Quand l’Iran tente de manipuler l’opinion marocaine

1er février 2019 - 13h20 - Monde - Ecrit par : Bladi.net

Le Maroc fait bien partie des cibles des autorités iraniennes qui n’ont pas hésité à créer des pages Facebook en arabe pour tenter de manipuler l’opinion des Marocains sur plusieurs questions politiques et sociales.

La révélation a été faite hier par le réseau social Facebook qui affirme que plusieurs pays ont été ciblés par la propagande iranienne. En plus du Maroc, l’Iran a visé l’Afghanistan, Albanie, Algérie, Bahrein, Egypte, France, Allemagne, Inde, Indonésie, Iran, Iraq, Israël, Libye, Mexique, Pakistan, Qatar, Arabie Saoudite, Serbie, Afrique du Sud, Espagne, Soudan, Syrie, Tunisie, Etats-Unis et le Yemen.

Le réseau social de Mark Zuckerberg a annoncé hier la suppression de 783 pages, groupes et comptes qui reproduisaient la position officielle de l’Iran sur des sujets sensibles, notamment le conflit israélo-palestinien, indique Facebook, reconnaissant toutefois qu’il n’est pas en mesure d’affirmer directement qui est derrière.

Depuis les élections présidentielles en Etats-Unis qui ont vu l’élection de Donald Trump, Facebook a renforcé ses équipes en vue supprimer de sa plateforme les messages ou les comportements suspects.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Iran - Facebook

Ces articles devraient vous intéresser :

Achraf Hakimi fait des promesses aux Marocains

À quelques heures du départ de la sélection nationale du Qatar, l’international marocain Achraf Hakimi s’est adressé aux supporters marocains dont le soutien a été déterminant tout au long de la compétition.

Darija sur Wikipédia : un concours qui divise

La page Facebook Wikimedia Maroc a lancé un concours préconisant l’utilisation du dialecte marocain (darija) en lieu et place de l’arabe littéraire qui soulève de vives polémiques.

Haine envers les Marocains : prison ferme prononcée par la justice

Le parquet de Valence spécialisé dans les délits de haine a requis trois ans de détention contre un homme accusé de diffusion d’informations mensongères sur les réseaux sociaux ciblant les musulmans, notamment Marocains.

Salma Rachid sous le feu des critiques

Salma Rachid est la cible d’attaques sur les réseaux sociaux. De nombreux internautes fustigent l’arrogance de la chanteuse de la pop marocaine.

Les excuses de Meryame Kitir à ceux qu’elle aurait pu « blesser involontairement »

Après deux mois de silence, Meryame Kitir, ancienne ministre belge de la Coopération, s’est adressée dimanche à ses collègues et autres avec lesquels elle a collaboré durant son mandat au sein du gouvernement belge.

Cheikh Mohammed Al Fizazi critique vivement la série de Mohamed Bassou

Le président de l’Association marocaine de la Paix et de la Transmission, Cheikh Mohammed Al Fizazi, a critiqué le comédien Mohammed Bassou pour sa série « Si Al Kala » diffusée sur sa page YouTube pendant ce mois de Ramadan, estimant qu’il ne fait que...

La police marocaine et Facebook lancent « Alerte-enlèvement »

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) met en place actuellement un nouveau système de protection de la sécurité des citoyens, des résidents et des étrangers. Il s’agit d’un programme innovant et intégré d’alerte et de recherche des...