Recherche

Sous la pression des Etats-Unis, le Maroc renonce aux S400 russes

© Copyright : DR

26 mai 2019 - 11h20 - Maroc

Au départ très intéressé par le système antiaérien russe "S400" qui est considéré comme étant le meilleur au monde, le Maroc optera finalement pour le "Patriot MIM-104" américain. En réalité, la menace américaine d’appliquer la loi GAATSA à tout pays ayant conclu des accords militaires avec la Russie aura lourdement pesé dans la balance.

Les menaces des Etats-Unis auront finalement eu raison du choix de départ dans lequel le Maroc s’apprêtait à s’engager. Par crainte de représailles économiques donc, le royaume va plutôt acquérir pour le bénéfice de son système de défense aérienne, des modèles du "Patriot MIM-104" américain en lieu et place du "S400" russe préalablement si tant désiré.

A en croire cette information relayée par le site espagnol d’actualités militaires Defensa, le désistement du Maroc est dû à la crainte du royaume de voir les Etats-Unis appliquer à son encontre la loi GAATSA. Une loi approuvée à la quasi-majorité par la chambre des représentants des Etats-Unis le 25 juin dernier et qui impose des sanctions économiques contre tout pays qui conclut des contrats d’armement avec des entreprises russes.

Selon le360, les informations publiées par le site espagnol en question qui est connu pour être spécialisé dans les marchés de l’armement, font état du désir du Maroc pour l’achat du système S400 russe, présentée comme étant une "batterie de défense aérienne très sophistiquée pouvant intercepter les cibles aériennes à une distance de 380 kilomètres et les objectifs balistiques à une distance de 60 kilomètres".

Pour sa part, le quotidien Al Massae relève que le site espagnol a également souligné que le volte-face du Maroc est motivé par la crainte "des répercussions de la guerre dirigée par les Américains contre la plupart des pays qui ont acheté le système russe. Il s’agit notamment de la Chine, qui a écopé de plusieurs sanctions, et de la Turquie, à qui on a interdit de se procurer les avions de chasse F35".

Au final, le Maroc qui est classé parmi les plus importants clients de l’industrie de l’armement américain n’a pas osé quitté le navire de la fidélité. Pour preuve, le royaume vient de signer la plus grande transaction militaire dans son histoire avec les Etats-Unis, par "l’acquisition de chasseurs-bombardiers modernes de Type F16 dotés de matériels sophistiqués", a fait observer le360.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact