Un homme grièvement blessé après son immolation par le feu à Sebta (Màj)

7 septembre 2013 - 10h51 - Ecrit par : Bladi.net

Un jeune Marocain, spécialisé dans le transport de marchandises de contrebande, s’est immolé par le feu mercredi après-midi, à la frontière séparant le Maroc de l’Espagne.

Agé de 23 ans, le jeune homme s’est aspergé d’essence après une dispute avec un douanier. D’après les sources policières et les témoignages sur place recueillis par l’agence "EFE", la dispute a éclaté quand le douanier a refusé que le jeune fasse entrer une partie de ses marchandises au Maroc.

Grièvement blessé, le jeune homme a été admis à l’hôpital de Mdiq, situé à une vingtaine de kilomètres de la frontière. En raison de son état, il pourrait être transféré vers la ville de Casablanca.

Fin 2011, c’est une femme d’une cinquantaine d’année qui s’était immolée par le feu à Sebta après s’être aspergée d’alcool médical. Elle aurait été révoltée par le comportement d’un propriétaire, qui refusait de baisser le prix de ses marchandises.

Chaque jour, plus de 25.000 personnes, souvent des femmes, font plusieurs fois la navette entre le Maroc et l’enclave de Sebta. Chacune d’elles peut transporter jusqu’à 80 kilos de marchandises sur son dos. D’après des témoignages recueillis sur place, un aller-retour peut rapporter jusqu’à 150 dirhams à la "mule".

Mise à jour : le jeune Abderrahmane Sheick est mort des suites de ses blessures dans la nuit de jeudi à vendredi.

Tags : Ceuta (Sebta) - Douane - Contrebande - Immolation par le feu

Nous vous recommandons

Maluma revient au Maroc

La star colombienne Maluma sera le 1ᵉʳ juillet prochain en concert au Maroc. Une bonne nouvelle pour les fans de l’artiste qui auront la chance de le revoir sur scène .

Tomate : le Maroc boude le marché russe

Pour la campagne de cette année, plusieurs professionnels de la tomate marocaine ont écarté le marché russe de l’exportation. Pour ne pas essuyer des pertes, ils ont refusé d’exporter leur produit vers ce pays qu’ils accusent de protectionnisme...

Meurtre de Pascal Foltran à Marrakech : nouvelles révélations, colère des parents

Les parents de Pascal Foltran, un restaurateur toulousain tué dans sa villa de Marrakech en 2018 sont en colère contre la justice marocaine. Et pour cause, cet assassinat n’a toujours pas été élucidé alors que la police a depuis le début le portrait-robot...

Les stations-service espagnoles feront payer plein pot aux MRE

Les compagnies pétrolières ont demandé au gouvernement espagnol que les touristes étrangers et les véhicules des Marocains résidant à l’étranger (MRE) dans le cadre de l’Opération Marhaba ne bénéficient pas de la réduction du prix de l’essence de 20 centimes le...

Sahara : changement de position de l’Espagne, et après ?

Le changement de position de l’Espagne sur le Sahara sonne certes la fin de la crise avec le Maroc, mais pas du conflit au Sahara, encore moins de la crise entre l’Algérie et le Maroc.

50 ans après, une Britannique retrouve sa fille emmenée au Maroc par son père

Une femme a retrouvé sa mère au Royaume-Uni cinquante ans après avoir été emmenée au Maroc par son père, où elle a été élevée par sa tante. Des retrouvailles pleines d’émotion.

Deux crocodiles quittent Lyon pour le Maroc

Deux crocodiles — un mâle et une femelle — vont quitter Lyon en septembre pour le Maroc, où ils seront hébergés dans un environnement naturel.

Des recommandations pour améliorer la qualité des services rendus aux MRE

Après avoir présenté un état des lieux, la Cour des comptes a formulé plusieurs recommandations dont la mise en œuvre permettra d’améliorer la qualité des services rendus aux Marocains résidant à l’étranger (MRE) par le réseau consulaire marocain à l’étranger...

« Disparition » de Mohamed Ihattaren

Mohammed Ihattaren aurait disparu aux Pays-Bas alors qu’il devrait se rendre depuis lundi dernier au sein de son club, la Sampodria. Le joueur avait quitté l’Italie pour rentrer aux Pays-Bas, et depuis, plus de...

Ryanair va rapatrier ses voyageurs bloqués au Maroc

À l’instar des autres compagnies aériennes, Ryanair veut effectuer des vols spéciaux pour ses clients bloqués au Maroc. Une demande d’autorisation a été déposée à cet effet.