Les musulmans de Ceuta contre l’interdiction de l’Aïd Al Adha

24 juillet 2020 - 06h30 - Espagne - Ecrit par : A.P

Les musulmans d’Espagne attendent cette semaine, la réponse du gouvernement qui les situera sur l’opportunité de célébrer l’Aïd Al Adha comme les années précédentes. Selon leur président, Ahmed Subaire, «  le sacrifice ne saurait constituer, en aucune manière, un facteur de propagation du coronavirus  ».

La communauté musulmane d’Espagne (CME), représentée par Ahmed Subaire, prévoit de poursuivre le gouvernement de Ceuta en justice s’il maintient son interdiction de la célébration de l’Aïd al Adha, comme les années antérieures, c’est-à-dire, avec les familles dans les maisons, sacrifiant l’agneau. Toutefois, ils entendent respecter toutes les mesures sanitaires.

Le CME, se basant sur les accords signés en 1992 par l’État espagnol et la commission islamique, estime que la non-célébration de cette fête prévue cette année le 31 juillet, est contraire à la loi et constitue même «  une violation de la Constitution  ».

«  Nous attendons la réponse du gouvernement sur le sujet. Et ensuite, nous aviserons  », indique-t-il, précisant que la question pourrait être portée devant les tribunaux pour que les juges «  décident de la conformité des mesures prises au regard de la loi  », et au besoin, devant la Cour constitutionnelle.

«  Nous ne créons pas la polémique, et ne voulons pas mettre en péril l’unité nationale… Mais l’interdiction de l’Aïd al Adha ne peut être tolérée  », quand on sait qu’elle «  sera célébrée à Melilla et dans le reste de l’Espagne  », ajoute Subaire qui ne voit «  pas une seule raison qui puisse expliquer que le sacrifice soit un facteur de propagation du coronavirus  ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Ceuta (Sebta) - Melilla - Aïd al-Adha 2024

Ces articles devraient vous intéresser :

Très cher Aid al adha pour les Marocains

L’augmentation continue du prix de la viande au Maroc affecte le coût du sacrifice de l’Aïd Al-Adha pour de nombreux ménages marocains.

Aïd Al-Adha : combien coûte un mouton importé ?

Le prix du mouton importé serait de l’ordre de 2 850 dirhams et non 700 dirhams, selon une rumeur distillée sur les réseaux sociaux. C’est ce qu’indique la Fédération marocaine des acteurs de la filière élevage (FMAFE).

Aïd Al Adha au Maroc : cheptel en baisse, prix en hausse

Alors que l’Aïd Al Adha approche, le ministère de l’Agriculture se prépare à faire face à une possible augmentation des prix des moutons au Maroc. L’offre en ovins et caprins destinés à l’abattage est estimée à 5,6 millions de têtes, un chiffre...

L’Aïd al-adha sera-t-il célébré cette année au Maroc ? Akhannouch répond

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a confirmé que l’Aïd Al-Adha aura bien lieu au Maroc cette année. S’exprimant devant la Chambre des représentants lors de la session mensuelle dédiée à la politique générale de l’Exécutif, il a déclaré : « La...

Aid al Adha : 1 434 personnes graciées par le roi Mohammed VI

À l’occasion de à l’occasion de l’Aïd Al Adha, célébrée ce jeudi 29 juin au Maroc, le Roi Mohammed VI a accordé sa grâce à 1 434 personnes condamnées par différents tribunaux du Royaume.

Aïd Al Adha au Maroc : les éleveurs redoutent les importations de moutons

À moins de deux mois de l’Aïd Al Adha, de grosses incertitudes subsistent quant à la disponibilité et au prix du mouton, bête la plus prisée par les Marocains pour cette fête. Cette année, le Maroc veut importer des moutons, une décision qui ne plaît...

Voici la date de l’Aïd al-Adha 2024 au Maroc

Quelques jours après la célébration de l’Aïd El Fitr marquant la fin du mois de ramadan, les musulmans sont fixés sur la date de l’Aïd al-Adha.

Voici la date de l’Aïd al-Adha 2023 au Maroc

Les calculs astronomiques indiquent que la fête de l’Aïd al-Adha 2023 sera célébrée au Maroc cet été. Quelle date retenir ?

Aïd al-Adha : des moutons engraissés avec de la fiente de volaille

À quelques semaines de la célébration de l’Aïd Al-Adha prévue fin juin, l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) du Maroc multiplie les opérations de contrôle pour s’assurer de la qualité des aliments donnés aux moutons...

Aïd Al-Adha : le Maroc a encore importé des bovins de l’étranger

En prévision de l’Aïd Al-Adha, prévu au Maroc vers le 29 juin prochain, le nombre d’importations d’ovins s’intensifie. Ainsi, quelque 19 500 ovins importés du Portugal sont arrivés au port de Jorf Lasfar, dans la région d’El Jadida.