Légalisation du cannabis : les producteurs de Kétama veulent sortir de la clandestinité

28 avril 2021 - 11h20 - Maroc - Ecrit par : J.D

Le projet de légalisation de l’usage médical du cannabis réjouit certains producteurs de la région montagneuse de Kétama qui veulent saisir l’opportunité.

Pour Mohamed Morabet, producteur à Kétama, cité par l’AFP, avec la nouvelle législation, il pourra exercer sa profession à visage découvert. « Nous sommes évidemment satisfaits de la nouvelle législation. Cela va nous permettre de sortir enfin de la clandestinité, d’être fier de notre travail lorsque nous pourrons réunir les habitants dans des coopératives. Avant cela, il faudra encore convaincre les plus réticents », explique ce producteur qui exprime néanmoins sa crainte quant au prix de cession du produit. Il pense que les agriculteurs seront les grands perdants au cas où les prix de vente seront bas.

Toutefois, Morabet se dit conscient que la culture du cannabis à des fins médicales peut devenir un commerce lucratif et propulser le Royaume au sommet du marché mondial. Il suggère la construction d’usines pour offrir du travail décent aux jeunes et aux habitants des zones dites historiques de la culture du cannabis que sont notamment, Béni Sdet, Ketama et Béni Khaled.

Premier producteur mondial de résine de cannabis, le Maroc a produit 700 tonnes en 2020 d’après le rapport 2020 de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC). Les trois quarts de cette production alimenteraient les réseaux de trafiquants.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Drogues - Cannabis - Légalisation du cannabis au Maroc

Aller plus loin

Maroc : en attendant la loi, les cultivateurs de cannabis entre espoir et réserve

Traditionnellement cultivé depuis des siècles dans la clandestinité au Maroc, le cannabis fait objet d’une procédure législative devant autoriser son usage médical et...

Légalisation du Cannabis : Al Hoceima et Chefchaouen militent pour leur spécificité

Les agriculteurs de chanvre indien des provinces d’Al Hoceima et Chefchaouen ont créé un comité de coordination des zones d’origine de la plante du cannabis. Celui-ci est...

Légalisation du cannabis : une manne financière pour le Maroc

La mise en œuvre de la loi 13-21 relative à la légalisation du cannabis médical va générer une augmentation des recettes de l’ordre des 40 % par rapport aux apports actuels en...

Légalisation cannabis au Maroc : une instance scientifique pour orienter

Les autorités marocaines ont mis en place samedi à Tanger, une instance consultative scientifique chargée de faire des orientations techniques dans le cadre de la mise en œuvre...

Ces articles devraient vous intéresser :

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Cannabis : des entreprises étrangères attendent leur autorisation au Maroc

Suite à l’adoption du projet de loi sur l’usage légal du cannabis, plusieurs investisseurs étrangers manifestent leur intérêt pour investir dans ce domaine au Maroc. Plus d’une dizaine d’entre eux attendent leurs autorisations, selon le député...

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.