Maroc : les accidents de la route coûtent cher à l’État

19 février 2022 - 20h40 - Economie - Ecrit par : A.T

Au Maroc, le coût économique et social engendré par la mauvaise sécurité routière au Maroc est estimé à 1,7 % du PIB par an. Le constat est basé sur l’analyse des dépenses dues aux décès et aux difficultés de réhabilitation des victimes.

Selon le ministre du Transport et de la Logistique, Mohammed Abdeljalil, chaque année, plus de 3 500 Marocains perdent la vie et plus de 10 000 blessés graves dans des accidents de la route. Ce bilan reste éloigné de l’ambition du plan quinquennal 2017-2021, visant la réduction du nombre de décès à 25 % en 2021, soit moins de 2800 tués, a-t-il relevé.

Toutefois, quelques acquis de ce plan quinquennal, ont été notés par le ministère dans un communiqué. Durant cette période, il y a eu l’amendement du Code de la Route, avec l’introduction de nouveaux délits, le lancement d’un nouveau programme d’extension du réseau de radars fixes avec l’ajout de 552 unités de nouvelle génération.

A lire : Accidents de la route : l’hécatombe continue

Le ministère a également procédé au lancement de la 2ᵉ phase du Programme Spécial des Aménagements de Sécurité Routière (PSAS) en 2017, pour un montant de 2,2 milliards de dirhams, l’augmentation des primes du programme de renouvellement du parc ou encore le lancement du programme de prise en charge de la formation des conducteurs professionnels, avec un budget annuel de 100 millions de dirhams, en plus de la création de l’Agence Nationale de la Sécurité Routière (NARSA).

Bientôt, une évaluation de cette première phase sera effectuée pour identifier les contraintes qui ont retardé l’atteinte des objectifs fixés, ajoute le communiqué. Et de relever que la mise en place d’un nouveau plan quinquennal 2022-2026 dans les mêmes conditions que le précédent n’est pas de nature à permettre d’atteindre une réduction de 50 % du nombre de décès en 2026.

L’évaluation préconisée devrait identifier les moyens susceptibles d’atteindre les résultats souhaités dans le cadre de nouveaux objectifs fixés en cohérence avec la décennie d’action mondiale 2021-2030, précise la note.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Accident - PIB - Décès - Ministère de l’Equipement et du Transport

Aller plus loin

Maroc : 35 blessés dans le renversement d’un autocar près de Settat

Le renversement d’un autocar dans la région de Settat a fait 35 blessés, dont deux grièvement.

12 morts et 1 981 blessés en une semaine sur les routes marocaines

Au cours de la semaine allant du 21 au 27 février 2022, 12 personnes sont mortes et 1 981 autres ont été blessées, dont 73 grièvement. Ces chiffres proviennent de 1 487...

Casablanca : un mort et quatre blessés dans un accident de la route

Un accident de la circulation qui s’est produit mardi, à Casablanca, a fait un mort et quatre blessés, dont certains dans un état grave.

Tanger : un véhicule prend feu dans un tunnel et fait deux morts

Triste sort pour un homme et une femme décédés dans un accident survenu ce vendredi matin, dans un tunnel à Beni Makada, un des arrondissements de Tanger.

Ces articles devraient vous intéresser :

Décès de Hamidou Laanigri, un pilier de l’armée marocaine

Hamidou Laanigri, général de corps de division, est décédé ce dimanche 10 septembre à Rabat, à l’âge de 84 ans.

Khalid Naciri, ancien ministre marocain, s’éteint à l’âge de 77 ans

Khalid Naciri, ancien ministre de la Communication sous le gouvernement El Fassi et l’un des dirigeants du Parti du progrès et du socialisme (PPS), est décédé mercredi soir dans une clinique à Rabat à l’âge de 77 ans. Diplomate et communicant émérite,...

Maroc : à peine arrivé, Ryanair fait déjà polémique

Le ministère du Tourisme et celui du Transport et de la logistique ont tenu à faire une mise au point concernant le supposé soutien financier octroyé à Ryanair pour opérer des vols intérieurs au Maroc, la concurrence déloyale à Royal Air Maroc et le...

Maroc : forte hausse de la dette publique

En 2021, l’encours de la dette publique a connu une augmentation de 117 milliards, s’établissant à 1180 milliards de dirhams (MMDH), ce qui représente un ratio au Produit intérieur brut (PIB) de 88,9%.

Réseau ferroviaire : le Maroc n’a pas les moyens de ses ambitions

Le ministère du Transport et de la Logistique n’est pas en mesure de financer l’extension du réseau de ligne ferroviaire reliant 43 villes marocaines. Vers l’abandon d’un projet devant promouvoir l’équité territoriale en ce qui concerne les chemins de...

Le Maroc prépare les aéroports de demain

Le Maroc prévoit de se doter d’un nouveau Schéma directeur aéroportuaire national à l’horizon 2045, le dernier élaboré en 2013 étant devenu obsolète.

Décès de Moncef El Haddaoui, le Maroc perd un grand footballeur

Moncef El Haddaoui, ancienne gloire du football marocain, s’est éteint lundi à l’âge de 59 ans, selon une annonce faite par la Fédération royale marocaine de football (FRMF) qui a également partagé ses condoléances par le biais d’un communiqué officiel.

Opération Marhaba 2023 : des billets moins chers pour les MRE ?

Considérant le coût élevé des billets de bateau, le groupe parlementaire du Parti Authenticité et Modernité (PAM) a demandé au gouvernement de prendre des mesures pour faciliter l’arrivée des Marocains résidant à l’étranger (MRE) dans le cadre de...

400 milliards pour TGV et trains au Maroc : Un vaste chantier pour relier 43 villes

Le Maroc va mobiliser 400 milliards de dirhams pour l’extension et la modernisation de son réseau ferroviaire. Un projet ambitieux qui connectera 43 villes du royaume.

Décès de l’ancienne ministre Soumia Benkhaldoun

L’ex-ministre déléguée auprès du ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Soumia Benkhaldoun, est décédée des suites d’un cancer. Elle était âgée de 60 ans,