Maroc : la baisse des recettes fiscales met les communes en difficulté

10 avril 2022 - 11h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Au Maroc, les communes connaissent des difficultés graves à cause de la baisse des recettes fiscales. Une situation qui retarde l’élaboration des projets. Les dirigeants attendent les directives du ministère de l’Intérieur pour mobiliser d’autres formes de financement ou recourir aux emprunts intérieur ou extérieur pour compenser la baisse.

Les recettes fiscales des collectivités locales ont baissé de 30 % par rapport à l’année 2021, indiquent les données de la trésorerie générale. Quant aux recettes en impôts directs et indirects et sommes transférées par le ministère de l’Intérieur, elles ont enregistré une forte diminution en ce début d’année à cause de la baisse des recettes de la TVA, rapporte Assabah. En conséquence, les communes sont en difficulté financière.

À lire : Abdelouafi Laftit demande aux communes de « se serrer la ceinture »

Les collectivités locales se trouvent ainsi dans l’incapacité de mettre en œuvre les procédures d’élaboration de leurs programmes d’actions comme le prévoit la loi organique 113-14. Après l’élection de leurs bureaux, les conseils communaux disposent d’un an pour achever la conception de leurs orientations générales et les soumettre à l’étude et à l’approbation. Mais la baisse des recettes fiscales des communes rend cette tâche compliquée.

Pour l’heure, les dirigeants attendent les directives du ministère de l’Intérieur pour mobiliser d’autres formes de financement ou recourir aux emprunts intérieur ou extérieur pour compenser la baisse.

Sujets associés : Ministère de l’Intérieur (Maroc) - TVA

Aller plus loin

Maroc : malgré la conjoncture, les recettes fiscales en hausse

Malgré un contexte international difficile, les recettes fiscales ont enregistré une nette augmentation en 2021, atteignant près de 153,46 milliards de dirhams (MMDH), soit une...

Maroc : un président de commune suspendu pour dilapidation de deniers publics

Le Tribunal administratif de Casablanca a confirmé la suspension du président de la Commune de Bir Jdid, Mouloud Skaoukaa, prononcée par le gouverneur d’El Jadida, le 12...

Recettes fiscales : le FMI fait des recommandations au Maroc

Le Maroc n’exploite pas totalement sa capacité fiscale, selon le Fonds monétaire international, qui estime que la part des recettes fiscales dans le produit intérieur brut (PIB)...

En pleine crise, Marrakech veut acheter des voitures de luxe

La mairie de Marrakech, dirigée par Fatima-Zahra Mansouri, a décidé de louer 10 voitures de luxe pour un montant de plus 2 millions de dirhams. Cette décision soulève déjà de...

Ces articles devraient vous intéresser :

La viande consommée par les Marocains dangereuse pour la santé ? un ministre répond

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a assuré du bon état des abattoirs et de la qualité de la viande qui en est issue. Ceci, en réaction aux propos d’un conseiller parlementaire qui a dénoncé l’absence de maintenance des équipements et de...

Maroc : des caméras de surveillance pour lutter contre la mendicité

Le ministère marocain de l’Intérieur a annoncé l’installation de caméras de surveillance dans les principales villes du royaume en vue de lutter contre la mendicité.

Immobilier au Maroc : des contraintes en série

Au Maroc, les professionnels de l’immobilier affichent peu d’optimisme quant à une reprise de leur secteur. Tant les problèmes s’accumulent pour un secteur qui ne s’est pas encore suffisamment remis de la crise sanitaire de Covid-19.

Maroc : vers la généralisation de la vidéosurveillance dans les villes

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a annoncé la généralisation de l’installation de systèmes de vidéosurveillance afin de renforcer la sécurité dans les villes et provinces du Maroc.

Nabila Mounib défend Annahj Addimocrati

La députée PSU, Nabila Mounib, a dénoncé le traitement infligé au Parti Ennahj Addimocrati par le gouvernement, appelant le ministère de l’Intérieur à « mettre fin à toutes les formes de restrictions et à respecter « son droit légitime de tenir son...

Maroc : ménage au ministère de l’Intérieur ?

Un nouveau redéploiement s’annonce imminent au ministère de l’Intérieur avec, à la clé, la mise à la retraite de bon nombre de walis et gouverneurs et des nominations.

Maroc : les amateurs de hammams vont être déçus

Face à la pénurie d’eau que connait le Maroc, les autorités ont décidé de prendre une décision choc concernant les hammams.

Maroc : une baisse des taxes sur les médicaments prévue en 2023

Afin de permettre aux Marocains d’avoir accès aux services de santé, le gouvernement envisage de revoir la fiscalité sur les médicaments et produits de santé. Des mécanismes sont en cours d’élaboration pour réduire la TVA sur l’importation de ces...

Le ministère de l’Intérieur recadre le PJD

Le ministère de l’Intérieur a réagi aux rumeurs concernant les élections partielles organisées le 21 juillet dernier, dénonçant « les allégations malveillantes et inacceptables » selon lesquelles le vote aurait été orienté par certains agents d’autorité.

Évasion fiscale au Maroc : Seuls 2% des contribuables paient 80% de la TVA

La plupart des contribuables marocains ne paient pas leurs impôts, générant un manque à gagner important, de l’ordre d’un milliard de dirhams, à l’État marocain.