Maroc : le parti au pouvoir contre la légalisation du cannabis

11 avril 2016 - 10h30 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Le parti de la justice et du développement (PJD) vient d’exprimer dans un communiqué son refus catégorique d’une légalisation du cannabis au Maroc.

Le PJD exprime « son refus catégorique de toutes les approches douteuses qui visent à dépénaliser la culture du kif et la promotion de sa consommation » à cause « de sa dangerosité avérée sur la santé des citoyens et leur cohésion sociale », écrit le parti islamiste dans un communiqué.

Pour la formation de Benkirane, il est hors de question aujourd’hui de le légaliser même dans un but médical car il se dit convaincu que « l’utilisation médicale du cannabis est une mystification parce que l’investissement industriel dans cette substance ne fait l’objet ni d’une demande interne ni externe qui justifierait une culture adaptée à ses besoins », mettant en garde contre sa propagation en cas de sa légalisation.

Cette prise de position survient après l’organisation par le Parti Authenticité et Modernité en collaboration avec plusieurs associations d’un colloque international sur le cannabis dans lequel les participants ont appelé à la dépénalisation de la culture du kif et sa consommation dans le pays.

Sujets associés : Drogues - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Parti Authenticité et Modernité (PAM) - Cannabis - Légalisation du cannabis au Maroc

Aller plus loin

La légalisation du cannabis débattue au Parlement marocain

Fait exceptionnel au Maroc, la journée de mercredi sera consacrée au débat sur l’utilisation du cannabis à des fins thérapeutiques au parlement marocain, et ce, à la demande de...

La légalisation du cannabis devant le Parlement marocain

Un projet de loi proposant la légalisation de la culture du cannabis vient d’être soumis par le militant rifain Chakib El Khayari à plusieurs commissions parlementaires. La...

L’ONU s’oppose à la légalisation du cannabis au Maroc

L’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS) a mis en garde le Maroc contre la légalisation de la culture du cannabis, estimant que ce projet pourrait fort bien...

L’Istiqlal propose la légalisation du cannabis

Deux leaders du parti de l’Istiqlal, Nouredine Mediane et Hamid Chabat, ont proposé le 8 mai dernier lors d’une rencontre à Ketama, dans le rif, la légalisation de la culture du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.

Réaction d’Abdellatif Ouahbi sur un éventuel remaniement du gouvernement

Le ministre de la Justice Abdellatif Ouahbi, également secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), serait l’un des ministres figurant sur la liste des départs au cas où un réajustement de l’équipe gouvernementale se confirmait.

Abdelkader Amara claque la porte du PJD, voici pourquoi

Abdelkader Amara n’est plus membre du parti de la justice et du développement (PJD). Lundi, l’ancien ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau a annoncé sa démission du parti islamiste après une réflexion sur ce que...

Le Maroc s’inquiète de « l’influence croissante des homosexuels »

Abdellatif Ouahbi, ministre de la Justice et secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), s’est exprimé une fois de plus sur l’homosexualité. Au Maroc, les pratiques homosexuelles restent punies par la loi.

Maroc : des barons de la drogue profitent de la légalisation de la culture du cannabis

La récente légalisation de la culture du cannabis à usage thérapeutique au Maroc serait déjà source de malaise. Des observateurs alertent sur la survie de la filière, évoquant des craintes de blanchiment d’argent par des barons de la drogue.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Le PJD évoque un lien entre le séisme et les péchés collectifs du Maroc

Le Parti de la Justice et du Développement (PJD) s’est exprimé sur le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a endeuillé le Maroc et a lancé un appel aux Marocains. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela ne devrait...

Rappel à l’ordre du cabinet royal : quelle sera la réaction du PJD ?

Jusqu’à présent, le Parti Justice et développement (PJD), dirigé par Abdelilah Benkirane, s’est gardé de tout commentaire après la mise en garde du cabinet royal, mais il pourrait réagir dans les tout prochains jours.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.