Recherche

Maroc : l’immobilier s’enfonce-t-il dans la crise ?

© Copyright : DR

21 mai 2019 - 10h40 - Economie

Des explications données par Bank Al-Maghrib sur les prix des actifs immobiliers pour les trois premiers mois de l’année, il en ressort que l’indice a reculé de 0,7% et les prix du résidentiel sont les plus touchés.

Le secteur immobilier n’est pas au bout de ses peines. Et pour s’en convaincre, il faut se référer aux dernières observations faites par Bank Al-Maghrib telles que livrées par le journal Aujourd’hui Le Maroc.

Selon Bank Al-Maghrib, en glissement trimestriel, l’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) a reculé de 0,7%, recouvrant des replis de 1,1% pour les prix du résidentiel et de 0,4% pour ceux du foncier ainsi qu’une hausse de 0,9% pour ceux des biens à usage professionnel. Concernant le volume des transactions, il a enregistré une diminution de 12,7% traduisant des baisses de l’ensemble des catégories, avec des taux de 13,4% pour les biens résidentiels, de 12,2% pour les terrains et de 8,5% pour les actifs à usage professionnel.

Les prix ont connu un repli de 0,2%, en glissement annuel, reflétant des baisses de 0,3% pour le résidentiel et de 0,5% pour le professionnel, les prix des terrains s’étant accrus de 0,3%. Pour ce qui est des transactions, leur nombre a progressé de 1,1%, avec un accroissement de 4,5% pour le résidentiel. En revanche, les ventes des terrains et des biens à usage professionnel ont reculé de 7,4 et de 4% respectivement.

Par ailleurs, concernant le résidentiel, les prix ont diminué de 1,1%, reflétant des baisses de toutes les catégories d’actifs avec des taux de 0,9% pour les appartements, de 1,3% pour les maisons et de 5,1% pour les villas. Concernant le volume des transactions, il a reculé de 13,4%, résultat des régressions des ventes des appartements de 13%, des maisons de 15,8% et des villas de 21,5%. En glissement annuel, les actifs se sont dépréciés de 0,3%, en liaison avec les replis des prix de 0,2% pour les appartements et de 1,4% pour les maisons, ceux des villas n’ayant pas connu de variation. Par rapport aux ventes, elles ont augmenté de 4,5%, avec des accroissements de 4,4% pour les appartements, de 6,6% pour les maisons et de 2,7% pour les villas.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact