Abdelilah Benkirane exige la rupture des relations Maroc-Israël

11 novembre 2023 - 10h30 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a exigé jeudi la rupture des relations entre le Maroc et Israël. Le leader du parti islamiste soutient la Palestine dans le conflit à Gaza et appelle à de grandes manifestations en soutien aux Palestiniens dans les rues du royaume.

« Il est temps de mettre fin à cette histoire de normalisation des relations du Maroc avec l’horrible entité criminelle », a déclaré jeudi Benkirane. Rabat et Tel-Aviv ont repris leurs relations bilatérales en décembre 2020 dans le cadre des accords d’Abraham, sous l’égide des États-Unis. L’été dernier, Israël a officiellement reconnu la souveraineté du Maroc sur le Sahara, rappelle Europa Press.

Le secrétaire général du PJD s’est dit également déçu de la faible participation des populations aux manifestations organisées pour condamner les bombardements israéliens à Gaza, en réponse à l’attaque du Hamas du 7 octobre. « Il y a une faible mobilisation, y compris au Maroc, et les dirigeants n’ont pas rempli leur devoir de soutien » aux Palestiniens, a critiqué l’ancien Premier ministre marocain.

À lire : Abdelilah Benkirane prend fait et cause pour le Hamas

Au lendemain de l’attaque du Hamas et de la riposte israélienne, le PJD était monté au créneau pour demander l’expulsion du chef du bureau de liaison israélien à Rabat et qu’il soit déclaré persona non grata. Plusieurs manifestations de soutien aux Palestiniens ont été déjà organisées dans les villes marocaines après le 7 octobre.

Pendant ce temps, le Premier ministre marocain, Aziz Akhannouch, représentant le roi Mohammed VI, prend part ce week-end à Riyad au sommet Arabie Saoudite-Afrique sur le conflit à Gaza.

Sujets associés : Manifestation - Israël - Palestine - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Abdelilah Benkirane - Normalisation Maroc Israël

Aller plus loin

La défense d’Israël par Nasser Bourita critiquée par Abdelilah Benkirane

Le Parti de la justice et du développement (PJD) voit toujours d’un mauvais œil la normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël. Son secrétaire général...

Abdelilah Benkirane prend fait et cause pour le Hamas

Alors que la guerre entre Israël et le Hamas se poursuit depuis maintenant plus d’un mois, Abdelilah Benkirane, secrétaire général du parti de la Justice et du développement...

L’appel d’Abdelilah Benkirane au roi Mohammed VI

La situation des journalistes, blogueurs et leaders d’opinion emprisonnés préoccupe le secrétaire général du Parti de la Justice et du Développement (PJD), Abdelilah Benkirane,...

Israël-Palestine : la nouvelle bourde d’Abdelilah Benkirane

Dans un contexte d’escalade des tensions israélo-palestiniennes, le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, exige l’expulsion du chef du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le PJD évoque un lien entre le séisme et les péchés collectifs du Maroc

Le Parti de la Justice et du Développement (PJD) s’est exprimé sur le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a endeuillé le Maroc et a lancé un appel aux Marocains. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela ne devrait...

Le voyage de Nasser Bourita en Israël confirmé

Le ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita effectuerait en septembre une visite officielle en Israël, indiquent plusieurs sources israéliennes. Une information non encore confirmée officiellement du côté marocain.

Rappel à l’ordre du cabinet royal : quelle sera la réaction du PJD ?

Jusqu’à présent, le Parti Justice et développement (PJD), dirigé par Abdelilah Benkirane, s’est gardé de tout commentaire après la mise en garde du cabinet royal, mais il pourrait réagir dans les tout prochains jours.

Maroc : une pétition pour mettre fin aux relations avec Israël

Mustapha Baitas, porte-parole du gouvernement, s’est expliqué sur le refus d’accès à la présidence du gouvernement aux universitaires, juristes et des personnalités politiques venus mercredi pour déposer une pétition appelant à mettre fin à la...

Pourquoi le PJD s’oppose-t-il à l’encradrement des dons ?

Le Parti de la justice et du développement (PJD) n’adhère pas au projet de loi relatif aux appels à la générosité publique et a choisi de s’abstenir lors de son adoption en commission à la première Chambre.

Le Maroc et Israël renforcent leur coopération juridique

Le Maroc et Israël ont signé mardi à Rabat un mémorandum d’entente visant à renforcer la coopération bilatérale dans le domaine juridique.

Le PJD doit payer plus de 5 millions de dirhams

La Cour des comptes a récemment publié son rapport annuel sur l’audit des comptes des partis politiques pour l’année 2021. Selon ce rapport, le Parti de la justice et du développement (PJD) est en tête de liste des partis qui doivent rembourser des...

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

Mémorandum d’entente entre l’ONEE et la société israélienne Mekorot

L’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE) et son homologue israélien Mekorot ont signé, jeudi à Marrakech, un mémorandum d’entente portant sur les projets de développement et d’assainissement de l’eau potable.

Abdelkader Amara claque la porte du PJD, voici pourquoi

Abdelkader Amara n’est plus membre du parti de la justice et du développement (PJD). Lundi, l’ancien ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau a annoncé sa démission du parti islamiste après une réflexion sur ce que...