Abdelilah Benkirane prend fait et cause pour le Hamas

10 novembre 2023 - 15h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Alors que la guerre entre Israël et le Hamas se poursuit depuis maintenant plus d’un mois, Abdelilah Benkirane, secrétaire général du parti de la Justice et du développement (PJD), prend la défense du mouvement palestinien.

Comme Jean-Claude Samouiller, président d’Amnesty France, Abdelilah Benkirane refuse de qualifier le Hamas de groupe « terroriste ». « Le Hamas n’est pas une organisation terroriste […] nous les connaissons, le Maroc les connaît et les a accueillis, et juste après la signature des Accords d’Abraham ils ont été reçus ici (au Maroc, NDLR). Ce sont des gens honorables et généreux », a déclaré le patron du PJD lors d’une conférence de presse de sa formation sur, entre autres, le projet de loi de finances (PLF) 2024, prenant ainsi le contre-pied de l’Union européenne, des États-Unis, du Canada, du Royaume-Uni, l’Australie ou encore le Japon.

À lire : Accusations de collusion avec Israël : Abdelilah Benkirane s’insurge

Le 7 octobre, le Hamas a lancé une attaque surprise et spectaculaire contre Israël en réponse aux attaques israéliennes permanentes notamment les meurtres, les agressions, les humiliations, la violation de terres et des maisons, les expulsions contre les populations palestiniennes. Pour Benkirane, les membres du mouvement « ont fait preuve de courage ». « Ce ne sont pas des hommes, ce sont des héros et plus même… », a-t-il dit, conseillant « aux Arabes, aux musulmans et au monde entier » de les prendre pour exemple.

À lire :Israël-Palestine : la nouvelle bourde d’Abdelilah Benkirane

Le patron des islamistes affiche par ailleurs un brin d’optimisme quant à la résolution du conflit. « Et à la fin nous nous retrouvons devant Al Aqsa. Qu’en reste-t-il ? Ces gens (Israël, NDLR) n’ont pas respecté ce que notre roi, qui est le président du Comité Al Qods, a fait avec eux. Ils ont envahi et agressé Al Qods tous les jours. Ils y vont parce qu’ils veulent s’en emparer. Et si la Oumma arabe et islamique ne réagit pas, ils vont y parvenir. […] Je suis pessimiste, mais malgré tout je garde espoir, espoir en Dieu pour qu’il vienne en aide aux Palestiniens, et je prie pour leur salut ». Pour le secrétaire général du PJD, « le chemin vers la solution à deux États est devenu plus court ».

À lire :« Opération héroïque » : le PJD (Maroc) réagit à l’attaque d’Israël

Mercredi, les autorités du Hamas ont annoncé que 10 569 personnes dont 4 324 enfants et 2 823 femmes ont péri dans les bombardements israéliens sur la bande de Gaza depuis le début de la guerre le 7 octobre. De son côté, Israël a recensé plus de 2 500 morts en majorité des civils. Le nombre de déplacés à Gaza s’élève désormais à 1,6 million de personnes sur les 2,4 millions d’habitants de la bande, selon l’Ocha, un bureau dépendant de l’ONU.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Israël - Palestine - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Abdelilah Benkirane

Aller plus loin

La défense d’Israël par Nasser Bourita critiquée par Abdelilah Benkirane

Le Parti de la justice et du développement (PJD) voit toujours d’un mauvais œil la normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël. Son secrétaire général...

Abdelilah Benkirane exige la rupture des relations Maroc-Israël

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a exigé jeudi la rupture des relations entre le Maroc et Israël. Le leader du parti islamiste...

Abdelilah Benkirane met en garde contre le capitalisme occidental

Le secrétaire général du Parti Justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a dénoncé le capitalisme occidental qui, à terme, nuira au peuple et à l’économie marocaine.

L’appel d’Abdelilah Benkirane au roi Mohammed VI

La situation des journalistes, blogueurs et leaders d’opinion emprisonnés préoccupe le secrétaire général du Parti de la Justice et du Développement (PJD), Abdelilah Benkirane,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les démolitions sur les plages sont elles légales ?

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur a été interpellé par Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), sur le respect de la loi dans le processus de démolition de plusieurs résidences...

Maroc : les réformes des lois sur les libertés individuelles passent mal

Les réformes des lois sur les libertés individuelles initiées par le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi sont loin de faire l’unanimité. Après le parti de la justice et du développement (PJD), parti de l’opposition, c’est au tour du parti de la...

Jamaa Mouatassim démissionne du PJD, crise au sein de la formation islamiste

Le secrétaire général du Parti de la Justice et du développement (PJD), Jamaa Mouatassim, a démissionné vendredi du bureau du parti, après les rumeurs affirmant qu’il serait le conseiller politique d’Aziz Akhannouch, le chef du gouvernement.

Le PJD exprime son regret après la mise en garde du Cabinet royal

Le Parti Justice et Développement (PJD) est sorti de son silence après avoir été recadré par le Cabinet royal au sujet des relations du Maroc avec Israël. Dans un communiqué signé par son secrétaire général, Abdelilah Benkirane, le parti a exprimé son...

Maroc : la réforme du Code de la famille fait toujours jaser

La réforme du Code de la famille a du mal à passer au Maroc. Face aux conservateurs et chefs religieux, le gouvernement n’arrive pas encore à trouver la bonne formule pour mettre fin aux discriminations envers les femmes en matière de succession, à la...

Le PJD en colère contre le nouveau Code de la famille

Le parti de la justice et du développement (PJD) dirigé par Abdelilah Benkirane, affiche son opposition à la réforme du Code de la famille. Du moins, pour certaines propositions.

Abdelilah Benkirane met en garde contre le capitalisme occidental

Le secrétaire général du Parti Justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a dénoncé le capitalisme occidental qui, à terme, nuira au peuple et à l’économie marocaine.

Rappel à l’ordre du cabinet royal : quelle sera la réaction du PJD ?

Jusqu’à présent, le Parti Justice et développement (PJD), dirigé par Abdelilah Benkirane, s’est gardé de tout commentaire après la mise en garde du cabinet royal, mais il pourrait réagir dans les tout prochains jours.

Le PJD doit payer plus de 5 millions de dirhams

La Cour des comptes a récemment publié son rapport annuel sur l’audit des comptes des partis politiques pour l’année 2021. Selon ce rapport, le Parti de la justice et du développement (PJD) est en tête de liste des partis qui doivent rembourser des...

Réforme du Code de la famille au Maroc : Abdelilah Benkirane menace

Le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, relance le débat sur la réforme de la Moudawana et du Code pénal, en promettant des actions fortes si le ministre de la Justice y introduit des amendements qui portent atteinte à la cellule familiale.