Recherche

Hicham El Guerrouj réagit vivement après des accusations de dopage

© Copyright : DR

23 février 2019 - 14h00 - Sport

L’athlétisme marocain règle ses comptes sur la place publique, avec des accusations de dopage à l’encontre d’anciens champions mondiaux, notamment l’icône nationale Hicham El Guerrouj.

Le premier missile est d’abord lancé par l’ancien médaillé olympique qui accuse les responsables de l’athlétisme marocain de dépenser des millions dans les infrastructures et dans des futilités sans créer de champion. « Alors que les athlètes n’ont pas où prendre une douche et où se changer, des milliards de dirhams sont dépensés pour bâtir des murs, des bâtiments et des futilités », peste El Guerrouj sur l’antenne de Radio Mars. « Aujourd’hui, l’athlétisme va de mal en pis, d’échec en échec, des générations sont malheureusement perdues », s’emporte le champion, qui vient de voir son record du 1.500 m en salle tomber au profit d’un Ethiopien.

L’autre missile est envoyé par un certain Yahya Saidi, qui se dit consultant en sport et qui accuse El Guerrouj de s’être dopé durant la période où il a obtenu ses titres (plusieurs fois champions du monde, de meetings, et olympiques). Pour Saidi, les contrôles antidopage n’étaient aussi rigoureux qu’ils le sont aujourd’hui et l’accusation concerne aussi d’autres champions qu’il ne nomme pas.

La réponse à cette polémique nous vient de la part du ministère du Sport. Pour Rachid Talbi Alami, « Yahya Saïdi n’est pas conseiller du ministère. Il n’est pas autorisé, il n’est pas habilité à parler au nom du ministère. Et la position du ministère est claire : je veux mettre fin à ce faux débat qui prend une ampleur inexpliquée », ajoutant n’avoir « jamais mis en doute l’honnêteté et la probité de nos sportifs qui ont honoré le Maroc. Ce sont des résultats qui sont approuvés par les instances internationales. Je suis fier de nos champions , de nos icônes. Que ce soit Hicham El Guerrouj, Nawal Moutawakkil, Nezha Bidouane que ce soit Said Aouita, et tous les autres, je m’excuse de ne pas pouvoir tous les citer. »

Hier, El Guerrouj a réagi encore une fois sur l’antenne de Radio Mars se disant prêt à rendre les médailles qu’il a gagnées si l’on prouve qu’il s’est dopé lors des compétitions nationales et internationales. La guerre ne fait, semble-t-il, que commencer au sein de l’athlétisme marocain.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact