La Ligue arabe soutient le Maroc suite à la rupture de ses relations avec l’Iran

3 mai 2018 - 11h10 - Monde - Ecrit par : Bladi.net

Les soutiens au niveau arabe se multiplient. Hier, la Ligue des Etats Arabes a fait part de sa solidarité avec le Maroc suite à la rupture de ses relations diplomatiques avec l’Iran.

Mahmoud Affifi, porte-parole de la Ligue Arabe, a exprimé la solidarité de l’institution avec le Maroc suite à sa décision de rompre ses relations avec l’Iran et ce en réaction « aux ingérences dangereuses et rejetées de Téhéran dans les affaires intérieures du Royaume ».

Pour Affifi, la décision prise lors du dernier sommet arabe en Arabie Saoudite sur les ingérences iraniennes, a reflété une position et une action arabes fermes pour faire face à ces interventions, évoquant « une série des ingérences iraniennes qui portent atteinte à la stabilité de la région arabe ».

Le Maroc a annoncé mardi la rupture de ses relations avec l’Iran suite au soutien militaire du Hezbollah au Polisario.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Iran - Polisario - Ligue arabe

Aller plus loin

Le Maroc reçoit le soutien de 3 pays arabes après la rupture des relations avec l’Iran

Le soutien était attendu. Le Maroc vient de recevoir le soutien des Emirats Arabes Unis, de l’Arabie Saoudite et du Bahreïn suite à la rupture de ses relations diplomatiques...

Nasser Bourita : le sommet arabe « ne doit pas être au service d’un quelconque agenda »

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, était mercredi au Caire, à la 157ᵉ session du Conseil de la Ligue des États arabes. Lors de son intervention, le...

Le Maroc répond à l’Iran et au Hezbollah

Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération a diffusé cet après-midi un communiqué dans lequel il a souhaité apporter des précisions et des clarifications suite...

A son tour, l’Iran dément les accusations du Maroc

Au lendemain de la décision du Maroc de rompre les relations diplomatiques avec l’Iran, le ministère des Affaires étrangères iranien vient de démentir les accusations de Rabat.

Ces articles devraient vous intéresser :

Brahim Ghali dénonce le « silence complice » de l’ONU sur les «  abus  » du Maroc

Le secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a accusé le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, de maintenir un « silence complice et injustifiable » sur «  la violation par le Maroc du cessez-le-feu  », menaçant qu’il n’y...

Quatre dirigeants du Polisario tués par un drone marocain

Au moins quatre dirigeants du front du Polisario ont été tués par un drone des Forces armées royales (FAR) dans la zone tampon.

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

Smara : « Ces attaques ne resteront pas impunies », prévient le Maroc

Omar Hilale, représentant permanent du Maroc aux Nations unies a réagi à l’attaque que le Polisario a affirmé avoir mené dans la nuit du samedi à dimanche dans la ville d’Es-Semara et qui a fait un mort et trois blessés dont deux sont dans un état grave.

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

L’Espagne tire un trait sur le Sahara occidental

Le ministère espagnol des Affaires étrangères, sous la houlette de José Manuel Albares, a retiré de son site internet une section consacrée au Maghreb et au Moyen-Orient. Auparavant, cette partie incluait l’engagement de l’Espagne pour...

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

Comment les drones marocains ont changé les règles du jeu face au Polisario

Depuis la rupture du cessez-le-feu le 13 novembre 2020, le Maroc utilise des drones pour contrer les attaques du Polisario.