Maroc : anesthésistes et réanimateurs veulent l’implication du privé dans le traitement du Covid-19

11 août 2020 - 23h30 - Maroc - Ecrit par : I.L

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Les anesthésistes et réanimateurs qui sont en première ligne de la lutte contre le coronavirus sont débordés et plaident pour l’implication du privé. Ceci permettra de renforcer l’effectif du personnel médical en ces temps où les cas de contamination augmentent.

Dans un communiqué publié en ligne, la Fédération nationale des médecins – anesthésistes-Réanimateurs (FNAR) a rappelé que la hausse des cas testés positifs correspond “au début d’une deuxième vague nationale”. Ces anesthésistes et réanimateurs craignent que cette deuxième vague soit marquée par l’insuffisance des ressources humaines en anesthésie, réanimation et médecine d’urgence, désormais épuisées, en manque de reconnaissance et de motivation.

Face à ce tableau très pessimiste, ils ont plaidé pour que le secteur privé puisse renforcer leur effectif et alléger leur fardeau. Dans leur proposition, le gouvernement devrait accélérer l’accréditation des laboratoires d’analyses médicales privés afin de suivre la cadence d’apparition des nouveaux cas et la précocité de prise en charge sur tout le territoire national.

Tout en se référant à la réactivité et l’efficacité de certaines expériences de partenariats publics privés à Tanger et Casablanca, la FNAR a invité les pouvoirs publics à impliquer davantage le secteur privé non seulement dans le diagnostic clinique et biologique de la maladie mais aussi dans la prise en charge, le suivi et le traitement des malades. Ils ont par ailleurs plaidé pour l’hospitalisation des cas confirmés dans les structures privées, accréditées et volontaires ainsi que la délivrance de l’hydroxychloroquine sous ordonnance médicale émanant des deux secteurs par les officines.

Selon la fédération présidée par Dr Jamal Eddine Kohen, le gouvernement devrait œuvrer pour la “création des unités de soins intensifs (USI) sur les sites d’hospitalisation libérés des patients asymptomatiques et paucisymptomatiques”. Ces cas seront gérés par des “non-réanimateurs, infectiologues, pneumologues, urgentistes, médecins généralistes, chirurgiens”, assurent-ils

Sujets associés : Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Suivez Bladi.net sur Google News

Nous vous recommandons

Santé

Arrivée d’un nouveau lot de vaccin Sinopharm au Maroc

Le Maroc a réceptionné un million de doses de vaccin chinois Sinopharm, ce dimanche 8 août 2021. De quoi accélérer la campagne de vaccination contre le Covid-19, récemment élargie aux jeunes âgés de 20 ans et...

Arrivée d’un nouveau lot de vaccin AstraZeneca au Maroc

Le Maroc a réceptionné ce mercredi 1ᵉʳ septembre 650 400 doses d’Astrazeneca dans le cadre du programme Covax. De quoi permettre au royaume de maintenir et de poursuivre normalement sa campagne de vaccination contre le...

Un Espagnol sauvé in extremis par un Marocain

Le Marocain Mohamed Amezian El Harrak, agent de sécurité en charge de l’accueil au Centre de santé San Pedro d’Alcantara (Sud de l’Espagne), a été contraint de pratiquer la manœuvre de Heimlich sur un homme arrivé en état d’étouffement au...

Le Maroc maintient le vaccin Sinopharm chez les plus de 60 ans

Le Maroc rejoint la liste des pays qui ont opté pour l’utilisation du vaccin anti-Covid-19 développé par le laboratoire pharmaceutique chinois Sinopharm, pour les personnes âgées de 60 ans et plus. Dans un communiqué, le ministère de la Santé affirme que...

Coronavirus au Maroc : les autorités sévissent et les Marocains patissent

Sept souks de bétail destiné au sacrifice de l’Aïd Al – Adha ont été fermés par les autorités. Il leur est reproché le non-respect des mesures sanitaires requises en vue d’éviter la propagation du coronavirus.

Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Coronavirus au Maroc : les chiffres de contaminations de ce samedi matin

43 nouvelles contaminations au nouveau coronavirus ont été enregistrées aujourd’hui, samedi 23 mai, au Maroc, selon les chiffres du ministère de la Santé publiés sur le site covidmaroc.ma.

Fès : Les artisans broient du noir en attendant le retour des touristes

À Fès, l’artisanat vit une situation difficile marquée par la rareté des clients. Malgré l’ouverture récente des frontières, le secteur peine à se relever, tant les dégâts causés par les mesures restrictives prises par le gouvernement sont...

Maroc : du changement pour l’état d’urgence

À quelques jours du déconfinement au Maroc, un nouveau projet de loi a été adopté à la majorité, mardi à la Chambre des représentants sur l’état d’urgence sanitaire. Toutefois, l’opposition a émis quelques...

Covid-19 au Maroc : le bilan de ce lundi à 18h

Durant les dernières 24 heures, quelque 326 nouvelles contaminations ont été enregistrées au royaume, portant le total à 17 562 depuis le début de l’épidémie du covid-19.

Avenir sombre pour les entreprises marocaines

Grâce aux mesures du Comité de veille économique (CVE) en faveur des entreprises et à la mise en place de découverts exceptionnels garantis par l’État (Damane Oxygène), les entreprises ont ressenti moins l’impact de la crise sanitaire liée au coronavirus au...