Recherche

Egypte : Laïla ghofrane s’écrie « Vive Al-Sissi » après la pendaison du meurtrier de sa fille

© Copyright : DR

25 juin 2014 - 16h46 - Monde

La chanteuse marocaine Laïla ghofrane est « aux anges » après la mise à mort du meurtrier de sa fille et d’une de ses amies égyptiennes. En effet, ce dernier a été exécuté le 19 mai dernier par pendaison. La chanteuse soutient également la version du tribunal, selon laquelle le motif de ce double-meurtre était le vol. Ce serait donc un cambriolage qui a mal tourné.

Ce crime a eu lieu en novembre 2008. La fille de la chanteuse marocaine, Hiba Al Akkad, avait été tuée ainsi que Nadine Khlad Jamaleddine, une de ses amies égyptiennes, dans un appartement de la banlieue résidentielle du Caire. Leur tueur est un certain Mahmoud Sayed Abdel Hafed Issawi.

Arrêté peu de temps après le crime, le meurtrier, qui était âgé de 19 ans au moment des faits, a été condamné la même année à la peine de mort. Après cela, la Cour de cassation avait annulé cette sentence. Mais, en 2010, nouvelle condamnation à mort par la Cour pénale de Guizeh.

Par contre, il aura fallu attendre qu’Abdelfattah Al-Sissi devienne président pour que la pendaison ait lieu. C’est-à-dire 6 ans après la première condamnation à mort, et 4 ans après la seconde.

« Vive Al-Sissi ! »

Selon Al-Alam.ma, après la pendaison du criminel, Laïla Ghofrane aurait affirmé qu’elle ressentait un soulagement certain et qu’elle est depuis lors convaincue de la probité du système judiciaire égyptien qui est, selon elle, « juste ».

La chanteuse aurait également déclaré que cette pendaison aurait permis d’apporter le repos à sa défunte fille dans sa tombe, et que cette dernière est actuellement heureuse car justice a été faite et que la condamnation est égale au crime commis.

Laïla ghofrane a, toujours selon la même source, expliqué le retard de l’exécution par l’attente des élections présidentielles et l’élection d’Al-Sissi comme nouveau président. C’est là qu’elle se serait écriée, à répétition : « Vive Al-Sissi… Vive Al-Sissi… ! »

Le seul coupable a été pendu ?

D’après Laïla Ghofrane, Mahmoud Sayed Abdel Hafed Issawi est le seul coupable dans cette affaire, il n’existerait pas d’autre tueur dans l’ombre. Cette thèse ayant été soulevée lors du jugement inhérent à cette affaire.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact