Quand des islamistes marocains appellent à ne pas se faire vacciner

18 octobre 2021 - 16h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

À l’heure où le ministère de la Santé appelle les non-vaccinés à se faire vacciner, des mouvements islamistes radicaux s’opposent à la vaccination contre le coronavirus. De quoi mettre à mal les efforts du département de Khalid Aït Taleb.

Le ministère de la Santé est en difficulté. Des militants islamistes, dont ceux d’Al Adl Wal Ihsane, ne comptent pas se faire vacciner et tentent de convaincre leurs partisans à faire de même, rapporte Assabah. Cette position suscite un questionnement : Est-ce pour des convictions religieuses ? Est-ce pour des raisons sanitaires ? Est-ce par crainte de complications ? Le ministère de la Santé cherche à comprendre. Sur la toile, le mouvement anti-vaccin prend de l’ampleur.

À lire : Covid-19 au Maroc : appel aux non-vaccinés

Pendant ce temps, un autre mouvement contre les appels à la non-vaccination se répand auprès des internautes marocains. Des tracts émanant des autorités locales mettent en garde les non-vaccinés contre les risques auxquels ils s’exposent ou les amendes qu’ils doivent payer pour leur refus de se faire vacciner. Dans un document attribué aux autorités de Larache, il est précisé qu’un délai d’une semaine est accordé aux non-vaccinés pour se faire injecter la première dose. En cas d’entêtement, des amendes seront payées.

À lire : Maroc : succès d’une pétition contre la vaccination des enfants

À Beni Mellal, des tracts ont été distribués. Dans l’un d’entre eux, il est précisé que les personnes non-vaccinées devront bientôt payer des amendes allant jusqu’à 1 200 DH. Une situation confuse quand on sait que l’adhésion à la campagne de vaccination contre le coronavirus est jusqu’à présent volontaire au Maroc.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Vaccin anti-Covid-19

Aller plus loin

Covid-19 au Maroc : appel aux non-vaccinés

La lenteur qu’enregistre actuellement l’administration des vaccins anti-Covid au Maroc a fait réagi le ministère de la Santé. Dans un communiqué, le département de Khalid Ait...

Maroc : succès d’une pétition contre la vaccination des enfants

Les opposants à la vaccination des enfants ne sont pas tous conspirationnistes : des mères de familles, des médecins et des spécialistes de la santé publique ont soutenu la...

Covid-19 : vers une vaccination obligatoire au Maroc ?

Le chef du gouvernement, Saâdeddine El Othmani, évoque la possibilité de rendre la vaccination contre le coronavirus obligatoire. Une éventualité qu’il avait entre-temps écartée.

Maroc : une pétition pour dire non à la vaccination des enfants contre le Covid-19

Des voix appellent le ministère de la Santé à annuler la vaccination anti-Covid-19 élargie aux enfants âgés de 12 à 17 ans. « Non à la vaccination des enfants au Maroc et dans...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc pleure la mort de la "fille de la lune" Fatima Ezzahra Ghazaoui

Fatima Ezzahra Ghazaoui, 31 ans, star marocaine des réseaux sociaux, a perdu son combat contre la Xeroderma pigmentosumn, une maladie génétique rare à l’origine d’une hypersensibilité aux rayonnements ultraviolets, qui interdit toute exposition au soleil.

Maroc : pas d’augmentation des prix des consultations médicales

Les tarifs des consultations médicales au Maroc n’ont subi aucune augmentation. L’information a été démentie par un syndicat, assurant qu’aucun accord n’a été signé entre les médecins du secteur privé et le gouvernement sur ces prix.

Kourtney Kardashian se tourne vers le Maroc pour sa ligne de produits naturels

La star de téléréalité Kourtney Kardashian, 43 ans, et son époux, le batteur du groupe de rock Blink-182, Travis Barker, 46 ans ont lancé une gamme de produits entièrement naturels, végétaliens faits notamment à base d’une ressource provenant des...

Au Maroc, les médecins sont des mauvais payeurs d’impôts

Au Maroc, peu de médecins s’acquittent de leurs impôts. Fort de ce constat, le gouvernement opte désormais pour la retenue à la source pour les revenus de l’ensemble des professions libérales, la déclaration annuelle fiscale ayant montré ses limites.

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Abdelhamid Sabiri de retour sur le terrain après sa blessure

L’international marocain Abdelhamid Sabiri a repris l’entraînement avec la Sampdoria après une absence causée par une blessure musculaire.

Cancer : le premier test de dépistage 100% marocain bientôt commercialisé

Les premiers kits de dépistage du cancer, produits localement au Maroc, seront bientôt mis sur le marché. Le pays procède actuellement aux derniers tests de cette innovation afin de s’assurer de leur efficacité.

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

West Ham : Nayef Aguerd encore blessé

Alors qu’il venait de faire son retour sur le terrain après plusieurs semaines d’absence pour blessure, Nayef Aguerd s’est à nouveau blessé samedi lors du match qui opposait West Ham à Chelsea.