L’usage licite du cannabis à des fins médicales et industrielles désormais officiel au Maroc

2 août 2021 - 07h40 - Economie - Ecrit par : J.K

Les activités liées à la culture, la production, la fabrication, le transport, la commercialisation du cannabis peuvent être désormais menées au Maroc en toute légalité. Le Bulletin officiel du 22 juillet 2021 vient de rendre publique la loi 13.21 relative à la légalisation de son usage licite à des fins médicales et industrielles.

Ces activités, quoiqu’officielles, sont toutefois soumises à des autorisations exclusivement délivrées par une Agence spécialisée. Celle-ci sera chargée de la coordination entre tous les secteurs gouvernementaux, les institutions publiques et les partenaires nationaux et internationaux, pour asseoir une chaîne agricole et industrielle du cannabis, tout en renforçant les mécanismes de contrôle.

La légalisation du cannabis à des fins thérapeutiques et industrielles permettra, entre autres, d’attirer plus d’investisseurs étrangers, d’améliorer les revenus des agriculteurs, et de prémunir ceux-ci contre les réseaux internationaux de trafic de drogue. Désormais les agriculteurs peuvent adhérer à des coopératives agricoles, avec la réception obligatoire des récoltes par les entreprises manufacturières et exportatrices, et adopter des sanctions à l’encontre de tous ceux qui violeront les dispositions de cette loi.

C’est la Chambre des représentants qui a approuvé ce texte en mai dernier par une majorité de 119 voix pour contre 48 voix des députés du Parti justice et développement (PJD)

Sujets associés : Investissement - Lois - Agriculture - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Organisation Mondiale de la Santé (OMS) - Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Cannabis

Aller plus loin

Le Maroc va-t-il à nouveau proroger l’état d’urgence sanitaire ?

Quatorze projets de décrets seront au menu du Conseil du gouvernement qui se tiendra lundi prochain. Il s’agit entre autres du décret portant application des articles 32 et 35...

Loi sur le cannabis : le PJD vote contre

Le Parti justice et développement (PJD) a voté contre le projet de loi sur l’usage légal du cannabis à des fins thérapeutiques et industrielles, lors de son adoption vendredi...

Maroc : la culture licite du cannabis suscite l’engouement de plusieurs communes

Depuis la publication des premières autorisations pour la culture du cannabis à des fins thérapeutiques, plusieurs communes rurales de la Province de Larache et Ouazzane...

Maroc : le projet de loi sur le cannabis adopté en Conseil du gouvernement

Après deux reports successifs, le projet de loi 13-21, relatif à l’usage légal du cannabis vient d’être adopté par le Conseil du gouvernement, ce jeudi 11 mars à Rabat. Ce texte...

Ces articles devraient vous intéresser :

Tomate marocaine : le nouveau cauchemar des producteurs français

Face à l’augmentation des importations de tomates marocaines, les producteurs français expriment leur inquiétude et pointent du doigt une concurrence déloyale.

Maroc : des stations de dessalement pour sauver l’agriculture

Le ministère marocain de l’Agriculture a adopté le dessalement de l’eau de mer à des fins d’irrigation. Dans cette dynamique, le département de Mohamed Saddiki a prévu la construction de nouvelles stations de dessalement dans certaines zones agricoles.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Maroc : les exportations d’huile d’olive ont augmenté de 47 % à fin août

Le volume des exportations marocaines d’huile d’olive a doublé par rapport à 2021, atteignant 13 200 tonnes en volume à fin août et 456 millions de dirhams en valeur, soit une hausse de 47 %.

Maroc : la fermeture des hammams fait des malheureux

La Fédération nationale des associations des propriétaires et exploitants des bains traditionnels au Maroc a adressé un courrier au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, l’invitant à reconsidérer la décision de fermeture des hammams trois jours...

Maroc : hammams fermés, SPA ouverts, le grand paradoxe

La décision du ministère de l’Intérieur de fermer les hammams trois jours par semaine aura des conséquences négatives sur les employés du secteur, a alerté Fatima Zahra Bata, la députée du Parti de la justice et du développement (PJD).

Crise céréalière : les producteurs français pour combler les besoins du Maroc

La production céréalière est en forte baisse en raison de la sécheresse. Une opportunité vite saisie par les producteurs français qui disent être prêts à combler le déficit sur le marché marocain.

Les restaurateurs marocains accusés d’empoisonner leurs clients

Les propriétaires des cafés et restaurants ont rejeté les accusations de fraude formulées contre eux par une députée du Rassemblement national des indépendants (RNI). Celle-ci a adressé une question écrite au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit...

La salaire minimum augmente de 5% au Maroc

Le Conseil de gouvernement a adopté, jeudi, un décret portant augmentation immédiate du Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) et du Salaire minimum agricole garanti (SMAG) en accord avec les négociations menées avec les syndicats.

Tomate au Maroc : production en chute, prix en hausse

Les producteurs de tomates rondes au Maroc alertent sur une baisse significative de la production et une inflation des prix. Voici leur explication.