L’huile d’olive frelatée menace la santé des Marocains

19 janvier 2024 - 09h00 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Les associations marocaines de défense des consommateurs tirent la sonnette d’alarme au sujet des huiles d’olive contrefaites, qui représentent un danger pour la santé des Marocains.

Malgré les opérations de contrôle menées par les autorités, ces organisations alertent sur la gravité de la situation. Elles avertissent que ces huiles, vendues dans de nombreux magasins, pourraient être mortelles, prévenant qu’il faut rester extrêmement vigilant afin de protéger la santé des consommateurs marocains.

A lire : Au Maroc, l’huile d’olive se fait rare et chère

Les associations conseillent également aux victimes de rassembler des preuves et de poursuivre en justice ceux qui les ont trompés, appelant à une collaboration étroite entre les autorités et les consommateurs, en renforçant la surveillance sanitaire et les normes de sécurité dans les lieux de production de l’huile d’olive.

Face à cette situation, certaines associations réclament des sanctions sévères contre les responsables de cette contrefaçon, pour dissuader d’autres de commettre de tels actes.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Contrefaçon - Contrebande - Huile d’olive

Aller plus loin

Huile d’olive au Maroc : le prix à plus de 120 dirhams ?

Au Maroc, les consommateurs d’huile d’olive n’ont pas fini de voir les prix flamber. Ils devraient continuer d’augmenter au point de dépasser les 120 dirhams le litre.

Le prix l’huile d’olive au Maroc pousse à la fraude et au trafic

L’augmentation du prix de l’huile d’olive constatée ces derniers mois au Maroc pousse certaines personnes malintentionnées à tricher pour écouler leur stock. Mais la justice...

Alerte sur l’huile d’olive au Maroc

La multiplication des fraudes sur l’huile d’olive préoccupe le Parlement marocain. La députée Naima El Fathaoui, a adressé une question écrite à Mohamed Sadiki, ministre de...

Maroc : Flambée des prix de l’huile d’olive

De 50 dirhams en 2021 et 2022, le prix du litre d’huile d’olive a atteint 90 dirhams dans la région de Marrakech Safi, soit une hausse de près de 40 %. La mesure de restriction...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’état de santé de la chanteuse Khadija El Bidaouia s’aggrave

Nawal, la fille de la chanteuse Khadija El Bidaouia a annoncé qu’en raison de la propagation du cancer du poumon dont souffre sa mère, les médecins ont décidé d’arrêter la chimiothérapie.

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Maroc : des substances toxiques dans les emballages alimentaires

Une récente étude a révélé la présence de substances chimiques per – et polyfluoroalkylées (PFAS) dans certains emballages alimentaires à usage unique au Maroc.

Chèque de garantie : ce scandale marocain

La conseillère parlementaire du parti de l’Union Nationale du Travail au Maroc (UNTM), Loubna Alaoui, a adressé une question orale au gouvernement sur la persistance de certaines pratiques illégales dans les cliniques privées, notamment l’exigence d’un...

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Les biscuits “Gerblé” avec de la drogue ne sont pas commercialisés au Maroc

L’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) affirme que les lots de biscuits de la marque française “Gerblé”, contaminés par la drogue “burundanga”, ne sont pas entrés ni vendus sur le marché marocain.

Maroc : vers une hausse des taxes sur la chicha et les cigarettes électroniques

Le Maroc entend augmenter les taxes sur la chicha et les cigarettes électroniques. Une décision motivée, dit-on, par le souci de préserver la santé des consommateurs, notamment les jeunes Marocains.

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.

Tatouage au henné : attention danger

La fin du Ramadan et la période de l’Aïd, pour les jeunes filles, une période propice pour mettre du henné sur les mains. Si certaines mères acceptent que leurs filles appliquent le henné, d’autres préfèrent se passer de cette pratique pour préserver...

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...