Les Italiens au chevet des entreprises marocaines

18 août 2005 - 14h28 - Ecrit par : A.S

Bilan plus que positif. “Nous avons pu développer tous nos programmes et porter à terme la ligne de crédits. Nous sommes satisfaits”, affirme Maurizio Cascioli, expert au sein de l’Unité de promotion des investissements (UPI). L’UPI, qui dépend de l’Onudi (Organisation des Nations unies pour le développement industriel) et bénéficie du financement du ministère des Affaires étrangères italien dresse le bilan de son activité pour la période novembre 2003-mars 2005.

Au total, ce sont quelque 200 entrepreneurs qui ont été reçus par l’UPI et 49 institutions marocaines suivies à ce jour. 133 promoteurs marocains et étrangers ont bénéficié de l’assistance de l’Unité de promotion des investissements dans les secteurs de l’agroindustrie, du textile, du cuir et de l’environnement, explique Tommaso Giordano, responsable de Promotion. De même, 68 sociétés marocaines ont contacté l’organisme afin d’établir des partenariats ou de bénéficier d’un crédit. Par ailleurs, 66 nouveaux projets de collaboration ont été sélectionnés, selon Giordano. Une vingtaine pour le textile, 18 dans l’agroalimentaire, 17 pour le cuir et enfin, 3 pour la chimie, le bois et le tourisme, indique la direction.
Pour le volet formation, l’autre créneau de l’UPI, 16 séminaires ont été organisés. Et ce sont environ 1.700 représentants d’institutions et entrepreneurs qui ont participé aux débats. L’organisme est chargé, par ailleurs, d’évaluer les projets d’entrepreneurs pouvant bénéficier de leur produit-phare, le crédit. D’un montant global de 15.500.000 euros, la ligne de crédit finance l’achat d’équipement, le transfert de technologie ainsi que les licences et les brevets industriels, indique Cascioli. Onze requêtes de financement ont ainsi été approuvées, soit plus de 17 millions d’euros d’investissements et plus de 9 millions de financement avalisés par l’UPI. Cela représente environ la création de 300 emplois permanents ainsi qu’une cinquantaine temporaire. “En attendant les projets en cours d’approbation bancaire, 40% de la ligne restent encore disponibles”, signale Giordano.
De même, le Med-interprise Maroc 2004 organisé conjointement avec l’Anpme en décembre dernier a permis de présenter les projets de 69 sociétés marocaines. 47 entreprises européennes ont fait le déplacement et près de 400 rendez-vous d’affaires ont été organisés. Pour l’heure, 20 projets restent en négociation : agro-industrie (3), cuir (3) et textile (14). En revanche, sept de plus sont d’ores et déjà opérationnels, indique Giordano. Quatre dans le cuir (Tannerie Saïss, Maroquinerie Smart, Macha et Khiam Cuir), un dans l’agro-industrie (Cartier Sadaa) et deux dans le textile (Best Textiles, Pulco).
Dans ces cas, des accords de collaboration industrielle ont été signés avec les partenaires étrangers, pour la réalisation d’une production en commun.

Cible privilégiée, les PME

L’Unité pour la promotion des investissements, créée en 2001 à Rabat, est un organisme chargé d’identifier les opportunités d’investissements industriels pour ensuite les promouvoir à l’étranger. Initié dans le cadre d’un programme intégré de support au secteur marocain et ciblant particulièrement les PME, il assure, entre autres, des services de promotion, d’assistance et de suivi des entreprises au Maroc comme à l’étranger. L’UPI développe par ailleurs des programmes sectoriels et régionaux de soutien pour les secteurs industriels marocains à fort potentiel en termes de développement.

Tags : Investissement - Italie

Nous vous recommandons

Covid-19 : le Maroc de retour à un confinement partiel, voire total ?

Des restrictions sont de nouveau de rigueur dans certaines régions du Maroc en vue de limiter la mobilité entre les villes. C’est la décision des autorités face à la recrudescence inquiétante des cas de malades du Covid-19 au royaume, où le retour à un...

La Russie n’a pas classé le Maroc sur sa liste de pays et territoires « inamicaux »

La Russie n’a pas classé le Maroc sur sa liste d’États et de territoires étrangers qui « commettent des actions inamicales contre » elle, « ses entreprises et ses citoyens ». Cette liste a été établie et approuvée...

Maroc-Nigéria : la construction du pipeline géant sur la bonne voie

Annoncé en 2016, le gazoduc Nigéria-Maroc sera le plus long d’Afrique et devrait desservir le Maroc et l’Espagne. Malgré les difficultés, ce projet avance et sera livré dans les meilleurs délais, conformément à la volonté du Roi Mohammed VI et de son...

Maroc : tout montant supérieur à 100 000 dirhams doit être déclaré à la douane

Les autorités marocaines changent de stratégie dans la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. Désormais tout voyageur sortant du Maroc ou y entrant doit déclarer tout montant supérieur à 100 000...

Deux nouvelles trémies à Rabat

Dans le cadre du programme Rabat Ville Lumière, la Société de Développement Local (SDL) de la capitale a lancé deux appels d’offres relatifs à la construction de deux trémies à Rabat et à Salé.

Air France propose une carte de réduction pour des voyages au Maroc

La compagnie aérienne Air France propose trois cartes de réduction dont une pour le Maroc. L’offre est valable pour les destinations court et moyen-courriers au départ de la France.

Ryanair lance de nouveaux vols vers le Maroc (9,99 euros)

Ryanair a lancé ce vendredi de plus de 530 liaisons vers l’Espagne et le Maroc pour cet hiver. En tout, 80 000 sièges sont offerts aux voyageurs qui désirent se rendre dans la péninsule et dans le royaume en novembre et décembre à un prix de départ de 9,99 ...

« L’Espagne mérite un plus grand respect de la part du Maroc »

Le porte-parole de Vox au Congrès, Iván Espinosa de los Monteros, a souligné mardi la nécessité de rétablir les relations avec le Maroc, à condition que ce dernier respecte l’Espagne et ne la menace...

L’OCP augmente la production d’engrais malgré le manque d’ammoniac russe

En vue de répondre à la demande mondiale en croissante d’engrais, l’OCP a annoncé son ambition d’augmenter sa production de cette année de 10 %, en dépit des difficultés d’approvisionnement en ammoniac produit en...

L’Algérie recule : la pression de l’Europe a payé

L’ambassade d’Algérie près l’Union européenne (UE) a assuré vendredi que les échanges commerciaux avec l’Espagne n’ont pas été suspendus et que l’approvisionnement en gaz du pays n’est pas en danger.