, trop cher

© Copyright : DR

15 juillet 2019 - 20h00 - Sport

La Fédération royale marocaine de football devra mettre la main à la poche, si elle veut se séparer du sélectionneur des Lions de l’Atlas, Hervé Renard. Le montant de la clause libératoire avoisine les 50 millions de dirhams.

Sous contrat avec la Fédération jusqu’en 2022, l’entraîneur de l’équipe nationale peut compliquer les choses en choisissant de rester. Avec un salaire estimé à 1,2 million de dirhams, il pourrait coûter cher au Maroc, si on décidait de se passer de ses services, rappelle le quotidien Al Massae. La FRMF devra lui verser un solde de tout compte assez substantiel.

En plus de son gros salaire, Hervé Renard bénéficie de primes sur les matchs et sur les qualifications, de l’allocation logement, de billets d’avion et d’argent de poche. Autant dire que ce dernier vit une situation des plus confortables au Maroc.

Le sélectionneur des Lions de l’Atlas a réussi à honorer une clause de son contrat, à savoir la qualification des Lions de l’Atlas à la Coupe du Monde en Russie. Il y a, toutefois, failli lors de la Coupe d’Afrique des Nations 2019, en Égypte. Ce piètre résultat pourrait être mis sur la balance par la FRMF pour revoir à la baisse les prétentions du coach français si elle décidait à mettre fin son aventure.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact