La légalisation du cannabis débattue au Parlement marocain

2 décembre 2013 - 22h40 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Fait exceptionnel au Maroc, la journée de mercredi sera consacrée au débat sur l’utilisation du cannabis à des fins thérapeutiques au parlement marocain, et ce, à la demande de groupes de députés favorables à sa légalisation.

D’après Mehdi Bensaïd du Parti Authenticité et Modernité, la journée sera dédiée à l’utilisation du "kif" thérapeutique, avec la présence de plusieurs experts marocains et internationaux. L’idée n’est pas d’arriver à une légalisation complète mais contrôlée. L’enjeu de la journée de mercredi est, à terme, de préparer un projet de loi.

Même si la production de cannabis a baissé de près de 60% en 10 ans, la culture du cannabis fait vivre aujourd’hui encore plus de 90.000 personnes dans la région du Rif, au nord du Maroc. D’après le ministère de l’intérieur marocain, dans une déclaration à l’AFP, près de 50.000 hectares sont dédiés à cette culture dans la région, ce qui fait du Maroc le plus important producteur au monde.

Dans une déclaration à Bladi.net en mai dernier, Chakib El Khayari, l’un des promoteurs du projet de légalisation, expliquait vouloir s’inspirer de l’expérience de pays comme la Suisse ou la Belgique, où la culture du chanvre à des fins médicales est déjà autorisée depuis plusieurs années.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Drogues - Santé - Parti Authenticité et Modernité (PAM) - Chakib Khyari - Légalisation du cannabis au Maroc

Aller plus loin

Maroc : le parti au pouvoir contre la légalisation du cannabis

Le parti de la justice et du développement (PJD) vient d’exprimer dans un communiqué son refus catégorique d’une légalisation du cannabis au Maroc.

Une Agence nationale pour la commercialisation du cannabis au Maroc ?

Le Parti Authenticité et Modernité (PAM) revient à la charge concernant la légalisation du cannabis au Maroc. Il vient de déposer une proposition de loi pour la création d’une...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc ouvre ses portes aux médecins étrangers

Des médecins étrangers pourront bientôt exercer au Maroc. C’est ce que vient de confirmer le ministre de la Santé Khaled Ait Taleb.

Ramadan et diabète : un mois sacré sous haute surveillance médicale

Le jeûne du Ramadan, pilier de l’islam, implique une abstinence de boire et de manger du lever au coucher du soleil. Si ce rite revêt une importance spirituelle majeure pour les fidèles, il n’en demeure pas moins une période à risque pour les personnes...

Maroc : hammams fermés, SPA ouverts, le grand paradoxe

La décision du ministère de l’Intérieur de fermer les hammams trois jours par semaine aura des conséquences négatives sur les employés du secteur, a alerté Fatima Zahra Bata, la députée du Parti de la justice et du développement (PJD).

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

Au Maroc, un trek solidaire vire au cauchemar

Alors qu’elles participaient fin octobre au Trek Rose Trip, qui sensibilise au cancer du sein, récolte des fonds pour l’association Ruban Rose et plusieurs autres structures, au Sahara, au Maroc, plus de 800 femmes ont vécu une expérience...

Les joueurs marocains font la queue à l’infirmerie

Après l’euphorie de leur qualification aux quarts de finale de la coupe du monde, les joueurs marocains font face aux conséquences physiques.

Chèque de garantie : ce scandale marocain

La conseillère parlementaire du parti de l’Union Nationale du Travail au Maroc (UNTM), Loubna Alaoui, a adressé une question orale au gouvernement sur la persistance de certaines pratiques illégales dans les cliniques privées, notamment l’exigence d’un...

Diabète : les précautions pour passer un mois de Ramadan en toute sérénité

Le mois de Ramadan est un mois sacré pour les musulmans. Néanmoins, quelques précautions sont à suivre scrupuleusement par certaines personnes à risque souffrant de maladies chroniques, telles que le diabète.