Maroc : colère après le massacre perpétré par l’armée israélienne à Jabalia

2 novembre 2023 - 10h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Au Maroc, des centaines de citoyens et militants ont protesté contre l’attaque de l’armée israélienne contre le camp de réfugiés de Jabalia (Gaza), l’une des zones les plus peuplées de l’enclave palestinienne. En colère, ils appellent le Maroc à revenir sur la normalisation de ses relations diplomatiques avec l’État hébreu et à la fermeture du bureau de liaison israélien à Rabat.

Des centaines de manifestants se sont rassemblés dans la nuit de mardi à mercredi 31 octobre, à Rabat, Tanger et d’autres villes du royaume à l’appel de plusieurs ONG pour condamner le bombardement israélien d’un quartier résidentiel du camp de Jabalia, au nord de Gaza. Selon le ministère de l’Intérieur de Gaza, l’aviation israélienne avait largué plus tôt dans la journée de mardi au moins six bombes sur le quartier, chacune pesant environ 1 000 kilogrammes. Les frappes ont fait « 400 victimes, dont des morts et des blessés », a-t-il précisé.

À lire : Le Maroc va-t-il revenir sur sa normalisation avec Israël ?

Pour l’heure, le Maroc n’a pas encore réagi officiellement au massacre de Jabalia. « Aujourd’hui, nous sommes ici pour demander la fin du silence sur ce massacre. C’est une honte. Et nous entrerons dans l’histoire comme des complices si nous ne faisons rien », a déclaré à The New Arab Al-Arbi Findi, membre du groupe marocain contre la normalisation, l’une des ONG qui ont appelé à la manifestation. Selon son association, les accords de normalisation constituent un « accord de paix défaillant » en raison de l’incapacité du Maroc et des autres signataires à assurer la médiation pour l’entrée de l’aide et le cessez-le-feu à Gaza après plus d’un mois de guerre entre le Hamas et Israël.

À lire :Démenti autour de la fermeture du bureau de liaison d’Israël à Rabat

Pour les manifestants, il est temps pour Rabat qui a rétabli ses relations diplomatiques avec Tel Aviv en décembre 2020 sous l’égide des États-Unis en échange de la reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara de couper les ponts avec l’État hébreu comme le royaume l’avait fait en 2000 en réaction notamment à la brutalité d’Israël lors de la seconde Intifada. « Nous ne pouvons pas rester silencieux éternellement. L’État doit savoir que nous avons une voix, et que nous l’utiliserons pour défendre les bonnes causes », explique Omar, un Marocain venu manifester à Rabat mardi.

Sujets associés : Israël - Palestine

Aller plus loin

Depuis Gaza, des enfants marocains appellent le roi Mohammed VI à l’aide (vidéo)

À l’heure où la riposte d’Israël contre le mouvement islamiste palestinien du Hamas s’intensifie dans la bande de Gaza, des enfants marocains appellent le roi Mohammed VI à l’aide.

Les Marocains manifestent pour la Palestine

De nombreux Marocains ont manifesté samedi à Rabat en solidarité avec le peuple palestinien. Le Parti du progrès et du socialisme (PPS) appelle à « l’arrêt de l’agression...

Hakim Ziyech apporte son soutien à la Palestine

À l’heure où les combats se poursuivent entre des activistes du Hamas et les forces israéliennes, après le lancement le 7 octobre d’une offensive surprise du mouvement...

Le Maroc va-t-il revenir sur sa normalisation avec Israël ?

En réaction à la brutalité d’Israël lors de la seconde Intifada, qui a éclaté en 2000, et à la montée de l’opposition marocaine, le Maroc avait coupé les ponts avec l’État...

Dossiers :

Israël

Israël-Gaza : Badr Hari dénonce « un génocide »

Le champion marocain de kickboxing Badr Hari s’exprime une fois de plus sur la guerre entre Israël et le mouvement palestinien du Hamas.

Antony Blinken rencontrera le prince héritier d’Abou Dhabi au Maroc

Antony Blinken, secrétaire d’État américain se rendra dans les tout prochains jours en Israël, en Palestine, au Maroc et en Algérie dans le cadre d’une tournée devant couvrir la période allant du 26 au 30 mars.

Le Maroc porte plainte contre Jane Benzaquen, supposée « fille cachée » de Hassan II

Après 18 ans d’accalmie, l’affaire de la prétendue « fille cachée » du Roi Hassan II refait surface avec une action en reconnaissance de paternité engagée en Belgique d’un côté, et de l’autre, une plainte déposée par le Maroc pour « escroquerie ».

Maroc-Israël : création d’une zone industrielle pour le commerce

Dans le cadre de l’élargissement de leur coopération, le Maroc et Israël ont signé lundi un accord de coopération économique et commerciale, visant à établir des zones industrielles au Maroc et développer des affaires.

Naftali Bennett écrit au roi Mohammed VI

Le roi Mohammed VI a félicité Naftali Bennett pour son élection au poste de Premier ministre d’Israël. Ce dernier a, à son tour, adressé un message de reconnaissance au souverain.

Palestine

Gaza : l’appel pressant d’Angelina Jolie

Face à la poursuite de la guerre entre Israël et le mouvement palestinien du Hamas, l’actrice américaine Angelina Jolie, ambassadrice de bonne volonté du Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR), a lancé un appel pressant aux dirigeants du...

Anwar El Ghazi : le Marocain sanctionné par son club après son soutien à la Palestine

Le Mainz 05 (Allemagne) a exclu de l’équipe l’attaquant néerlandais Anwar El Ghazi pour ce que son club qualifie de « position intolérable » sur le conflit entre Israël et la Palestine, après que le footballeur d’origine marocaine a affirmé que l’État...

David Govrin de retour au Maroc

Le chargé d’affaires israélien David Govrin est de retour au Maroc après quelques jours d’absence. Il avait quitté le royaume suite au regain de tensions entre l’État hébreu et la Palestine.

Les pro-Palestiniens font plier Gérald Darmanin

Alors que le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a demandé l’interdiction d’une manifestation en faveur de la Palestine actuellement en guerre contre Israël, le tribunal de Paris l’a autorisée in extremis. « Allah Akbar », ont scandé les...

OCI : le Maroc réitère son soutien la cause palestinienne

Fidèle à sa détermination pour la cause palestinienne, le Royaume du Maroc a réitéré dimanche, sa position face à l’escalade de violences dans les territoires palestiniens occupés, appelant à l’occasion, à des mesures internationales urgentes pour...