L’entraîneur belgo-marocain, Mohammed Adil Erradi raconte son parcours et ses projets

14 juin 2020 - 16h00 - Ecrit par : A.P

L’entraineur belgo-marocain, Mohammed Adil Erradi, 41 ans, est resté au Rwanda un peu plus longtemps que prévu, en raison de la fermeture de l’aéroport de Kigali.

De la Belgique au Maroc en passant par le Ghana, l’entraîneur a fini son parcours en soulevant le trophée de champion national du Rwanda en tant qu’entraîneur principal d’APR FC, une équipe transformée avec, selon lui, "80 % des meilleurs joueurs du pays" et des jeunes à fort potentiel.

Pour Errati, l’équipe à Kigali est correcte avec une logistique bien en place. Sa chance a été de tomber dans un club historique au Rwanda et lié à l’armée. "Je me suis super bien intégré. Jamais je n’ai été considéré comme un étranger. J’ai été surpris par la mentalité qui m’a fait un peu penser à l’Europe. Il y a beaucoup de respect et les joueurs ont une mentalité exemplaire."

Pourtant, le niveau du jeu restait à parfaire. "Le football commence à se structurer… J’ai réussi à mettre en place un foot plus moderne avec davantage de possession.", précise le coach qui a exporté les méthodes belges pour les adapter à un contexte particulier. "J’ai mis une touche belge dans le jeu, mais il a d’abord fallu trouver comment gérer le groupe. J’ai gagné le respect des joueurs… Je leur ai fait changer de mentalité.", se félicite le coach.

Né au Maroc, Erradi a quitté la Belgique depuis 2015. Il s’est formé au métier de coach à la fédération belge. "J’ai d’abord entraîné les jeunes du Crossing Schaerbeek avant d’aller au Brussels. Le White Star a été mon dernier club belge où j’ai appris beaucoup de choses sur le monde du football. Je suis retourné au Maroc. Dégoûté du foot en Belgique."

Arrivé en D1 du Ghana, Errati "était manager général et coach à la fois. On m’avait promis que l’équipe était au point, mais je ne m’y sentais pas bien. Je ne suis resté que six mois."

Il s’est ensuite retrouvé au Raja Casablanca, en tant qu’adjoint de Juan-Carlos Garrido, ancien coach du Club Bruges, précise La dernière heure. "Ma relation avec lui était tendue malgré de bons débuts. Il me trouvait trop proche des joueurs et a demandé au président que je quitte le club.", déclare le coach belge.

"J’ai compris qu’il n’aimait pas que je lui fasse de l’ombre… J’étais directeur technique, mais je m’occupais particulièrement de la formation. Nous avons remporté le titre national.", raconte Errati qui ajoute que son avenir semble se trouver en Afrique.

"Si je continue avec le Rwanda, c’est pour aller au moins en poules d’une compétition continentale. Sans ce genre de résultat, le Rwanda n’évoluera pas dans le monde du football.", indique le coach.

Mais une personne pourrait le faire revenir en Europe : Mo Ouahbi, son ami et formateur à Anderlecht. "Mon rêve est de travailler avec lui. Il m’a tant aidé au long de ma carrière. Si Mo a quelque chose pour moi, je reviens sans hésiter.", conclut-il.

Tags : Belgique - Football

Aller plus loin

Football : le Marocain Younes Zerdouk est le nouvel entraîneur des Comores

C’est officiel, le technicien marocain Younes Zerdouk a été désigné sélectionneur de l’équipe comorienne de football.

Nous vous recommandons

Hakimi, Ziyech et En-Nesyri vus par Hervé Renard

Dans une interview accordée à SNRTnews, l’ancien sélectionneur des Lions de l’Atlas, s’est prononcé sur les performances tant en clubs qu’en équipe nationale d’Achraf Hakimi, Hakim Ziyech et Youssef En-Nesyri. Pour le technicien français, les trois joueurs...

Redouane, 15 ans, risque sa vie pour sauver un homme tombé à l’eau en Espagne

Le conseil municipal de Tudela, dans le nord de l’Espagne, a décerné un certificat de reconnaissance à Redouane Hamdai, un jeune de 15 ans qui a sauvé la vie d’un homme ivre tombé dans l’Èbre le 23 juin...

Football : l’Algérie se prépare pour son match au Maroc

L’Algérie affronte Djibouti, le jeudi 2 septembre à Blida (20h), et le Burkina Faso, le mardi 7 septembre à Marrakech (Maroc). En marge de ces deux rencontres, la sélection algérienne de football a entamé ce lundi son stage de...

Algésiras et Tarifa prêts pour le retour des MRE

L’Autorité portuaire de la baie d’Algésiras (APBA) a assuré que les ports d’Algésiras et de Tarifa (Cadix) sont prêts à accueillir les Marocains d’Europe pour la phase retour de l’Opération Marhaba qui démarre...

Brahim Bouhlel espère la grâce royale

Andra Matei, l’avocate de l’humoriste français Brahim Bouhlel, condamné le 21 avril à huit mois de prison pour « sa mauvaise blague », se démène pour tirer son client d’affaire. Elle entend déposer une quatrième demande de grâce royale en...

Trois restaurants marocains dans le top 50 meilleurs restaurants du MENA

Trois restaurants marocains figurent parmi les 50 meilleurs restaurants du Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA). C’est ce qui ressort du tout premier classement du 50 Best pour la région, dévoilé lundi 7 février à Abu...

L’adultère serait derrière le carnage de Settat

Un Marocain résidant en Italie a abattu mercredi dernier, sa femme, son frère et son neveu dans la région de Settat. Le mis en cause aurait découvert que son épouse entretenait des relations sexuelles avec son frère et son...

Hakim Ziyech mérite sa place de titulaire, selon Thomas Tuchel

Le sélectionneur de Chelsea, Thomas Tuchel, a reconnu que Hakim Ziyech méritait une place de titulaire pour le match livré samedi contre Leicester City en Premier League (3-0).

Fusillade du café "La Crème" à Marrakech : peine de mort requise

Le ministère public a requis la peine capitale à l’encontre de huit individus déjà condamnés en première instance pour leur implication dans la fusillade du café « La Crème » à Marrakech.

Plus de 800 000 euros arnaqués à une famille française au Maroc

Sous couvert de conseils en investissement dans le Bitcoin, un jeune Marocain a monté un plan pour soutirer plus de 800 000 euros à une famille française et à ses proches. Une plainte pour escroquerie à la cryptomonnaie a été déposée à...