Le maire de Marrakech et son adjoint dans de sales draps

14 mars 2020 - 21h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Poursuivis pour dilapidation de deniers publics, le maire de Marrakech et son adjoint ont été entendus par le juge d’instruction près de la cour d’appel de la ville ocre. Les deux accusés auraient passé des marchés de gré à gré, lors de la COP 22.

Mercredi, Younès Benslimane, premier adjoint au maire de Marrakech, député sous la bannière du PJD, et président de l’arrondissement de Marrakech-ville, a été entendu par le juge d’instruction, Youssef Zitouni, chargé des crimes financiers près de la cour d’appel. Le maire, Mohamed Larbi Belcaid, issu du même parti, avait été traduit devant le même juge pour une enquête préliminaire pour les mêmes chefs d’inculpation. Les deux hommes, ainsi que d’autres responsables du conseil communal et des entrepreneurs, avaient été interrogés par la BNPJ, avant d’être déférés devant le procureur du roi de Marrakech pour les mêmes motifs.

Au total, 50 marchés, dont le montant est estimé à 300 millions de dirhams, ont été passés de gré à gré. Selon le360, "ces marchés ont été divisés en lots et accordés à des sous-traitants. Du coup, plus de cinq entreprises bénéficiaires ont été chargées de réaliser les travaux d’un seul marché, violant ainsi le code des marchés publics".

Le juge d’instruction a décidé de fixer au 15 avril prochain, la date de l’instruction approfondie. Par la même occasion, le juge entendra le secrétaire régional de l’Association marocaine de défense des droits de l’homme à Marrakech, en tant que plaignant. Abdelilah Tatouche a beaucoup de choses à dire sur la façon dont le maire et son adjoint ont géré les marchés en les octroyant à une société qui n’a même pas participé à l’appel d’offres.

Plus grave encore, "cette entreprise avait présenté l’offre la moins avantageuse, avec un coût de 4 130 000 de dirhams au lieu de 3 570 000, prix retenu lors de l’appel d’offres". Selon le plaignant, le maire adjoint a récidivé le 25 août 2016 en annulant un autre marché relatif à l’éclairage public pour privilégier la même entreprise, avec en toile de fond, la surévaluation du marché qui est passé de 1 430 000 à 5 000 000 de dirhams. Et comme il n’y a jamais deux sans trois, le même responsable a encore signé un marché négocié d’un montant de 39 millions de dirhams relatif à l’alimentation en énergie des bus électriques à batterie.

Autant d’incohérences et de légèretés dans la gestion de ces marchés, qui justifient la poursuite en justice du maire et de son adjoint.

Sujets associés : Marrakech - Corruption - Larbi Belcaid

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Hassan Derham devant la justice

17 personnes dont l’ancien président du conseil municipal de Laâyoune-El Marsa, Hassan Derham, comparaîtront jeudi prochain devant le juge d’instruction en charge des délits...

Ça se complique pour le maire de Marrakech

Les choses se compliquent pour le maire de Marrakech, Larbi Belcaid et son adjoint Younes Benslimane, tous deux poursuivis pour dilapidation de deniers publics et signature de...

Maroc : comparution des présidents de communes devant la justice

Ils sont trois présidents de communes à comparaître devant la Chambre criminelle chargée des crimes financiers près la Cour d’appel de Rabat pour leur implication dans différentes...

Nous vous recommandons

Marrakech

Le groupe hôtelier Barceló se developpe au Maroc

Après le Barceló Fès Medina qu’il a récemment acquis, le groupe hôtelier Barceló prévoit d’ouvrir en juin le Barceló Tanger. La chaîne cumule un investissement de 70 millions d’euros dans le rachat, la rénovation et le repositionnement d’établissements au...

Nouvelle alerte météo au Maroc

La Direction générale de la météorologie (DGM) prévoit des averses orageuses localement fortes, ce mardi et mercredi, dans plusieurs provinces du royaume.

Nouveaux rebondissements dans l’affaire Hamza mon bb

Le procès en appel de l’inspecteur de police, condamné en janvier dernier à 10 mois de prison ferme et une amende de 2 000 dirhams, aura lieu lundi prochain à la Cour d’appel de Marrakech. L’agent était poursuivi pour corruption, divulgation de secret...

Variole de singe : un touriste français positif à Marrakech

La Direction régionale de la santé de Marrakech a détecté un cas de Monkeypox. Il s’agirait d’un touriste français, selon une source au ministère de la Santé.

Coronavirus : les hôpitaux marocains débordés

Les hôpitaux marocains s’essoufflent devant les cas de contamination. Pour résoudre le problème et permettre à tous les malades de bénéficier de leur droit aux soins de qualité, le gouvernement a fait construire des hôpitaux de campagne au sein de certains...

Corruption

Corruption : le député Saïd Zaïdi incarcéré

Le juge d’instruction près la cour d’appel de Casablanca a ordonné le placement en détention provisoire de Saïd Zaïdi, membre du bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS) et député de la circonscription de Benslimane arrêté le 5 octobre...

Un policier casablancais recherché pour corruption

Un officier de police, soupçonné d’être impliqué dans une affaire de corruption, fait l’objet d’une enquête ouverte par la wilaya de la sûreté de Casablanca.

Le Maroc « harcelé » dans le scandale de corruption au parlement européen

En conférence de presse conjointe avec le Haut représentant de l’Union européenne (UE) pour les affaires étrangères, Josep Borrell, le ministre des Affaires Étrangères, Nasser Bourita est revenu sur le rôle qu’aurait joué le Maroc dans le scandale de...

Le Maroc s’attaque à l’enrichissement illicite de certains magistrats

Le patrimoine des magistrats sera désormais passé à la loupe. C’est entre autres, la mission que s’est assignée Mohamed Abdennabaoui, premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir...

Affaire Carlos Ghosn : Rachida Dati frôle une mise en examen

L’actuelle maire du VIIᵉ arrondissement de Paris, Rachida Dati a été convoquée, jeudi, en vue d’une mise en examen pour «  corruption passive  », «  trafic d’influence passif  » et «  recel d’abus de pouvoir  » dans l’affaire Carlos...

Larbi Belcaid

Poursuivi par la justice, l’ancien maire de Marrakech blanchi

Mohamed Larbi Belkaid, ex-maire de Marrakech, poursuivi dans une affaire de dilapidation de deniers publics et de blanchiment d’argent, a été finalement acquitté par la justice.

Maire de Marrakech : voilà ce qu’a décidé la Cour d’appel

Le tribunal des crimes financiers de Marrakech a fixé au 14 octobre la prochaine audience du maire de Marrakech, Mohamed Larbi Belcaid, et son adjoint, Younes Benslimane. Les deux hommes sont poursuivis pour le détournement de 280 millions de dirhams,...

Nouveau report du procès de l’ex-maire de Marrakech

Le procès du maire de Marrakech, Mohamed Larbi Belcaid, et son adjoint, Younes Benslimane, tous deux poursuivis pour dilapidation de deniers publics, a été une fois de plus reporté par la première chambre criminelle chargée des crimes financiers près la...

La date d’ouverture du procès du maire de Marrakech connue

La Cour d’appel de Marrakech a fixé au 26 mars la date d’ouverture du procès de Larbi Belcaid, maire de la ville et de son adjoint, Younes Benslimane, tous deux poursuivis pour dilapidation de deniers publics et signature de contrats de gré à gré dans le...

De nouvelles charges retenues contre l’ex-maire de Marrakech et son adjoint

La justice a alourdi les charges contre l’ex-maire de Marrakech, Mohamed Larbi Belcaid, et son adjoint, Younes Benslimane, tous deux poursuivis pour dilapidation de deniers publics, ajoutant des accusations de blanchiment d’argent aux faits qui leur...