Maroc : les clarifications du ministère de la Santé sur les marchés d’acquisition de tests covid-19

1er juin 2020 - 14h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Le ministère marocain de la Santé dément les rumeurs faisant état de ce que deux marchés d’acquisition de tests de diagnostic rapide du coronavirus, pour un montant de 400 MDH, ont été attribués à une seule société. Ces informations sont "dénuées de tout fondement."

Le ministère affirme, dans un communiqué, avoir conclu un marché pour l’acquisition de 2 millions de tests de diagnostic rapide du coronavirus, conformément aux lois en vigueur sous l’urgence sanitaire et dans le respect du principe de concurrence en matière de marchés.

Contrairement à l’information relayée par certains médias, le ministère explique avoir lancé une consultation auprès de sociétés leaders au niveau mondial dans ce domaine. De même, les offres ont été étudiées du point de vue technique et financier, par des commissions composées de représentants des différentes directions compétentes.

À en croire le ministère, les tests proposés par la société adjudicataire, en plus de leur efficacité sur le plan technique, sont compatibles avec le matériel des laboratoires nationaux, ce qui constitue un gain en termes de dépenses supplémentaires dues à l’acquisition d’appareils de dépistage.

Quant au coût de ce marché qui s’élève à 212 MDH TTC, le ministère assure que le prix d’achat de ces tests a été fixé par la société au niveau mondial, ajoutant que ce sont les mêmes prix payés par plusieurs pays européens et asiatiques pour l’acquisition de 6 à 10 millions de tests.

Par ailleurs, le ministère de la Santé assure qu’il veille à une application exemplaire de toutes les dispositions légales afin de bien gérer les ressources mises à sa disposition.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Acquisition - Ministère de la Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : forte augmentation des salaires des médecins

À compter de janvier 2023, les médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes verront leurs salaires augmenter de plus de 3 000 DH. Une augmentation qui entre dans le cadre des réformes opérées par le gouvernement et portant statut particulier de ce...

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Le rail marocain au cœur d’une rivalité internationale

Les géants mondiaux du ferroviaire vont se livrer une rude concurrence pour le mégacontrat de l’Office National des Chemins de Fer (ONCF). Celui-ci a lancé un appel à concurrence pour acquérir 168 nouveaux trains, dont 18 trains à grande vitesse.

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.

Maroc : l’aide au logement booste le marché de l’immobilier

Au Maroc, le nouveau programme d’aide à l’acquisition de logements est susceptible d’apporter une bouffée d’oxygène au marché immobilier.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Des pastèques contaminées dans les assiettes des Marocains ?

Le groupe du parti socialiste à la Chambre des représentants a adressé une question au ministre de la Santé et de la protection sociale, Khalid Ait Taleb, au sujet de la présence de pastèques contaminées sur le marché marocain.

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.