Coronavirus au Maroc : «  un hiver plus meurtrier est à craindre  »

3 novembre 2020 - 22h00 - Ecrit par : Bladi.net

L’hiver risque d’être funeste au Maroc, face à la hausse vertigineuse du nombre des cas de contamination et des décès dus au Covid-19 enregistré depuis quelque semaines. En établissant un état des lieux de la situation épidémiologique, le Président de la Fédération nationale de la Santé, Afif Moulay Saïd, a mis un accent particulier sur le respect strict des gestes barrières.

Le Président de la Fédération nationale de la Santé, qui se confiait à la chaîne 2M, a relevé que situation épidémiologique au Maroc est très préoccupante, surtout au niveau de la région de Casablanca-Settat. Un fait crucial qui aura motivé les autorités compétentes à mettre en place des mesures restrictives est le taux d’occupation au niveau des CHU de la métropole qui a atteint les 90%, souligne-t-il.

Abordant la question liée à l’imminence de la saison hivernale, Afif Moulay Saïd n’a pas caché son inquiétude. Laquelle découle du fait de la survenue à la même période de la grippe saisonnière dont les symptômes ressemblent à ceux du Covid-19. «  La grippe saisonnière touche plusieurs millions de personnes à travers le monde, et fait entre 100 000 et 300 000 décès par an dans le monde à elle seule. Si elle s’associe à la Covid-19, cela va compliquer les choses, d’autant plus que cela va accélérer la saturation des hôpitaux  », fait-il observer. Pour gérer cette situation qui s’annonce difficile, le ministère de la Santé a par anticipation augmenté les doses du vaccin antigrippal de 40%, soit 650 000 doses qui seront destinées au personnel de la Santé et aux personnes vulnérables, à livrer sur ordonnance médicale, pour être sûr de privilégier les personnes qui ont le plus besoin.

Pour réussir à nouveau à infléchir la courbe, Afif Moulay Said propose de limiter les contacts entre les personnes. «  Moins ces contacts sont nombreux, moins il y a de chance de contaminer les autres ou d’être contaminé  », fait-il remarquer, insistant sur le respect scrupuleux des gestes barrières, à savoir le port correct du masque, le lavage des mains à l’eau et au savon pendant 30 secondes et le respect de la distanciation physique.

Au sujet de la probabilité d’un reconfinement généralisé, le président de la Fédération nationale de la Santé, a affirmé que cette solution est envisageable par les autorités si elles se rendent compte que la batterie de mesures restrictives mises en place dans de nombreuses régions du royaume pour endiguer la propagation de la pandémie ne se sont pas respectées.

Pour conclure, Afif Moulay Said a affirmé que c’est le vaccin qui viendra sonner le glas de cette pandémie, appelant instamment les citoyens à respecter les gestes barrières pour limiter la propagation du virus. «  Les essais cliniques se déroulent au Maroc dans de bonnes conditions et sans aucun effet sévère, pour le moment. Nous espérons que le vaccin sera disponible d’ici décembre  », mentionne-t-il.

Tags : Casablanca - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Vaccin anti-Covid-19

Aller plus loin

Le coronavirus serait saisonnier et se propagerait plus en hiver

Le coronavirus serait saisonnier avec une propagation plus rapide en hiver et au printemps dans certaines régions, notamment au Royaume-Uni et en Europe centrale. C’est ce que...

Les Marocains craignent un nouveau confinement

En pleine crise sanitaire du Covid-19, les Marocains supportent bon gré mal gré leur quotidien rythmé par des mesures de confinement, à savoir, la mise en quarantaine, fermeture...

Nous vous recommandons

Larbi Belcaid absent à la reprise de son procès

Poursuivis pour dilapidation de deniers publics et signature de contrats de gré à gré dans le cadre de la COP 22, le maire de Marrakech, Mohamed Larbi Belcaid, et son adjoint, Younes Benslimane, ne se sont pas présentés mercredi 15 septembre au tribunal....

Arnaque immobilière au Maroc : peine alourdie en appel pour le président d’une amicale

La Cour d’appel de Rabat a alourdi la peine prononcée à l’encontre du président d’une amicale à Harhoura condamné à quatre ans de prison ferme en première instance pour escroquerie immobilière.

Fermeture des frontières : voici le détail des vols spéciaux

En cette période difficile de suspension des vols et de prise de mesures drastiques dans certains pays, en raison du variant Omicron, les compagnies aériennes se sont mobilisées pour offrir des alternatives aux voyageurs. Voici les...

Taroudant : la justice valide l’élection de la plus jeune maire du Maroc

L’élection de Noura Tahoussa, la plus jeune présidente de commune au Maroc, a été contestée dans un recours au tribunal par certains partis politiques. Mais celui-ci a été retoqué par le tribunal administratif...

Le corps d’un homme d’affaires retrouvé près de Tanger

Les éléments de la gendarmerie royale de la brigade de Tanger ont découvert le corps sans vie d’un homme d’affaires dans la forêt de Haouara, relevant de la commune de Gueznaya. La piste du suicide est...

Royal Air Maroc renforce ses vols vers la Russie

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a décidé de renforcer ses vols vers la Russie, afin de permettre aux Russes de venir au Maroc, l’un des pays n’ayant pas fermé son ciel au pays de Vladimir Poutine ou interdit le séjour de ses...

Alerte aux bouteilles de gaz marocaines à Sebta

Les pompiers de Ceuta lancent un appel « urgent » à la population et aux institutions pour l’évacuation correcte des bouteilles de gaz marocaines, abandonnées dans la ville depuis la fermeture des frontières, afin d’éviter toute...

Le dirham remonte face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée face à l’euro de 0,33 % et s’est dépréciée de 0,51 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 16 au 22 septembre 2021. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Hajir Hajji, de caissière à patronne du groupe Action

Hajir Hajji, 41 ans et d’origine marocaine, a été nommée directrice générale du groupe néerlandais Action, où elle a commencé à travailler à l’âge de 17 ans à la mise en rayon et à la caisse.

Pays-Bas : de lourdes peines pour deux membres de la « mocro maffia »

Jugés devant le tribunal d’Amsterdam, deux membres de la « mocro maffia » ont écopé de lourdes peines de prison lundi pour l’assassinat de l’avocat néerlandais, Derk Wiersum.