Maroc : pas d’augmentation des prix des consultations médicales

22 janvier 2023 - 09h00 - Maroc - Ecrit par : A.T

Les tarifs des consultations médicales au Maroc n’ont subi aucune augmentation. L’information a été démentie par un syndicat, assurant qu’aucun accord n’a été signé entre les médecins du secteur privé et le gouvernement sur ces prix.

La rumeur fortement relayée a suscité des réactions, notamment sur les réseaux sociaux. Ces mêmes rumeurs prétendent que le prix de la consultation en médecine générale passerait à 200 dirhams et à 300 dirhams pour les spécialistes. Cette décision découlerait d’un accord entre les professionnels et l’exécutif, rapporte SNRTnews.

A lire : Santé : des consultations gratuites à Casablanca

Interpellé sur la question, le patron du Syndicat national de médecine générale (SNMG), Tayeb Hamdi, a clarifié la situation, assurant que pour l’heure, aucun nouveau tarif n’a été adopté pour les consultations. Le projet porté par son syndicat, est toujours en étude a-t-il précisé.

« Ce qui se discute actuellement entre les représentants des syndicats du secteur privé, les cliniques privées, le ministère de la Santé et les caisses d’Assurances maladie obligatoire ne sont que de simples négociations qui n’incluent aucunement les prix des consultations », a-t-il expliqué.

A lire : Au Maroc, le manque de médecins accentué par leur fuite à l’étranger

Pour rappel, les syndicats du secteur avaient rencontré, vendredi 6 janvier, le ministre de la Santé Khaled Ait Taleb, dans le but d’aborder un certain nombre de problèmes causés par l’expiration des accords nationaux, en vigueur depuis 2006.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé

Aller plus loin

Au Maroc, les médecins sont des mauvais payeurs d’impôts

Au Maroc, peu de médecins s’acquittent de leurs impôts. Fort de ce constat, le gouvernement opte désormais pour la retenue à la source pour les revenus de l’ensemble des...

Santé : des consultations gratuites à Casablanca

Après Dakhla, c’est le tour de la ville de Casablanca d’accueillir l’Association Bank de Solidarité dans le cadre de la 7ᵉ édition du rendez-vous médical au profit des personnes...

Réduction de la durée de formation en médecine au Maroc

Contre vents et marrées, le gouvernement marocain a fait aboutir la réforme des études de médecine générale, de pharmacie et de médecine dentaire.

Au Maroc, le manque de médecins accentué par leur fuite à l’étranger

Abdellatif Miraoui, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation a communiqué des chiffres pour le moins inquiétants sur la fuite des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Chèque de garantie : ce scandale marocain

La conseillère parlementaire du parti de l’Union Nationale du Travail au Maroc (UNTM), Loubna Alaoui, a adressé une question orale au gouvernement sur la persistance de certaines pratiques illégales dans les cliniques privées, notamment l’exigence d’un...

Une maladie menace les enfants marocains

La propagation de la maladie de leishmaniose dans plusieurs provinces marocaines préoccupe le Parlement. Une députée a interpellé le ministre de la Santé et de la Protection sociale Khalid Ait Taleb sur ce sujet.

Le Maroc teste un système de santé intelligent

Le Maroc prévoit d’installer un « système de santé intelligent » dans les centres de santé des régions de Rabat-Salé-Kénitra (16), Fès-Meknès (15), Beni Mellal-Khénifra (11) et Draâ-Tafilalet (11). Cette première phase du projet devrait nécessiter un...

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.

Ramadan et diabète : un mois sacré sous haute surveillance médicale

Le jeûne du Ramadan, pilier de l’islam, implique une abstinence de boire et de manger du lever au coucher du soleil. Si ce rite revêt une importance spirituelle majeure pour les fidèles, il n’en demeure pas moins une période à risque pour les personnes...

Les biscuits “Gerblé” avec de la drogue ne sont pas commercialisés au Maroc

L’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) affirme que les lots de biscuits de la marque française “Gerblé”, contaminés par la drogue “burundanga”, ne sont pas entrés ni vendus sur le marché marocain.

Ramadan : conseils pour un jeûne en période de chaleur

Le jeûne du ramadan est encore dur cette année, surtout dans certaines régions où les températures dépassent parfois les 40 degrés. Pour que la journée se passe au mieux, il est essentiel de bien s’hydrater et de manger équilibré le soir. Pour rompre...

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.