L’appel d’Abdelilah Benkirane au roi Mohammed VI

15 janvier 2024 - 08h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

La situation des journalistes, blogueurs et leaders d’opinion emprisonnés préoccupe le secrétaire général du Parti de la Justice et du Développement (PJD), Abdelilah Benkirane, qui demande au roi Mohammed VI de leur accorder sa grâce.

Lors de l’ouverture du Conseil national du PJD samedi à Bouznika, Abdelilah Benkirane, a présenté un rapport politique aux membres de son parti. Il a plaidé notamment pour la libération des journalistes, blogueurs et leaders d’opinion. Selon lui, l’occasion était propice « pour insuffler une nouvelle dynamique politique et juridique, et trouver la formule appropriée tout en rappelant l’esprit d’équité et de réconciliation, ainsi que les initiatives royales accordant la grâce dans des affaires impliquant des personnes condamnées suite à certaines protestations sociales, ainsi que les journalistes, leaders d’opinion et blogueurs ». Il affirmera que la place du journaliste Taoufik Bouachrine est aujourd’hui chez lui. « S’il y a une leçon à tirer, nous l’avons tous comprise », a-t-il ajouté, sollicitant le pardon pour ces catégories de détenus. Bouachrine, patron du défunt quotidien Akhbar Al-Yaoum, avait été condamné en appel à quinze ans de prison ferme pour « traite d’êtres humains », « abus de pouvoir à des fins sexuelles », « viol et tentative de viol ». Une condamnation confirmée par la cour de cassation en septembre 2021.

À lire : La condamnation de Toufik Bouachrine à 15 ans de prison maintenue

Ce nouvel élan politique que prône le parti des islamistes devrait se dérouler « dans le cadre de la souveraineté nationale, des procédures et des institutions constitutionnelles, afin de protéger les acquis et les progrès réalisés par notre pays, de renforcer la liberté d’expression, la presse et les médias, ainsi que les différents droits et libertés constitutionnels, et d’améliorer l’image de notre pays dans les domaines démocratique et des droits de l’homme, conformément à l’esprit de la lettre royale prononcée à l’occasion de la Journée internationale des droits de l’homme », a souligné l’ancien chef de gouvernement.

À lire :Hanane Bakour : Amnesty International réagit au procès de la journaliste marocaine

Le rapport s’est également intéressé aux volets politique et démocratie. « La gestion gouvernementale actuelle a révélé une tendance régressive contraire à la lettre et à l’esprit de la Constitution de 2011, manifestée notamment par l’adoption par le gouvernement, grâce à sa majorité parlementaire, d’une loi créant une commission temporaire pour gérer le secteur de la presse et de l’édition, en lieu et place d’un organe élu, en violation flagrante des principes de démocratie et d’indépendance dans l’organisation autonome du secteur de la presse, comme stipulé dans l’article 28 de la Constitution », note le rapport, pointant par ailleurs un décret-loi rejeté par le Parlement.

À lire : Abdelilah Benkirane met en garde contre le capitalisme occidental

« La confusion gouvernementale concernant le secteur de la pharmacie, à travers l’adoption d’un décret-loi rejeté par le parlement, opposition et majorité confondues, révélant ainsi un retour à des tendances autoritaires et interventionnistes nuisant à l’indépendance des organes professionnels », fait observer le rapport.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Mohammed VI - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Prison - Abdelilah Benkirane

Aller plus loin

Abdelilah Benkirane met en garde contre le capitalisme occidental

Le secrétaire général du Parti Justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a dénoncé le capitalisme occidental qui, à terme, nuira au peuple et à l’économie marocaine.

Abdelilah Benkirane exige la rupture des relations Maroc-Israël

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a exigé jeudi la rupture des relations entre le Maroc et Israël. Le leader du parti islamiste...

Abdelilah Benkirane prend fait et cause pour le Hamas

Alors que la guerre entre Israël et le Hamas se poursuit depuis maintenant plus d’un mois, Abdelilah Benkirane, secrétaire général du parti de la Justice et du développement...

Hanane Bakour : Amnesty International réagit au procès de la journaliste marocaine

Accusée de « publication de fausses nouvelles en utilisant des moyens électroniques qui portent atteinte à la vie privée » pour un post Facebook dans lequel elle critiquait...

Ces articles devraient vous intéresser :

Nouvel an amazigh au Maroc : ce sera le 14 janvier

La date du nouvel an Amazigh au Maroc est désormais connue. Elle vient d’être définie par le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, et ce sera le 14 janvier. Ce jour sera donc chômé et payé.

La mise en garde d’Abdelilah Benkirane à Aziz Akhannouch

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du parti de la justice et du développement (PJD) a poussé un coup de gueule contre le gouvernement d’Aziz Akhannouch. Il l’a par ailleurs mis en garde contre l’éventualité d’un déclenchement des manifestations...

Séisme au Maroc : le Roi Mohammed VI passe à l’action

Le Roi Mohammed VIa présidé ce 14 septembre une réunion stratégique au Palais Royal de Rabat, focalisée sur l’activation d’un plan d’urgence relatif au récent séisme d’Al Haouz.

Académie Mohammed VI, un vivier de qualité au service du football marocain

Pensée et inaugurée en 2009 par le roi Mohammed VI, l’académie Mohammed VI (AMF) est devenue, au fil des ans, un vivier de qualité au service du football marocain, mais aussi du football français. Le Maroc doit en partie sa percée à la coupe du monde...

Dominique Strauss-Kahn a failli devenir ministre au Maroc

Le nom de Dominique Strauss-Kahn (DSK) avait été évoqué dans l’entourage du roi Mohammed VI pour remplacer Mohamed Boussaid, ministre des Finances limogé par le souverain le 1ᵉʳ aout 2018.

Maroc : appel à déclarer férié le jour du Nouvel an amazigh

Quelque 45 ONG marocaines et de la diaspora demandent au roi Mohammed VI de déclarer férié le « Yennayer » ou Nouvel an amazigh, célébré le 13 janvier de chaque année.

Le PJD évoque un lien entre le séisme et les péchés collectifs du Maroc

Le Parti de la Justice et du Développement (PJD) s’est exprimé sur le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a endeuillé le Maroc et a lancé un appel aux Marocains. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela ne devrait...

Le PJD exprime son regret après la mise en garde du Cabinet royal

Le Parti Justice et Développement (PJD) est sorti de son silence après avoir été recadré par le Cabinet royal au sujet des relations du Maroc avec Israël. Dans un communiqué signé par son secrétaire général, Abdelilah Benkirane, le parti a exprimé son...

Les Lionceaux U17 célébrés pour à retour au Maroc

Lors d’une cérémonie organisée au Complexe Mohammed VI de football, le roi Mohammed VI a félicité les Lionceaux et le staff de la sélection nationale U17, pour leur exploit exceptionnel et leur qualification à la Coupe du Monde 2023.

Tollé après la caricature du roi Mohammed VI par Charlie Hebdo

Le Conseil National de la Presse (CNP) a fermement condamné ce qu’il qualifie d’«  acte criminel odieux » du journal français Charlie Hebdo, l’accusant de s’attaquer directement au Roi Mohammed VI.