Covid-19 : tous à la vaccination ! (Khalid Ait Taleb)

6 décembre 2020 - 11h00 - Maroc - Ecrit par : J.K

Les Marocains doivent se faire massivement vacciner afin d’atteindre l’immunité collective et freiner la propagation de la pandémie de Covid-19. C’est l’appel lancé par le ministre de la Santé Khalid Ait Taleb.

Il est impératif de respecter les mesures sanitaires préventives, surtout le port du masque de protection, la distanciation, le lavage régulier des mains, «  jusqu’à atteindre 60% de la population vaccinée afin d’aboutir à l’immunité de groupe  », a indiqué le ministre de la Santé, lors d’une rencontre du Comité national technique de vaccination, dédiée à des questions à caractère scientifique en prévision de la première phase de la campagne de vaccination.

Pour M. Ait Taleb, il est également important d’adapter et d’améliorer la technique de vaccination, afin qu’elle soit applicable sur le terrain, rappelant que son département a travaillé en collaboration avec le ministère de l’Intérieur, dans le cadre des préparatifs de la campagne de la vaccination anti-covid-19, sur les plans logistique, sécurité et traçabilité.

De son côté, le président du Comité national technique de vaccination, Moulay Tahar Alaoui a insisté sur le Programme national de vaccination dont dispose le Maroc, qui s’investit pour le renforcement de la santé de la population et la régression de la mortalité. Abordant la question des essais cliniques, le professeur de parasitologie et mycologie à la Faculté de médecine de Rabat, Mohammed Lyagoubi, a souligné que dans quelques semaines, le comité aura les résultats préliminaires des prélèvements effectués, sur la cinétique des anticorps protecteurs permettant de protéger contre le virus.

De l’avis de Moulay Said Afif, membre du Comité national technique de vaccination et président de la Société marocaine des sciences médicales (SMSM) et de la Fédération nationale de la Santé (FNS), les membres du comité ont déclaré à l’unanimité que les résultats des essais cliniques prouvent que le vaccin anti-Covid-19 n’a pas d’effets secondaires graves, si ce ne sont les effets habituels de tout vaccin, comme les maux de tête, une rougeur ou des courbatures. Mais il est nécessaire de suivre rigoureusement le respect des mesures préventives, ont-ils martelé.

Sujets associés : Ministère de la Santé - Khalid Aït Taleb - Vaccin anti-Covid-19

Aller plus loin

Le Maroc surveille de près le vaccin AstraZeneca

En dépit des conclusions rassurantes de la Commission Nationale Consultative de Pharmacovigilance sur le vaccin suédo-britannique, Astrazeneca, le ministère marocain de la santé...

Maroc : les médecins marocains du Monde soutiennent les stratégies de lutte contre la pandémie du Covid-19

L’ONG C3M et ses 500 compétences médicales des Marocains du monde, restent solidaires des efforts fournis par le Maroc, dans la lutte contre la pandémie du Covid-19.

Sous pression, Nadia Rmili quitte le ministère de la Santé

La pression était devenue trop forte pour Nadia Rmili à qui l’on reprochait d’avoir accepté le poste de ministre de la Santé tout en étant maire de Casablanca. Ce jeudi 14...

Covid-19 : quelque 3000 centres de vaccination déployés au Maroc

Dans le cadre de la campagne nationale de vaccination contre le Covid-19, le ministre de la Santé Khalid Ait Taleb, a évoqué ce lundi, quelque 2888 stations dédiées à cette...

Ces articles devraient vous intéresser :

Omicron : les contaminations repartent à la hausse au Maroc

L’épidémie du Covid-19 repart à la hausse au Maroc avec un taux de positivité de 40 % dans certaines régions. Une nouvelle vague de contaminations due au variant Omicron qui reste toutefois gérable selon les experts.

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.

Nouvelle fiche sanitaire pour entrer au Maroc

Tous les voyageurs souhaitant accéder au territoire marocain devront désormais remplir les mêmes conditions. Qu’importe le moyen de transport, la fiche sanitaire du pays a été actualisée, simplifiée et uniformisée.

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.

Maroc : une baisse des taxes sur les médicaments prévue en 2023

Afin de permettre aux Marocains d’avoir accès aux services de santé, le gouvernement envisage de revoir la fiscalité sur les médicaments et produits de santé. Des mécanismes sont en cours d’élaboration pour réduire la TVA sur l’importation de ces...

Le Maroc teste un système de santé intelligent

Le Maroc prévoit d’installer un « système de santé intelligent » dans les centres de santé des régions de Rabat-Salé-Kénitra (16), Fès-Meknès (15), Beni Mellal-Khénifra (11) et Draâ-Tafilalet (11). Cette première phase du projet devrait nécessiter un...

Maroc : vastes opérations de libération du domaine public

Le Maroc intensifie les opérations de libération du domaine public. De nouvelles campagnes ont été lancées dans certaines régions du royaume.

Variole du singe : mise à jour du plan de riposte au Maroc

Le ministère de la Santé et de la protection sociale a annoncé avoir procédé, une nouvelle fois, à la mise à jour de son plan de riposte contre la variole du singe.

Une maladie menace les enfants marocains

La propagation de la maladie de leishmaniose dans plusieurs provinces marocaines préoccupe le Parlement. Une députée a interpellé le ministre de la Santé et de la Protection sociale Khalid Ait Taleb sur ce sujet.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.