Attentat en Nouvelle-Zélande : la mère d’une victime meurt de chagrin

28 mars 2019 - 12h40 - Monde - Ecrit par : Bladi.net

Elle n’a pas supporté la mort de son fils. Cette maman originaire de Jordanie était venue assister à l’enterrement de son fils tombé sous les balles dans l’attaque qui a ciblé les mosquées de Christchurch.

Saud Abdelfattah Mhaisen Adwan avait fait le voyage depuis le Jordanie pour assister à l’enterrement de son fils, Kamel Darwish, 38 ans, qui est mort alors qu’il se trouvait dans la mosquée Masjid al Noor. Elle n’a pas pu assister à cette cérémonie et le soir elle est allée se coucher après avoir ressenti des douleurs au ventre. Mais le lendemain, elle ne s’est pas réveillée et les médecins pensent qu’elle a été victime d’une crise cardiaque.

« Apparemment, elle est décédée parce qu’elle n’a pas pu supporter la peine et la tristesse d’avoir perdu son fils », a expliqué un proche de cette famille. Le décès de la maman a également été confirmé par l’ambassade de Jordanie en Australie.

Pou rappel, cette attaque a fait 50 morts et plus de 48 blessés dans les deux mosquées de Christchurch. Aucun ressortissant marocain ne se trouvait parmi les victimes, avait confirmé l’ambassade du Maroc en Australie et en Nouvelle Zélande.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Terrorisme - Jordanie - Nouvelle-Zélande

Aller plus loin

Maroc : un jeune arrêté pour apologie des attaques terroristes en Nouvelle-Zélande

Un Marocain âgé de seulement 19 ans a été arrêté, ce samedi, par le service préfectoral de la police judiciaire de Fès. Il est question d’apologie d’actes terroristes, en...

Mohammed VI condamne "l’attaque raciste et terroriste abjecte" en Nouvelle-Zélande

Le roi Mohammed VI vient d’envoyer un message de condoléances et compassion à Patsy Reddy, gouverneure générale de la Nouvelle-Zélande, dans lequel il condamne fortement les...

La vie des Marocains en Nouvelle-Zélande a changé après les attaques

Beaucoup de Marocains ont perdu des amis ou des connaissances lors des attaques contre les deux mosquées de Christchurch qui ont fait 50 morts et plusieurs dizaines de blessés....

Le terroriste de Christchurch plaide non coupable

Poursuivi pour le meurtre de 51 fidèles dans deux mosquées de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, l’extrémiste australien Brenton Tarrant, a plaidé non coupable, lors de son...

Ces articles devraient vous intéresser :

Latifa Ibn Ziaten : « J’ai réussi à sauver beaucoup de jeunes, de familles… »

11 ans après l’assassinat de son fils, le maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten poursuit son combat pour la paix et la promotion du dialogue et du respect mutuel.

Coup de filet au Maroc contre une cellule terroriste planifiant des attaques

Cinq individus, âgés entre 22 et 46 ans, soupçonnés d’appartenir à l’organisation terroriste Daesh et de préparer des attentats contre des installations vitales et des institutions sécuritaires, ont été arrêtés par les forces de sécurité marocaines.

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.

Terrorisme au Maroc : une lutte permanente depuis 2003

L’extrémisme islamiste au Maroc a été marqué par cinq moments forts, dont notamment les attentats de Casablanca en 2003 et 2007, le printemps arabe en 2011, et la création de l’État islamique (EI) en 2014. Pour lutter contre le phénomène, les autorités...

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Blanchiment d’argent : Le Maroc serre la vis et ça paye

La lutte contre les activités de blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme connaît des progrès significatifs au Maroc. En témoigne le nombre de déclarations de soupçon reçues par l’Autorité nationale du renseignement financier (ANRF) en...

Le Maroc, bon élève en matière de lutte antiterroriste

Le Maroc affiche l’un des niveaux de sécurité antiterroriste les plus élevés au monde. Avec un score de 0,757, le royaume est classé 83ᵉ dans la catégorie des pays les plus épargnés des actes terroristes, selon l’édition 2023 de l’Indice mondial du...