Chakib El-Khayari dit non à la légalisation du cannabis à des fins récréatives

11 mai 2021 - 10h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Chakib El-Khayari, coordinateur de la Coalition pour l’usage médical et industriel du cannabis (le Kif) s’oppose à la légalisation du cannabis à des fins récréatives. Il s’étonne du nombre de partis qui lancent cet appel.

« Il n’est pas possible d’imaginer qu’un parti politique puisse réclamer une telle chose, surtout que notre position est claire là-dessus », a déclaré Chakib El-Khayari, l’invité de l’émission web de Hespress, « Niqach Fi Assiyasa ». Il se dit étonné par les déclarations de certains parlementaires sur la possibilité d’appeler à la légalisation du « haschich » à des fins de divertissement. Il a rappelé que « la Convention des Nations Unies de 1961 affirme que la légalisation ne devrait inclure que les usages médicaux et industriels ». Selon lui, les pays qui ont légalisé l’utilisation récréative du cannabis disposent de fortes relations et du pouvoir qui leur permettent de défier la communauté internationale sur ce point.

Le coordinateur de la Coalition pour l’usage médical et industriel du cannabis a fait savoir que « de nombreuses fausses informations sont largement diffusées, y compris le fait que certaines conventions internationales autorisent le Maroc, à l’image de la Bolivie à qui on a permis de mâcher la cocaïne, car elle fait partie de l’utilisation culturelle, d’utiliser le cannabis à des fins récréatives ». « Les organismes internationaux ont tranché sur ce point confirmant que l’utilisation récréative est contraire à la convention internationale (1961) », a-t-il insisté.

Depuis l’adoption du projet de loi autorisant un usage « médical, cosmétique et industriel » du cannabis, force est de constater que les coordinations appelant à la légalisation du cannabis ne cessent d’augmenter. « La chose la plus étrange est que certains étaient contre la légalisation du cannabis et l’ont exprimé dans des déclarations officielles, et ils ont même attaqué les partis (Istiqlal, PAM) qui appelaient à la légalisation laissant entendre qu’il s’agit d’une campagne électorale prématurée », a indiqué Chakib El-Khayari.

À propos des demandes d’amnistie pour les agriculteurs du cannabis, l’acteur civil a déclaré que « les agriculteurs sont des victimes, car la culture du kif a toujours été légale au Maroc, et l’interdiction s’est faite par étapes ». « L’amnistie pour les agriculteurs doit être respectée, mais la question est de quelle manière cela sera-t-il fait », dit-il, expliquant que certains parlementaires ont demandé l’inclusion de la grâce pour les agriculteurs dans le dossier des détenus du Rif et de Jerada, « ce qui peut perturber et faire obstacle dans ce dossier ».

Sujets associés : Industrie - Cannabis

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Légalisation du cannabis : les producteurs de Kétama veulent sortir de la clandestinité

Le projet de légalisation de l’usage médical du cannabis réjouit certains producteurs de la région montagneuse de Kétama qui veulent saisir l’opportunité.

Cannabis : 86% des Marocains favorables à son usage thérapeutique

Plus de 86 % des Marocains se disent favorables à l’usage « médical, cosmétique et industriel » du cannabis. C’est ce que révèle un sondage réalisé par l’Association marocaine...

Le cannabis marocain intéresse les investisseurs israéliens

Le projet de loi sur l’usage légal du cannabis est en attente d’examen au parlement. En prévision de l’adoption de ce texte, plusieurs opérateurs économiques israéliens ont déjà...

Maroc : appel pour amnistier les cultivateurs de cannabis

Débattre dans les plus brefs délais, de la proposition de la loi relative à « l’amnistie générale » au profit des cultivateurs du cannabis dans le Rif. Tel est le vœu exprimé par le...

Nous vous recommandons

Industrie

Maroquinerie de luxe : le Maroc veut révolutionner le monde

Avec la marque Miratti, la maroquinerie de luxe made in Morocco entend s’imposer à l’échelle internationale.

Sound Energy envisage de construire une micro-usine de GNL au Maroc

La compagnie gazière britannique Sound Energy va construire une micro-usine de gaz naturel liquéfié (GNL) au Maroc.

Tesla ouvre de nouveaux Superchargeurs au Maroc

La marque Tesla du milliardaire américain Elon Musk poursuit l’expansion de son réseau de Superchargers au Maroc, où elle a déployé trois nouvelles stations de recharge rapide.

Masques à l’export : le bout du tunnel semble encore loin

Malgré la levée de l’interdiction d’exporter des masques en tissu, les textiliens reconvertis dans la confection de masques de protection sont loin d’être satisfaits.

Non compétitive face à Tanger, l’usine Renault de Flins ferme

L’usine Renault de Flins se voit contrainte de fermer ses portes pour manque de compétitivité face à des usines flambant neuves comme Tanger ou Onnaing pour Toyota.

Cannabis

Île-de-France : saisie de plus de 17 tonnes de tabac à narguilé importées depuis le Maroc

En Île-de-France, les services douaniers ont procédé à la saisie de plus de 17 tonnes de tabac à narguilé qui seraient importées par bateau depuis le Maroc. Le Service d’enquêtes judiciaires des finances mène les...

Quimper : un Marocain condamné à cinq ans de prison pour trafic de cannabis

Le tribunal de Quimper a condamné, lundi 22 février, un Marocain âgé de 34 ans et un autre trentenaire à cinq ans de prison ferme, pour trafic de cocaïne et de cannabis. Interdiction est faite à Youcef Akoudade de porter une arme pendant dix...

La sécheresse au Maroc pourrait faire grimper le prix du cannabis

Inquiets des effets de la sécheresse sur leurs récoltes, les producteurs de cannabis appellent le gouvernement à l’aide. La détresse hydrique menace actuellement tout le Maroc.

Au Maroc, les appels à la légalisation du cannabis se multiplient

Les militants et acteurs associatifs appellent sans cesse à la légalisation de la culture du cannabis dans le Nord du Maroc. Leur appel sera-t-il enfin entendu ?

Maroc : qui pourra cultiver et produire le cannabis ?

Dans un exposé devant la commission de l’Intérieur, des collectivités territoriales, de l’habitat et de la politique de la ville à la Chambre des représentants, le ministre Abdelouafi Laftit a énuméré jeudi, les conditions fixées par la future loi pour la...