Le Maroc cède 7% de Maroc Telecom

4 août 2011 - 04h25 - Economie - Ecrit par : J.L

La cession par l’Etat de 7 des 30% qu’il détient dans Maroc Telecom, se confirme et soulève une forte polémique au Maroc. L’entreprise contrôlée à hauteur de 53% par Vivendi, devra servir de bouée de sauvetage pour renflouer le déficit du trésor public, qui a atteint 17,6 milliards dirhams en 2011.

Un communiqué du ministère des Finances a annoncé mardi le lancement d’un appel d’offre pour choisir l’établissement financier qui devra mener l’étude et évaluer le titre Maroc Telecom et la réactivité du marché, en fonction des prix des actions aux bourses de Casablanca et Paris.

Aucune décision définitive n’aurait toutefois été prise quant à cette opération de privatisation selon le même communiqué. Un scénario déjà vu puisqu’en 2010, l’Etat, qui devait céder 8% de Maroc Telecom, s’était rétractée à la dernière minute.

La transaction qui ne sera réalisée que si elle est conforme aux règles du marché, devrait rapporter à l’Etat environ un milliard de dollars.

Pour préserver sa paix sociale, le Maroc a vendu en une année 20% de la Banque centrale populaire pour 5,5 milliards de dirhams et la société minière SSM (sels) pour 655 millions de dirhams.

Les privatisations qui se font au détriment de la croissance économique et de l’inflation, creuseront probablement encore plus le déficit et réduiront le volume des investissements.

Pour atténuer la polémique autour de ce sujet, le ministère des Finances précise dans son communiqué que, conformément à la loi de finance 2011, 50% des recettes des privatisations sont destinées à un fonds de soutien aux investissements et le reste au Fonds Hassan II.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Maroc Telecom - Télécoms - Privatisation - Caisse de compensation

Ces articles devraient vous intéresser :

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.

Le Maroc doit-il s’inquiéter pour le sabotage des câbles sous-marins ?

Après le sabotage des gazoducs Nord Stream 1 et 2, le Maroc doit-il craindre celui des câbles sous-marins utilisés pour l’Internet ou l’électricité ?

Le paradoxe de la Caisse de compensation au Maroc : une aide pour les riches

Le ministre délégué auprès de la ministre de l’Économie et des finances, en charge du Budget, Fouzi Lekjaa, a révélé lors d’un débat général sur le Projet de loi de finances 2024 à la Chambre des représentants que la caisse de compensation profitait...

Maroc : ces régions oubliées de l’internet

Lors d’un débat organisé par le Parti Authenticité et Modernité (PAM), Ghita Mezzour, ministre de la transition numérique et de la réforme de l’administration, a révélé la part du territoire marocain sans couverture internet.

Taxes en hausse au Maroc : les téléphones coûteront plus cher

Le gouvernement marocain prévoit d’augmenter le droit d’importation appliqué aux smartphones. Par conséquent, les prix de ces appareils pourraient augmenter de façon significative.

Maroc Telecom a payé une amende de 2,45 MMDH au régulateur

Maroc Telecom a annoncé s’être acquittée de l’amende de 2,45 milliards de dirhams (MMDH), infligée par l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT).

Suite à un contrôle fiscal, Maroc Telecom va payer 600 MDH

Maroc Telecom et le fisc sont parvenus à un protocole d’accord pour le règlement d’un montant de 600 millions de dirhams, suite à un contrôle fiscal effectué en juin 2022.

Maroc : vers la désactivation des cartes SIM anonymes

Ghita Mezzour, la ministre déléguée chargée de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration, a affirmé mardi à Rabat que l’obligation d’identifier tout souscripteur désirant s’abonner aux services télécoms incombait aux opérateurs de...

Maroc Telecom augmente de 10% le salaire de ses employés

Après une série de négociations, les employés de Maroc Telecom ont réussi à obtenir de la direction, une augmentation des salaires de 10 % avec effet rétroactif. Un accord a été signé dans ce sens entre les deux parties.

Bouteille de gaz au Maroc : le prix flambe à partir d’avril

Le compte à rebours est lancé. À partir du 1ᵉʳ avril 2024, les Marocains devront mettre la main à la poche pour se procurer une bouteille de gaz butane. Exit la subvention de l’État, le prix passera de 40 à 50 dirhams, actant la première étape d’une...