Les confidences de Maître Gims sur son appartenance à une "secte islamiste"

19 septembre 2020 - 08h40 - Culture - Ecrit par : S.A

Converti à l’islam, le rappeur Maitre Gims a fait des confidences sur son appartenance à une "secte islamiste" par le passé. Confidences faites dans un documentaire signé Netflix et dédié à l’interprète de "Zombie".

Le chanteur déclare avoir été membre de "Frères Tabligh", une "secte islamiste" quand il était encore sociétaire du groupe Sexion d’Assaut. "Quand je suis rentré dans cette religion, j’étais à la portée de n’importe quel gourou. J’étais un cœur pur et quelqu’un de mal intentionné peut te prendre sous son aile et faire de toi une arme", raconte-t-il.

Le rappeur fait de troublantes révélations sur les membres de cette secte : "Il y avait des personnes qui finissaient mortes, suicidées en Irak. Des gens qui étaient à côté de moi. Et cela m’a fait flipper, je ne sais pas où j’aurais pu terminer."

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Religion - Islam

Aller plus loin

Maître Gims lance un appel depuis Marrakech

Maitre Gims a organisé, pour la troisième fois, "Stars in the place", un événement qui réunit chaque année une pléiade d’artistes sur la place Jamaâ El Fna à Marrakech. Au micro...

Fonds Covid-19 : le manager de Maître Gims donne 500 000 DH

En signe de solidarité avec ses concitoyens, le directeur artistique du chanteur Maître Gims, Youssef Aarab, apporte une contribution de 500 000 dirhams au fonds mis en place...

Gims offre un concert gratuit à ses fans à Jamaâ El Fna

"Stars in the place" fait pour la troisième fois son retour à Marrakech. Maître Gims gratifiera ses fans et amis d’un spectacle gratuit qui aura lieu le 29 décembre sur la place...

Valérie Pécresse condamne le discours « séparatiste » de Maître Gims

La candidate LR à la présidentielle, Valérie Pécresse, est intervenue pour dénoncer les propos de Maître Gims, qui demandait aux musulmans de ne plus lui souhaiter les vœux de...

Ces articles devraient vous intéresser :

« Salut islamiste » : le joueur du Real Madrid Antonio Rüdiger porte plainte

Le défenseur du Real Madrid, Antonio Rüdiger, a décidé de porter plainte pour diffamation contre Julian Reichelt, ancien rédacteur en chef du journal Bild. Ce dernier avait accusé Rüdiger de faire un « salut islamiste » après un match de football, une...

Une prière musulmane à l’aéroport de Roissy fait polémique

Augustin de Romanet, PDG d’ADP a réagi à une prière collective réunissant une trentaine de musulmans dimanche 5 novembre dans une salle d’embarquement de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle, et qui a soulevé de vives polémiques.

Maroc : voici la date de l’Aid Al Mawlid Annabaoui

Le mois de Rabie-I 1445 de l’hégire débutera le dimanche 17 septembre 2023 et Aïd Al Mawlid Annabaoui célébré le jeudi 28 septembre, a annoncé le ministère des Habous et des affaires islamiques.

Voici la date de début du mois de ramadan au Maroc

L’expert marocain en astronomie, Hicham El Aissaoui vient de prédire la date de début du mois de ramadan 2023 au Maroc.

La Youtubeuse marocaine "Mi Naima" au cœur d’un nouveau scandale

“Mi Naïma” fait à nouveau parler d’elle. La Youtubeuse marocaine, connue pour ses controverses, a récemment publié une vidéo dans laquelle on la voit lire certains versets du Coran de manière désinvolte. La vidéo a suscité la colère des internautes.

Maroc : Ahmed Assid dénonce la répression des voix d’opposition par l’astuce des mœurs

Dans un podcast, l’universitaire et activiste amazigh Ahmed Assid s’est prononcé sur plusieurs sujets dont la répression des voix contestataires au Maroc, la liberté d’expression ou encore la laïcité.

Maroc : « Marée » de déchets après les iftars sur les plages

Les associations de défense de l’environnement dénoncent le non-respect des règles environnementales par certaines familles qui laissent d’importantes quantités de déchets sur les plages après y avoir rompu le jeûne pendant le mois de Ramadan.

Les chrétiens marocains contraints de vivre leur foi en secret

Les chrétiens marocains sont rejetés par leurs familles et la société. Bien que la Constitution de 2011 garantisse la liberté de conscience, la pratique d’une religion autre que l’islam sunnite est passible d’une peine pouvant aller jusqu’à trois ans...

Ramadan 2024 au Maroc : voici le montant de la Zakat

Le Conseil supérieur des Oulémas a fixé, il y a quelques jours, le montant minimum de la Zakat Al Fitr au titre de l’année 2024/1445.

Ramadan 2023 : le Maroc envoie des imams en Europe

Afin d’assurer l’accompagnement et l’encadrement religieux des Marocains résidant à l’étranger (MRE), la Fondation Hassan II a annoncé l’envoi en Europe de 144 universitaires, prédicateurs et récitateurs du Coran durant tout le mois de Ramadan 2023.