Recherche

Chakib El-Khayari dit non à la légalisation du cannabis à des fins récréatives

© Copyright : DR

11 mai 2021 - 10h00 - Société - Par: S.A

Chakib El-Khayari, coordinateur de la Coalition pour l’usage médical et industriel du cannabis (le Kif) s’oppose à la légalisation du cannabis à des fins récréatives. Il s’étonne du nombre de partis qui lancent cet appel.

« Il n’est pas possible d’imaginer qu’un parti politique puisse réclamer une telle chose, surtout que notre position est claire là-dessus », a déclaré Chakib El-Khayari, l’invité de l’émission web de Hespress, « Niqach Fi Assiyasa ». Il se dit étonné par les déclarations de certains parlementaires sur la possibilité d’appeler à la légalisation du « haschich » à des fins de divertissement. Il a rappelé que « la Convention des Nations Unies de 1961 affirme que la légalisation ne devrait inclure que les usages médicaux et industriels ». Selon lui, les pays qui ont légalisé l’utilisation récréative du cannabis disposent de fortes relations et du pouvoir qui leur permettent de défier la communauté internationale sur ce point.

Le coordinateur de la Coalition pour l’usage médical et industriel du cannabis a fait savoir que « de nombreuses fausses informations sont largement diffusées, y compris le fait que certaines conventions internationales autorisent le Maroc, à l’image de la Bolivie à qui on a permis de mâcher la cocaïne, car elle fait partie de l’utilisation culturelle, d’utiliser le cannabis à des fins récréatives ». « Les organismes internationaux ont tranché sur ce point confirmant que l’utilisation récréative est contraire à la convention internationale (1961) », a-t-il insisté.

Depuis l’adoption du projet de loi autorisant un usage « médical, cosmétique et industriel » du cannabis, force est de constater que les coordinations appelant à la légalisation du cannabis ne cessent d’augmenter. « La chose la plus étrange est que certains étaient contre la légalisation du cannabis et l’ont exprimé dans des déclarations officielles, et ils ont même attaqué les partis (Istiqlal, PAM) qui appelaient à la légalisation laissant entendre qu’il s’agit d’une campagne électorale prématurée », a indiqué Chakib El-Khayari.

À propos des demandes d’amnistie pour les agriculteurs du cannabis, l’acteur civil a déclaré que « les agriculteurs sont des victimes, car la culture du kif a toujours été légale au Maroc, et l’interdiction s’est faite par étapes ». « L’amnistie pour les agriculteurs doit être respectée, mais la question est de quelle manière cela sera-t-il fait », dit-il, expliquant que certains parlementaires ont demandé l’inclusion de la grâce pour les agriculteurs dans le dossier des détenus du Rif et de Jerada, « ce qui peut perturber et faire obstacle dans ce dossier ».

Mots clés: Cannabis , Industrie

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact