Subventions au gaz et aux produits alimentaires : le coût pour l’Etat marocain en 2022

24 janvier 2023 - 13h40 - Economie - Ecrit par : A.T

Les subventions accordées au gaz ont coûté au budget de l’État 22 milliards de dirhams l’année dernière, selon les données fournies par le ministère des Finances.

Interpellé au parlement sur les mesures entreprises par le gouvernement pour limiter la hausse des prix, la ministre Nadia Fettah Alaoui a expliqué que cet apport a permis de maintenir les prix des grandes bouteilles de gaz à 40 dirhams, tandis que le reste, qui s’élève à 90 dirhams, reste à la charge de l’État.

Parallèlement, la subvention du blé via la Caisse de compensation, en 2022, a coûté environ 10,5 milliards de dirhams à l’État, en plus du sucre dont les dépense se sont élevées à 4,8 milliards de dirhams sur la même période, a ajouté la ministre. Cette année, le gouvernement va octroyer un budget de 26 milliards de dirhams à la Caisse de compensation, exprimant ainsi le vœu que les prix des produits subventionnés baissent sur le marché international, a-t-elle poursuivi.

A lire : Le Maroc ne touche pas à la subvention du gaz, du sucre et du pain

Au nombre des autres mesures prises par l’exécutif, la ministre a rappelé la subvention exceptionnelle au profit du secteur des transports avec environ 3,9 milliards de dirhams de versements financiers aux professionnels. A cela s’ajoute la subvention des prix de l’électricité, s’élevant à 5 milliards de dirhams alloués à l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE).

Sujets associés : Caisse de compensation - Loi de finances (PLF 2023 Maroc) - Gaz

Aller plus loin

Maroc : l’éventuelle levée de la subvention du gaz butane passe mal

L’éventuelle levée de la subvention du prix de la bonbonne de gaz au profit de l’octroi des aides directes aux ménages vivant dans la précarité ne passe pas auprès de la...

Subventions maintenues au Maroc : un répit pour le pouvoir d’achat des ménages

Le gouvernement marocain a décidé de maintenir les subventions du gaz butane, du sucre et de la farine au titre de l’exercice 2024 dont le budget est estimé à 16,36 milliards de...

Plus d’un tiers des Marocains souffrent d’insécurité alimentaire (Rapport)

Avant le manque d’argent, 36 % des Marocains souffrent de manque de nourriture et 62 % craignent d’en manquer, selon un rapport inquiétant publié récemment.

Le Maroc ne touche pas à la subvention du gaz, du sucre et du pain

Malgré la conjoncture internationale, le gouvernement marocain va maintenir les subventions pour garantir la stabilité des prix du gaz butane, du blé et du sucre sur le marché...

Dossiers :

Caisse de compensation

Le Maroc réduit la subvention du gaz butane et du sucre

Pour le compte du mois de janvier 2021, la subvention du gaz butane et du sucre a atteint 1,196 milliard de dirhams (MDH) contre 1,236 MMDH en janvier 2020. C’est ce qu’a indiqué le récent bulletin d’information de la Caisse de compensation.

Le Maroc réussit à faire baisser son déficit budgétaire

À fin octobre dernier, le déficit budgétaire du Maroc s’est allégé, s’établissant à 25,1 milliards DH contre 47 milliards de DH un an auparavant, selon la situation des charges et dépenses du Trésor.

Subventions au gaz et aux produits alimentaires : le coût pour l’Etat marocain en 2022

Les subventions accordées au gaz ont coûté au budget de l’État 22 milliards de dirhams l’année dernière, selon les données fournies par le ministère des Finances.

Guerre en Ukraine : pas d’impact sur le Maroc, assure le gouvernement

Le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas a commenté la crise russo-ukrainienne, affirmant qu’elle n’aura aucun impact sur l’approvisionnement du marché national.

Maroc : les subventions aux produits explosent

En vue d’atténuer les effets de la hausse des cours mondiaux et des prix des matières premières, le gouvernement a eu recours à des subventions. À fin avril dernier, les dépenses de compensation se sont élevées à près de 11,8 MMDH, contre 6,3MMDH en...

Loi de finances (PLF 2023 Maroc)

Le Maroc compte doubler ses arrivées touristiques d’ici 2030

Dans un contexte de reprise du secteur touristique, le Maroc a revu ses ambitions à la hausse, ambitionnant de doubler le nombre d’arrivées à l’horizon 2030.

La majorité des avocats marocains ne payent pas d’impôts

Face à la polémique liée à l’imposition des avocats, annoncée dans le PLF 2023, le gouvernement a dévoilé des chiffres inquiétants sur l’évasion fiscale constatée au sein de cette profession libérale.

Le Maroc va investir plus de 600 MDH dans le tourisme en 2022

En 2022, le Maroc va injecter quelque 616 millions de dirhams (hors dépenses du personnel) dans le secteur du tourisme, durement affecté par la pandémie avec des revenus en forte baisse.

Maroc : grève des avocats contre les mesures fiscales du PLF 2023

Depuis mardi, les tribunaux marocains sont à l’arrêt suite à un mouvement de grève des avocats, qui protestent contre les nouvelles mesures fiscales les concernant contenues dans le PLF 2023.

Maroc : Une vague d’embauches publiques attendue en 2024

L’État marocain prévoit en 2024 la création de 30 034 postes dans les ministères et institutions publiques, révèle le Projet de loi de finances (PLF) 2024.

Gaz

Gaz : des résultats au-delà des attentes au large de Larache

Les ressources gazières d’Anchois ont dépassé largement les estimations, selon les résultats de la certification. La société Chariot va démarrer l’exploitation du puits, tout en poursuivant la prospection et en accélérant les procédures pour la...

Gaz au Maroc : résultats « extrêmement encourageants » à Lixus

La société britannique, Chariot Oil & Gas a annoncé que le nouveau réservoir de gaz naturel découvert dans le puits d’Anchois au large de Larache est d’excellente qualité.

L’Espagne assure que l’Algérie continue de lui fournir du gaz

Le flux de gaz algérien vers l’Espagne n’a été interrompu « à aucun moment », assure la société espagnole Enagás, après que la société algérienne Sonatrach a annoncé dimanche la baisse du flux en raison d’un incident « du côté espagnol » du Medgaz, le...

L’Algérie réduit de 25 % la quantité de gaz fournie à l’Espagne

L’Algérie a réduit la quantité de gaz naturel qu’elle fournit à l’Espagne via le gazoduc Medgaz d’environ 25 % par rapport aux niveaux enregistrés à la mi-mars, selon les données de surveillance quotidiennes relevées par Enagás, la société d’énergie...

L’Algérie pourrait arrêter de fournir du gaz à l’Espagne

Le gouvernement espagnol « espère » que son changement de position sur le Sahara n’affectera pas l’approvisionnement du pays en gaz par l’Algérie, son principal fournisseur.