Recherche

Les investissements publicitaires mis à mal par le covid-19

© Copyright : DR

28 avril 2020 - 23h30 - Economie

Le secteur des annonces publicitaires et de la communication est rudement touché par les effets de la crise sanitaire. Les annonceurs ont dû changer de stratégies pour ne pas sombrer définitivement, surtout que réussir dans le secteur et parvenir à s’y maintenir, demandent de l’ingéniosité et de l’innovation.

Le rapport trimestriel 2020 des investissements publicitaires pour les professionnels en Afrique a été publié par Big & Smart Data. Le secteur n’a pas échappé à la crise du covid-19. On peut lire dans la synthèse proposée par le quotidien aujourd’hui le Maroc que « les annonceurs ont dû redéfinir leurs stratégies d’investissement et de communication externe, impactant de ce fait les recettes publicitaires ».

Au Maroc, comme dans de nombreux pays, les investissements publicitaires restent le baromètre qui permet de « définir le dynamisme de l’économie ». Avec un chiffre de 1,4 milliard de dirhams, l’investissement du premier trimestre de cette année est en légère hausse, malgré les annulations des dernières semaines, par rapport au montant des investissements publicitaires de l’an dernier à la même période qui avaient été estimés à 1,38 milliard, soit une hausse de 4,4 %.

Le plus gros lot, comme il est de coutume, « revient à la télévision, avec environ 445 millions bruts dépensés, soit 31 % du budget global ». Elle est suivie de très près par la radio et le secteur de l’affichage, avec chacun 27 % , soit un montant de 395 millions.

Au nombre des 6 catégories de médias, quatre ont enregistré une hausse de l’investissement en valeur, par rapport au premier trimestre de l’année précédente. Il s’agit du numérique, de la télévision, de la presse et du cinéma. En ce qui concerne l’affichage et la radio, ils ont chuté de 3 % et 6 %. Pour ce qui est des annonceurs, le secteur des télécommunications préserve sa place en tête avec 36 % de PDM grâce aux investissements de Maroc Telecom (42 % du secteur), Wana Corporate (31%) et Medi Telecom Orange (18 %). Le secteur des banques et des assurances vient en seconde position avec 9,6 % et, en troisième place, le secteur des transports, avec 6,7 %, indique le360.

Selon le rapport, « le premier trimestre avait démarré sur un trend haussier qui a été frappé de plein fouet par la crise sanitaire liée au coronavirus ».

Mots clés: Investissement , Médias , Publicité , Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact