Maroc : la baisse des recettes fiscales met les communes en difficulté

10 avril 2022 - 11h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Au Maroc, les communes connaissent des difficultés graves à cause de la baisse des recettes fiscales. Une situation qui retarde l’élaboration des projets. Les dirigeants attendent les directives du ministère de l’Intérieur pour mobiliser d’autres formes de financement ou recourir aux emprunts intérieur ou extérieur pour compenser la baisse.

Les recettes fiscales des collectivités locales ont baissé de 30 % par rapport à l’année 2021, indiquent les données de la trésorerie générale. Quant aux recettes en impôts directs et indirects et sommes transférées par le ministère de l’Intérieur, elles ont enregistré une forte diminution en ce début d’année à cause de la baisse des recettes de la TVA, rapporte Assabah. En conséquence, les communes sont en difficulté financière.

À lire : Abdelouafi Laftit demande aux communes de « se serrer la ceinture »

Les collectivités locales se trouvent ainsi dans l’incapacité de mettre en œuvre les procédures d’élaboration de leurs programmes d’actions comme le prévoit la loi organique 113-14. Après l’élection de leurs bureaux, les conseils communaux disposent d’un an pour achever la conception de leurs orientations générales et les soumettre à l’étude et à l’approbation. Mais la baisse des recettes fiscales des communes rend cette tâche compliquée.

Pour l’heure, les dirigeants attendent les directives du ministère de l’Intérieur pour mobiliser d’autres formes de financement ou recourir aux emprunts intérieur ou extérieur pour compenser la baisse.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Ministère de l’Intérieur (Maroc) - TVA

Aller plus loin

Maroc : nette progression des recettes fiscales à fin mars

À fin mars, les recettes fiscales ont augmenté de 23,3 %, atteignant les 70,28 milliards de dirhams, selon le ministère de l’Économie et des Finances.

En pleine crise, Marrakech veut acheter des voitures de luxe

La mairie de Marrakech, dirigée par Fatima-Zahra Mansouri, a décidé de louer 10 voitures de luxe pour un montant de plus 2 millions de dirhams. Cette décision soulève déjà de...

Maroc : un président de commune suspendu pour dilapidation de deniers publics

Le Tribunal administratif de Casablanca a confirmé la suspension du président de la Commune de Bir Jdid, Mouloud Skaoukaa, prononcée par le gouverneur d’El Jadida, le 12...

Maroc : malgré la conjoncture, les recettes fiscales en hausse

Malgré un contexte international difficile, les recettes fiscales ont enregistré une nette augmentation en 2021, atteignant près de 153,46 milliards de dirhams (MMDH), soit une...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : vers la suppression de la TVA sur certains produits ?

Des députés de l’opposition parlementaire continuent d’appeler à l’exemption de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur tous les produits de base à forte consommation afin de soutenir le pouvoir d’achat des Marocains en cette période d’inflation.

Maroc : une taxe fait exploser le prix des téléphones

La commission des Finances à la Chambre des conseillers a revu à la baisse le droit d’importation appliqué aux smartphones. Ce qui semble être une bonne nouvelle s’avère très désavantageux pour les distributeurs locaux et les consommateurs.

La viande consommée par les Marocains dangereuse pour la santé ? un ministre répond

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a assuré du bon état des abattoirs et de la qualité de la viande qui en est issue. Ceci, en réaction aux propos d’un conseiller parlementaire qui a dénoncé l’absence de maintenance des équipements et de...

Maroc : les autorités veulent imposer une réduction de la facture énergétique de 30%

Pour faire face à la hausse de la facture énergétique, les autorités ont demandé aux collectivités de baisser drastiquement la consommation de l’électricité des établissements publics et des réseaux d’éclairage public.

Netflix, Spotify... Le Maroc serre la vis

Selon la loi de finances 2024, les fournisseurs de services non-résidents au Maroc ont désormais l’obligation de s’enregistrer sur la plateforme dédiée et d’obtenir un identifiant fiscal.

Maroc : des caméras de surveillance pour lutter contre la mendicité

Le ministère marocain de l’Intérieur a annoncé l’installation de caméras de surveillance dans les principales villes du royaume en vue de lutter contre la mendicité.

Alerte sur l’impact de la fermeture des hammams et lavages auto

Au Maroc, la mesure de fermeture des hammams et stations de lavages auto trois jours par semaine, prise par le ministère de l’Intérieur, afin de rationaliser la consommation d’eau pourrait engendrer un problème majeur. C’est du moins ce que redoute un...

Au Maroc, désormais, le silence de l’administration vaut accord

Suite à la publication par les ministères de l’Intérieur et de l’Aménagement du territoire et de l’urbanisme d’un arrêté conjoint relatif à la simplification des procédures dans le domaine de l’urbanisme, Abdelouafi Laftit a adressé une circulaire aux...

Le Maroc renforce le contrôle des locations Airbnb

En collaboration avec les ministères du Tourisme et de l’Intérieur, les services de contrôle de l’Office des changes mènent un vaste audit des transferts internationaux pour la location de résidences touristiques via la plateforme Airbnb.

Taxis au Maroc : Fini les arnaques ?

Au Maroc, de nombreuses licences ont été retirées aux chauffeurs de taxi qui ne sont pas en règle. Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, assure que son département s’évertue à soutenir et à accompagner diverses initiatives visant à moderniser les...