Inondations : 100 millions de DH aux agriculteurs

21 décembre 2008 - 20h07 - Economie - Ecrit par : L.A

Ce sont plus de 100 millions de DH qui seront débloqués « pour contribuer au plan d’urgence de réparation des dégâts des intempéries et venir en aide aux agriculteurs sinistrés », a indiqué le ministre de l’Agriculture, Aziz Akhannouch.

En réponse à une question orale à la Chambre des représentants, Akhannouch a précisé que cette enveloppe est destinée à raison de 73 millions de DH à la réparation des équipements hydro-agricoles. Le reste constitue l’aide aux éleveurs (17,2 millions de DH) et le soutien à la distribution des plants d’olivier et autre arboriculture fruitière (10,3 millions de DH).

Pour rappel, l’enveloppe globale dégagée pour le programme de réparation des équipements hydro-agricoles endommagés est de l’ordre de 267 millions de DH. Au chapitre de l’indemnisation des éleveurs, elle concerne le cheptel affecté par la peste des petits ruminants. Ce programme a porté aussi sur une campagne de vaccination gratuite du cheptel exposé à l’endémie. Quant à la distribution des plants arboricoles, elle a porté sur 30.000 pieds.

Répondant à une autre question sur la 2e tranche de l’opération partenariat public-privé autours des terres de Sodea-Sogeta, le ministre a indiqué « que cette coopération a pour objectif la mise à niveau des chaînes de production agricole les plus prioritaires afin de répondre aux besoins du marché local et de l’exportation ».

Cette seconde phase, a-t-il précisé, permettra de drainer d’importants investissements estimés à 7,7 milliards de DH. Cela devrait générer la création de 23.000 emplois. Et les recettes de bail annuelles dépasseront de 33% celles de la première opération. Au niveau social, Akhannouch a affirmé qu’un accord avec les partenaires sociaux a été conclu. Il vise la titularisation d’une partie des employés alors que certains cadres seront intégrés au sein de l’Agence de développement agricole, organisme nouvellement créé. L’accord propose aussi la formule de départ volontaire à d’autres cadres.

En réponse à une autre question du Parlement, en novembre dernier, sur l’endettement des agriculteurs, Akhannouch avait rappelé que le Crédit Agricole a décidé, à l’instar de l’année précédente, d’accompagner les agriculteurs touchés par les intempéries à travers des facilités de paiement et la création de nouvelles perspectives pour leur refinancement.

Sur ce volet, le ministre de l’Agriculture a fait savoir qu’une convention a été signée entre l’Etat et le Crédit Agricole. Elle a pour objectif de mobiliser quelque 20 milliards DH à l’horizon de 2013, dont une grande partie sera consacrée au financement des petites et moyennes exploitations agricoles. Tout particulièrement, dans le cadre des déclinaisons du Plan vert au niveau régional.

Source : L’Economiste - A. G.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Agriculture - Inondations Maroc - Aziz Akhannouch - Budget - Météo Maroc - Ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Politique de la ville

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc fait un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les Grenadines

Le Premier ministre Ralph Gonsalves a annoncé que le Maroc fera un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les-Grenadines.

Maroc : les agriculteurs rattrapés par l’impôt

Au Maroc, les petits agriculteurs exploitants agricoles exonérés d’impôts réalisant un chiffre d’affaires inférieur à 5 millions de dirhams, doivent désormais remplir une déclaration de revenus, a récemment rappelé la Direction générale des impôts (DGI).

Maroc : la pastèque sacrifiée pour préserver l’eau ?

Des associations locales de la province d’Al Haouz ont sollicité Rachid Benchikhi, le gouverneur de la province, pour qu’il interdise la culture de pastèques et de melons.

Maroc : les exportations d’huile d’olive ont augmenté de 47 % à fin août

Le volume des exportations marocaines d’huile d’olive a doublé par rapport à 2021, atteignant 13 200 tonnes en volume à fin août et 456 millions de dirhams en valeur, soit une hausse de 47 %.

Le Maroc dans le Top 10 mondial des fournisseurs de fruits surgelés

Le Maroc a quadruplé ses exportations de framboise surgelée vers l’Union européenne (UE) en deux ans, passant de 3 600 tonnes en 2020 à 16 700 tonnes en 2022.

Maroc : de grands pas vers l’officialisation de l’amazigh

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch franchit de grands pas vers l’officialisation de l’amazigh, mais des efforts considérables restent à fournir pour que la langue retrouve sa place qui lui est échue.

Camions attaqués en Europe : le Maroc hausse le ton

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a dénoncé lundi les récentes attaques d’agriculteurs européens contre des cargaisons de fruits et légumes marocains, faisant observer que l’Union européenne (UE) tire davantage profit de...

Constructions illégales au Maroc : un guide pour les bonnes pratiques

La ministre de l’Aménagement du territoire, de l’urbanisme, du logement et de la politique de la ville, Fatima Zahra Mansouri, a fait part aux directeurs des agences urbaines des difficultés notées dans la mise en œuvre de la procédure de...

Tomate marocaine : le nouveau cauchemar des producteurs français

Face à l’augmentation des importations de tomates marocaines, les producteurs français expriment leur inquiétude et pointent du doigt une concurrence déloyale.

Le prix des lentilles s’envole au Maroc

Le prix des lentilles a considérablement augmenté au Maroc, atteignant 32 dirhams le kilo chez les détaillants, contre 25 dirhams pour les lentilles importées.