Une Agence nationale pour la commercialisation du cannabis au Maroc ?

18 décembre 2015 - 18h05 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Le Parti Authenticité et Modernité (PAM) revient à la charge concernant la légalisation du cannabis au Maroc. Il vient de déposer une proposition de loi pour la création d’une agence nationale dédiée au cannabis.

Déposée mercredi dernier, cette nouvelle agence nationale sera chargée de commercialiser le cannabis et ce, dans un but industriel ou thérapeutique seulement. Dans le détail, le PAM propose que cette agence vende directement les récoltes de cannabis aux groupes pharmaceutiques et sociétés industrielles.

Pour sécuriser toute la vente, la nouvelle structure aurait en son sein des représentants des ministères de l’Intérieur, de la Santé, de la Gendarmerie royale et bien sûr ceux de l’Agriculture et aurait comme mission de faire lien entre les cultivateurs de cannabis et les entités légales désireuses de s’en procurer.

Le PAM n’est pas le seul à s’engouffrer dans cette légalisation, sans doute avec une arrière-pensée électoraliste. L’Istiqlal avait déjà proposé de légaliser la vente de cannabis mais sa proposition était restée au stade de projet.

Pour le parti politique, cela permettrait à l’Etat d’abord d’aider le maillon faible de la chaine, c’est à dire les petits agriculteurs et ensuite de contrôler une bonne fois pour toutes enfin cette économie.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Drogues - Istiqlal - Parti Authenticité et Modernité (PAM) - Gendarmerie Royale - Cannabis

Aller plus loin

La légalisation du cannabis devant le Parlement marocain

Un projet de loi proposant la légalisation de la culture du cannabis vient d’être soumis par le militant rifain Chakib El Khayari à plusieurs commissions parlementaires. La...

L’Istiqlal propose la légalisation du cannabis

Deux leaders du parti de l’Istiqlal, Nouredine Mediane et Hamid Chabat, ont proposé le 8 mai dernier lors d’une rencontre à Ketama, dans le rif, la légalisation de la culture du...

La légalisation du cannabis débattue au Parlement marocain

Fait exceptionnel au Maroc, la journée de mercredi sera consacrée au débat sur l’utilisation du cannabis à des fins thérapeutiques au parlement marocain, et ce, à la demande de...

Ces articles devraient vous intéresser :

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

Maroc : les réformes des lois sur les libertés individuelles passent mal

Les réformes des lois sur les libertés individuelles initiées par le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi sont loin de faire l’unanimité. Après le parti de la justice et du développement (PJD), parti de l’opposition, c’est au tour du parti de la...

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

TikTok menacé de suspension au Maroc ?

Hanan Atrakin, députée du Parti de l’Authenticité et de la Modernité (PAM), appelle à l’interdiction de TikTok et d’autres applications de réseaux sociaux au Maroc, afin de protéger leurs utilisateurs, notamment les mineurs.

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

Maroc : ces régions oubliées de l’internet

Lors d’un débat organisé par le Parti Authenticité et Modernité (PAM), Ghita Mezzour, ministre de la transition numérique et de la réforme de l’administration, a révélé la part du territoire marocain sans couverture internet.

Bientôt une centaine de radars mobiles déployés au Maroc

120 nouveaux radars seront bientôt déployés dans plusieurs villes marocaines, pour renforcer la sécurité routière. Ces équipements ont été remis mardi, à la Gendarmerie Royale et à la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) (Police).

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Réforme du Code pénal au Maroc : un ancien prédicateur salafiste à la rescousse

L’ancien prédicateur salafiste, Abdelwahab Rafiki, plus connu sous le nom d’Abou Hafs, est dorénavant conseiller du ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, selon une source proche du ministère.

Le Maroc s’inquiète de « l’influence croissante des homosexuels »

Abdellatif Ouahbi, ministre de la Justice et secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), s’est exprimé une fois de plus sur l’homosexualité. Au Maroc, les pratiques homosexuelles restent punies par la loi.