Les jeunes MRE préfèrent les élections en Europe qu’au Maroc, selon une étude

9 septembre 2022 - 08h20 - Monde - Ecrit par : G.A

50 % des jeunes Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont une préférence pour les élections organisées dans leurs pays de résidence. Ce sont les résultats d’une étude menée par le Conseil des Marocains résidant à l’étranger, en partenariat avec l’Institut Ipsos.

Environ 1 433 jeunes Marocains résidant en Europe, et âgés de 18 à 35 ans, ont participé à ce sondage. Ils sont 50 % à opter pour la politique en Europe, 42 % qui ont préféré ne pas s’exprimer sur le sujet, et 8 % qui préfèrent les élections au Maroc.

À lire : Jeunes MRE : la difficile question du retour définitif

Mais les pourcentages varient d’un pays à un autre. En France par exemple, 67 % des jeunes Marocains sondés ont déclaré vouloir participer à la politique dans ce pays contre 6 % qui préfèrent participer aux élections au Maroc. En Allemagne, 41 % des jeunes disent préférer les élections du pays de résidence, tandis que 7 % ont choisi le Maroc. 36 % des jeunes marocains d’Italie optent pour leur pays de résidence, tandis que 16 % penchent pour le Maroc.

À lire : MRE : une enquête révèle les difficultés des jeunes marocains d’Europe

Pour ce qui est des jeunes MRE en Espagne, ils sont 51 % à vouloir participer à la vie politique dans leur pays de résidence, et seulement 9 % qui ont choisi le Maroc. En Belgique, 55 % des jeunes marocains préfèrent participer aux élections dans ce pays, et seulement 4 % ont choisi le Maroc.

Sujets associés : Allemagne - Belgique - Espagne - Italie - Elections - Etude

Aller plus loin

Jean-Luc Mélenchon dénonce la stigmatisation des musulmans de France

Depuis l’assassinat du professeur Samuel Paty, tous les musulmans de France sont rangés dans la catégorie des suspects, par certains hauts responsables français. Jean-Luc...

MRE : une enquête révèle les difficultés des jeunes marocains d’Europe

La question de la discrimination des Marocains résidant à l’étranger (MRE) dans leurs pays de résidence, a été abordée dans le cadre d’une enquête internationale sur la jeunesse...

Le Marocain Ahmed Laaouej réélu à la tête de la Fédération bruxelloise du PS

Seul candidat à sa succession, le Marocain Ahmed Laaouej a retrouvé son poste en tant que président de la Fédération bruxelloise du Parti socialiste (PS), à l’issue du vote qui...

Ces Marocains élus en Belgique

En Belgique, le triple scrutin fédéral, régional et européen de dimanche dernier a connu l’élection de six Belges d’origine marocaine. Ces nouveaux élus du peuple siégeront à la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le ministère de l’Intérieur recadre le PJD

Le ministère de l’Intérieur a réagi aux rumeurs concernant les élections partielles organisées le 21 juillet dernier, dénonçant « les allégations malveillantes et inacceptables » selon lesquelles le vote aurait été orienté par certains agents d’autorité.

Élections partielles : le RNI arrive largement en tête, le PJD essuie un nouvel échec

Comme aux élections du 8 septembre dernier, le Rassemblement national des indépendants (RNI), parti au pouvoir est largement en tête des élections partielles qui se sont déroulées jeudi dernier. Quant au Parti de la justice et du développement (PJD),...

16 deputés marocains perdent leurs sièges

La Cour constitutionnelle vient d’annuler l’élection de 16 membres de la Chambre des représentants, suite aux recours relatifs au scrutin du 8 septembre 2021.