Recherche

Grand banditisme : Lofti Boussouak arrêté six mois après son évasion spectaculaire !

Lofti Boussouak

25 juillet 2019 - 21h00 - Marocains du monde

Incarcéré depuis le 26 septembre 2017, pour vol avec arme, vol aggravé et association de malfaiteurs, Lofti Boussouak a réussi à s’évader du Centre pénitentiaire de Béziers, le 28 janvier dernier, grâce à l’intervention d’un commando armé, devant le Palais de Justice de Tarascon, dans les Bouches-du-Rhône. Ce Nîmois, âgé de 27 ans, dont le profil est qualifié de "grand banditisme", vient d’être arrêté, ce jeudi 25 juillet 2019, au matin, dans une commune proche d’Alès.

Son évasion spectaculaire aura fasciné plus d’un. Aidé par plusieurs complices, Lofti Boussouak avait réussi son coup et se trouvait dans le maquis depuis un peu plus de six mois. Mais ce jeudi 25 juillet, le jeune homme de 27 ans a été interpellé, dans le Gard, une commune proche d’Alès.

Le 28 janvier 2019, alors qu’il était escorté par trois agents de l’administration pénitentiaire, un commando de deux malfaiteurs, "lourdement armés", avaient fait irruption aux abords du Palais de Justice, rappelle France Tv Info. Ils ont réussi à blesser les deux agents et à partir avec le détenu, décrit le média qui souligne que cette évasion avait été filmée par des caméras du Palais de Justice de Tarascon.

Lofti Boussouak traîne un lourd passé judiciaire : vol avec arme, vol aggravé et association de malfaiteurs. A cela s’ajoutent les nouvelles charges retenues contre lui. Il est "poursuivi dans quatre affaires et serait notamment l’auteur de plusieurs vols de voiture avec violence, commis à Aix-en-Provence et Tarascon", relève la même source. Le Procureur de la République de Tarascon, Patrick Desjardins, ne se trompe pas sur le profil du prévenu dont le casier judiciaire porte 14 mentions : "Il s’agit d’un profil "grand banditisme" et non d’un détenu radicalisé, a précisé l’homme de droit.

Faut-il le souligner, plusieurs autres individus sont incarcérés dans cette affaire et les perquisitions se poursuivent au domicile de Lofti Boussouak qui, d’ailleurs, risque une lourde peine.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact