Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

9 novembre 2022 - 06h40 - Maroc - Ecrit par : A.T

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Lors de la présentation du bilan mensuel de la situation épidémiologique au Maroc, Dr Mouad Mrabet, coordinateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique a indiqué que le niveau de propagation du virus a recommencé à augmenter comme prévu, après une période intermédiaire de trois mois.

Plus précisément, le nombre de cas enregistré au cours de la première semaine de novembre a doublé, avec les deux tiers des cas enregistrés dans les régions de Rabat-Salé-Kenitra et Casablanca-Settat.

A lire : Omicron : les contaminations repartent à la hausse au Maroc

Selon les chiffres, le taux de positivité hebdomadaire a augmenté de manière significative à 2,1 % la semaine dernière (du 1ᵉʳ au 7 novembre), alors qu’il était stable à moins de 1 % pendant plus de deux mois. « Ces deux indicateurs indiquent que nous entrons dans une cinquième vague très probable de propagation massive du virus. Nous aurons plus de visibilité à la fin de cette semaine », a ajouté le responsable.

S’agissant cas graves et critiques, Dr Mrabet a indiqué qu’ils restent encore très limités notant que trois cas seulement ont été admis dans les services de réanimation et de soins intensifs au cours de la première semaine de novembre, tandis qu’aucun cas sous respiration artificielle n’a été recensé durant la même période.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Ministère de la Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Covid-19 au Maroc : les médecins invités au respect strict du protocole thérapeutique

Face à la situation épidémiologique de plus en plus préoccupante, le ministre de la Santé Khalid Ait Taleb a instruit, lundi, les directeurs régionaux de la Santé sur le respect...

Omicron : les contaminations repartent à la hausse au Maroc

L’épidémie du Covid-19 repart à la hausse au Maroc avec un taux de positivité de 40 % dans certaines régions. Une nouvelle vague de contaminations due au variant Omicron qui...

Omicron : des cas de sous-variant BA.2 au Maroc ?

Le 1ᵉʳ cas d’infection du sous-variant BA.2 aurait été détecté au Maroc malgré la fermeture des frontières. Ce variant, qui se propage à un rythme inédit, a déjà été détecté...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le prince Moulay Rachid a contracté le Covid-19

Ayant contracté le Covid-19, le prince Moulay Rachid n’a pas pu accompagner le roi Mohammed VI, vendredi 14 octobre 2022, à l’occasion de l’ouverture de la première session de la deuxième année législative de la onzième législature.

Plus de 70% des femmes marocaines recourent aux méthodes contraceptives

Au Maroc, plus de 70 des femmes ont recours aux méthodes contraceptives. C’est ce qui ressort d’un récent rapport du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

Le Maroc ouvre ses portes aux médecins étrangers

Des médecins étrangers pourront bientôt exercer au Maroc. C’est ce que vient de confirmer le ministre de la Santé Khaled Ait Taleb.

Abdelhamid Sabiri de retour sur le terrain après sa blessure

L’international marocain Abdelhamid Sabiri a repris l’entraînement avec la Sampdoria après une absence causée par une blessure musculaire.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Le Maroc pleure la mort de la "fille de la lune" Fatima Ezzahra Ghazaoui

Fatima Ezzahra Ghazaoui, 31 ans, star marocaine des réseaux sociaux, a perdu son combat contre la Xeroderma pigmentosumn, une maladie génétique rare à l’origine d’une hypersensibilité aux rayonnements ultraviolets, qui interdit toute exposition au soleil.

Tatouage au henné : attention danger

La fin du Ramadan et la période de l’Aïd, pour les jeunes filles, une période propice pour mettre du henné sur les mains. Si certaines mères acceptent que leurs filles appliquent le henné, d’autres préfèrent se passer de cette pratique pour préserver...

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.

Covid-19 : les Marocains désertent les centres de vaccination

Au Maroc, ce n’est plus la grande affluence dans les centres de vaccination. La stabilité de la situation épidémiologique semble expliquer ce désintérêt des Marocains pour la vaccination contre le Covid-19.

Maroc : forte augmentation des salaires des médecins

À compter de janvier 2023, les médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes verront leurs salaires augmenter de plus de 3 000 DH. Une augmentation qui entre dans le cadre des réformes opérées par le gouvernement et portant statut particulier de ce...